A la Une

Pression des services de l’État sur les entreprises minières : sévère réquisitoire de la FEC

Pression des services de l’État sur les entreprises minières : sévère réquisitoire de la FEC

Entre les miniers et l’État congolais, ce n’est pas encore le langage des sourds. Mais à...

Américains et Suédois préparent une plainte contre Kinshasa

Américains et Suédois préparent une plainte contre Kinshasa

La vérité va certainement éclater dans les prochains jours sur le double meurtre de deux experts...

Lokondo demande au chef de l’Etat d’être attentif au message de la CENCO

Lokondo demande au chef de l’Etat d’être attentif au message de la CENCO

Le message de l’assemblée plénière ordinaire de la CENCO adressé aux Congolais, le 23 juin,...

Double enquête

Double enquête

Les provinces du Kasaï ont connu une tragédie qui exige que justice soit faite aux victimes des...

Adam Dieng à propos du Kasaï : « L’étendue des atrocités est tout simplement révoltante »

Adam Dieng à propos du Kasaï : « L’étendue des atrocités est tout simplement révoltante »

«L’étendue des atrocités, des destructions et des souffrances infligées aux populations...

Imprimer

De 930 à 1125

Écrit par Ben-Clet. Publié dans Apostrophe

Naïf, le directeur général de l’Institut supérieur des techniques appliquées (Ista), à Kinshasa, a été suspendu par sa hiérarchie pour avoir succombé aux sirènes des professeurs sangsues. En cause, sa collaboration active avec ces affameurs des parents d’étudiants.

Imprimer

Oh, ces Africains !

Écrit par Ben-Clet. Publié dans Apostrophe

Exacerber la crise politique en RD Congo pour en tirer des dividendes, tel est l’agenda caché des chefs d’État de la Région des Grands lacs (CIRGL), de l’Afrique australe (SADC) ainsi que des plénipotentiaires de l’Union africaine récemment réunis à Luanda. Leur «appui automatique» à la violation de notre Constitution procède de ce cynisme.

Imprimer

Kodjo rappelle Wade

Écrit par Ben-Clet. Publié dans Apostrophe

Edem Kodjo, comme Abdoulaye Wade vingt ans avant lui, n’ont pas l’étoffe de négociateurs pour être impliqués dans des conflits en Afrique. Revisitons Wade. À l’aube des années 1990, l’Organisation de l’unité africaine l’avait dépêché sur le front zaïrois avec l’espoir d’éteindre l’incendie déclenché par le pyromane Mobutu. L’enjeu, à l’époque comme aujourd’hui, était la conservation du pouvoir.