A la Une

Des experts chinois et congolais évaluent les projets financés par Exim Bank

Des experts chinois et congolais évaluent les projets financés par Exim Bank

Des relations économiques entre la RDC et la Chine sont au beau fixe. Les deux parties...

La maffia s’installe à la CENI

La maffia s’installe à la CENI

La Rédaction du journal Le Potentiel a mené des investigations sur la gestion à la...

Répartition des postes ministériels : chaudes empoignades entre MP et Rassemblement

Répartition des postes ministériels : chaudes empoignades entre MP et Rassemblement

Mardi, c’était la trêve au Centre interdiocésain où se tiennent les travaux sur l’arrangement...

Matungulu et Kiakwama chez Félix Tshisekedi

Matungulu et Kiakwama chez Félix Tshisekedi

Au Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, l’heure est au...

Massacres et fosses communes de Tshimbulu : Kinshasa dans le collimateur de la justice internationale

Massacres et fosses communes de Tshimbulu : Kinshasa dans le collimateur de la justice internationale

On a connu le drame du Kasaï à travers la vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux. Et...

Imprimer

Cinq questions à Jean-Valentin Tshilulu Tshiyoyo

Écrit par Tshiamputu . Publié dans 5 Questions à...


1.    Votre famille vient de s’enrichir d’un bébé de sexe féminin né le 4 août 2014, au Centre médical Saint Joseph de Pompage, dans la commune de Ngaliema. Curieusement, ce nouveau-né porte le nom de Tshilulu Olive Lembe. Comment expliquez-vous ce choix porté sur la Première Dame de la RDC?
Effectivement, mon épouse, Mme Misenga Mukenge Bernadette, a donné naissance à un bébé de sexe féminin à qui j’ai donné le nom de Tshilulu Olive Lembe.

Imprimer

Cinq questions à Boniface Mongo-MBoussa (*)

Écrit par Afrik . Publié dans 5 Questions à...



1.    Vous avez entrepris de publier, chez Gallimard, l’ensemble de l’œuvre de Tchicaya U Tam’si, en trois tomes : poésie, romans et nouvelles, puis théâtre. Pourquoi commencer par la poésie ?
Tchicaya U Tam’si a deux lectorats. Il y a ceux qui aiment ses romans et ceux qui ne jurent que par sa poésie. En tant que poète, il est reconnu par ses pairs, à commencer par Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Edouard Maunick, Jean-Baptiste Tati Loutard et Sony Labou Tansi.

Imprimer

Le sénateur Mokonda Bonza : « Les FDLR, une épine sous le pied du gouvernement »

Écrit par MARCEL LUTETE. Publié dans 5 Questions à...

En marge du transfert vers Kisangani des combattants FDLR

Pour le sénateur Mokonda Bonza, les FDLR constituent une épine sous le pied du gouvernement congolais.
Pour peu qu’on le sache, la destination finale pour les ex-combattants des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda qui se trouvent encore en territoire congolais, devrait être soit le Rwanda soit un autre pays d’accueil. C’est à ce niveau, en effet, que continue à se jouer leur sort. Mais en attendant, les FDLR ne constituent pas moins une épine sous le pied du gouvernement congolais.

Articles récents

Deux véhicules transportant des sacs de maïs en provenance de kasumbalesa ont été incendiés mardi 21 mars par des jeunes en colère au quartier Matshipisha dans la commune Katuba  (Lubumbashi)....