A la Une

Carburant : gouvernement et pétroliers s’accordent pour un réajustement de prix à la pompe

Carburant : gouvernement et pétroliers s’accordent pour un réajustement de prix à la pompe

La publication de la nouvelle tarification relative à la vente du carburant à la pompe n’est...

Rassemblement : Moïse Katumbi mobilise

Rassemblement : Moïse Katumbi mobilise

La grande bataille qui entoure la succession d’Etienne Tshisekedi à la présidence du...

Rien n’est encore sûr

Rien n’est encore sûr

La République démocratique du Congo doit organiser les premières élections en décembre 2017,...

Par arrogance et cécité politique, l’UDPS tend à dépecer le Rassemblement

Par arrogance et cécité politique, l’UDPS tend à dépecer le Rassemblement

A plusieurs reprises, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) est passée à côté...

Massacres du Kasaï : Kinshasa cède à la pression

Massacres du Kasaï : Kinshasa cède à la pression

Au gouvernement, c’est déjà le rétropédalage. Après avoir renié les faits rapportés dans une...

  • Carburant : gouvernement et pétroliers s’accordent pour un réajustement de prix à la pompe

    Carburant : gouvernement et pétroliers s’accordent pour un réajustement de prix à la pompe

    vendredi 24 février 2017 14:01
  • Rassemblement : Moïse Katumbi mobilise

    Rassemblement : Moïse Katumbi mobilise

    vendredi 24 février 2017 13:59
  • Rien n’est encore sûr

    Rien n’est encore sûr

    vendredi 24 février 2017 13:54
  • Par arrogance et cécité politique, l’UDPS tend à dépecer le Rassemblement

    Par arrogance et cécité politique, l’UDPS tend à dépecer le Rassemblement

    jeudi 23 février 2017 12:49
  • Massacres du Kasaï : Kinshasa cède à la pression

    Massacres du Kasaï : Kinshasa cède à la pression

    jeudi 23 février 2017 12:37
Imprimer

Etre Africain aujourd’hui

Écrit par Rich Ngapi. Publié dans Apostrophe



Simone de Beauvoir a dit : « Pour être, il faut faire ». Antoine de Saint-Exupéry précisera : « Pour être, il faut participer ». Mais qu’est-ce que c’est qu’être Congolais aujourd’hui ?
Chacun peut y répondre à sa manière, selon l’angle qu’il prendra, pourvu qu’il se croit être Congolais.

Imprimer

Des mandats et des milliards

Écrit par Rich Ngapi. Publié dans Apostrophe


Pendant qu’une cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement séjournent à Washington, aux Etats-Unis d’Amérique, au continent, le débat tourne autour de certains sujets brûlants. Le démon de révision constitutionnelle qui hante nombreux présidents africains, la limite des mandats, le respect des droits de l’Homme, la bonne gouvernance et, bien sûr, l’enrichissement « illégal » de certains chefs d’Etat dont les milliards seraient logés dans des banques des Iles Vierges britanniques.

Imprimer

Wewa aux abois

Écrit par Rich Ngapi. Publié dans Apostrophe


Après le bras de fer entre le gouvernement et les transporteurs en commun de bus Mercedes de marque 207, les motards sont dans le collimateur des services de l’ordre public. Un véritable cauchemar pour les conducteurs des motos communément surnommés à Kinshasa « wewa » (toi, en Ciluba, une des quatre langues nationales parlées en RDC).

Imprimer

Pollution sonore

Écrit par Rich Ngapi. Publié dans Apostrophe


Maintenant que le gouvernement s’est résolument engagé dans la chasse à la pollution sonore, nous allons illustrer le degré des dégâts causés par les faiseurs de bruits dans la ville de Kinshasa. Le texte qui suit reprend quelques extraits du texte d’un confrère tiré de jeune Afrique.

Imprimer

Colis encombrant

Écrit par Rich Ngapi. Publié dans Apostrophe



La question de la relocalisation – temporairement définitive ou définitivement temporaire – des rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) est remise sur le tapis. Elle fait jaser. Elle dérange le gouvernement congolais comme une écharde dans le pied. Elle divise les communautés locales. Où doit-on loger ces ex-rebelles hutu rwandais qui ont déposé volontairement les armes avant leur rapatriement ou expatriation ? Dans la Province Orientale, à l’Equateur ou dans les deux Kivu ? Cette question en appelle une autre plus poignante : pourquoi ne les retourne-t-on pas au Rwanda, leur pays d’origine ?