A la Une

RDC: le jeu double de la Majorité présidentielleP

RDC: le jeu double de la Majorité présidentielleP

Les mesures de décrispation souffrent d’application. La Cenco impliquée dans la résolution...

Gouvernement de transition : un Premier ministre, 37 ministres et 9 vice-ministres

Gouvernement de transition : un Premier ministre, 37 ministres et 9 vice-ministres

Entre la Majorité présidentielle (MP) qui préférait un gouvernement le plus large possible et...

Grand Kasaï/le phénomène Kamwina Nsapu : mythe ou réalité ?

Grand Kasaï/le phénomène Kamwina Nsapu : mythe ou réalité ?

Cette interrogation fait partie de la question d’actualité posée au vice-Premier ministre,...

CAN 2017 : Gabon – Guinée-Bissau, en ouverture ce samedi

CAN 2017 : Gabon – Guinée-Bissau, en ouverture ce samedi

La CAN 2017 s’ouvre ce samedi 14 janvier au Gabon avec deux affiches. Le Gabon (pays hôte)...

RDC: Consensus autour du format du gouvernement

RDC: Consensus autour du format du gouvernement

Un consensus a pu être dégagé, jeudi au Centre interdiocésain, entre la MP et le Rassemblement...

  • RDC: le jeu double de la Majorité présidentielleP

    RDC: le jeu double de la Majorité présidentielleP

    samedi 14 janvier 2017 11:06
  • Gouvernement de transition : un Premier ministre, 37 ministres et 9 vice-ministres

    Gouvernement de transition : un Premier ministre, 37 ministres et 9 vice-ministres

    samedi 14 janvier 2017 10:00
  • Grand Kasaï/le phénomène Kamwina Nsapu : mythe ou réalité ?

    Grand Kasaï/le phénomène Kamwina Nsapu : mythe ou réalité ?

    samedi 14 janvier 2017 09:30
  • CAN 2017 : Gabon – Guinée-Bissau, en ouverture ce samedi

    CAN 2017 : Gabon – Guinée-Bissau, en ouverture ce samedi

    samedi 14 janvier 2017 08:47
  • RDC: Consensus autour du format du gouvernement

    RDC: Consensus autour du format du gouvernement

    vendredi 13 janvier 2017 11:00
Imprimer

Cinq questions à Emmanuel Ilunga (*)

Écrit par St A.K.. Publié dans 5 Questions à...


1.    Comment appréciez-vous la manière dont Kinshasa a géré la crise née après l’expulsion des compatriotes du Congo-Brazzaville ?
Kinshasa n’a pas été à la hauteur par rapport à la question des expulsés du Congo-Brazzaville.

Imprimer

Cinq questions à Denis Charbit

Écrit par Le Figaro.fr. Publié dans 5 Questions à...


1. L’escalade se poursuit entre Israël et le Hamas. Alors que des dizaines de roquettes ont visé Jérusalem et Tel-Aviv mardi, l'aviation israélienne a mené 160 raids de représailles sur le territoire palestinien et on dénombre déjà des dizaines de victimes côté palestinien. Bien que sous la pression de son aile droite qui prône une éradication du Hamas, Benyamin Netanyahou, pourtant tenant d'une ligne dure, a hésité à riposter. Comment l'expliquez-vous?
L'aile droite est dans son rôle. Mais je pense que son attitude sert Benyamin Netanyahou. Cela lui permet de se recentrer. Concernant le Hamas, si, en 2009 durant l'opération Plomb durci, le gouvernement israélien avait pu concevoir son éradication totale pour laisser le Fatah prendre les devants, cette fois-ci, ce scénario est totalement exclu.

Imprimer

Cinq questions à Pierre Moussa (*)

Écrit par Jeune Afrique. Publié dans 5 Questions à...


1. La Commission de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC) fête ses vingt ans. Quelle est, selon vous, sa plus grande réussite ?
Sans hésiter, je citerais l'appropriation de l'idée communautaire par les peuples eux-mêmes.

Imprimer

Cinq questions à Michel Kilo

Écrit par Jeune Afrique. Publié dans 5 Questions à...


1. Quelle est la situation de la révolution sur le terrain ?
Les éléments démocrates et modérés sont dans une situation très grave, pris entre les succès militaires du régime et le développement des organisations intégristes de l’autre côté, type État islamique (EI) ou Jabhat al-Nosra (JAN).

Imprimer

Cinq questions à Mahmoud Ali Youssouf

Écrit par Jeune Afrique. Publié dans 5 Questions à...



1. Le partenariat stratégique avec les États-Unis vient d'être consolidé et la présence militaire américaine sera prolongée. Mais Djibouti est très courtisé, notamment par Pékin et Moscou. N'avez-vous pas peur que Washington en soit irrité ?
Nous avons en effet été approchés par les Russes, qui souhaitent participer à la lutte contre la piraterie et protéger leurs navires. Nous fournissons déjà des services à leurs forces navales en leur offrant des facilités de mouillage lorsqu'elles accostent à Djibouti.