A la Une

Des experts chinois et congolais évaluent les projets financés par Exim Bank

Des experts chinois et congolais évaluent les projets financés par Exim Bank

Des relations économiques entre la RDC et la Chine sont au beau fixe. Les deux parties...

La maffia s’installe à la CENI

La maffia s’installe à la CENI

La Rédaction du journal Le Potentiel a mené des investigations sur la gestion à la...

Répartition des postes ministériels : chaudes empoignades entre MP et Rassemblement

Répartition des postes ministériels : chaudes empoignades entre MP et Rassemblement

Mardi, c’était la trêve au Centre interdiocésain où se tiennent les travaux sur l’arrangement...

Matungulu et Kiakwama chez Félix Tshisekedi

Matungulu et Kiakwama chez Félix Tshisekedi

Au Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, l’heure est au...

Massacres et fosses communes de Tshimbulu : Kinshasa dans le collimateur de la justice internationale

Massacres et fosses communes de Tshimbulu : Kinshasa dans le collimateur de la justice internationale

On a connu le drame du Kasaï à travers la vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux. Et...

Imprimer

Cinq questions à Michel Galy (*)

Écrit par Afrik.com. Publié dans 5 Questions à...

1. L’Union Africaine (UA) a célébré, le samedi 25 mai dernier, son 50ème anniversaire. Qu’est-ce qu’il y a à retenir du sommet de 50 ans de cette organisation panafricaine ?

Rien de novateur. La décision de créer une brigade d’intervention rapide, une fonction jadis exercée par les corps étrangers en particulier la France (au Mali, par exemple), est le fait marquant de ce sommet. C’est, à priori, une bonne idée car l’Afrique n’aura plus recours à l’appui des forces extérieures, occidentales, françaises et britanniques en particulier.

Imprimer

Cinq questions à Alpha Condé (*)

Écrit par Tirées de « Le Patriote ». Publié dans 5 Questions à...


 1. Quelle est votre vision pour une Guinée Nouvelle ?

 Vous savez, quand je suis devenu président, j’ai dit que j’ai hérité d’un pays, pas d’un Etat. Parce que l’administration guinéenne était quasiment inexistante. La gestion était catastrophique. Mon premier souci était d’établir l’équilibre macro-économique et de sortir du PPTE.

Imprimer

Cinq questions à Ajaya K. Bramdeo (*)

Écrit par Tirées de www.ptb.be.. Publié dans 5 Questions à...


1. Un second grand thème à l’occasion du 50ème anniversaire de l’UA est « la renaissance africaine ». Pourquoi ?

Depuis 1963, la quasi-totalité des pays d’Afrique se sont libérés du colonialisme et, en 1994, le régime de l’apartheid a été supprimé en Afrique du Sud. De la sorte, les deux principaux objectifs de l’OUA ont été réalisés, après 31 ans. En outre, la situation mondiale s’est modifiée rapidement, depuis les années 90. Il y a eu la chute du mur de Berlin, le nouvel ordre mondial et la mondialisation sont devenus les termes à la mode. L’Afrique avait besoin d’une renaissance, d’une résurrection.

Articles récents

Deux véhicules transportant des sacs de maïs en provenance de kasumbalesa ont été incendiés mardi 21 mars par des jeunes en colère au quartier Matshipisha dans la commune Katuba  (Lubumbashi)....