A la Une

Application de l’accord inclusif : les prolongations

Application de l’accord inclusif : les prolongations

Les choses tirent en longueur au siège de la Cenco où chaque jour de nouvelles exigences...

CAN 2017 : la RDC et la Côte d’Ivoire se séparent dos à dos (2-2)

CAN 2017 : la RDC et la Côte d’Ivoire se séparent dos à dos (2-2)

Bonne opération pour la RDC qui a évité la défaite face à la Côte d’Ivoire (2-2). Tout se...

Sassou à la rescousse de la CENCO

Sassou à la rescousse de la CENCO

Agacés par les manœuvres dilatoires des parties signataires de l’Accord du 31 décembre 2016,...

RDC: langage des sourds entre MP et Rassemblement

RDC: langage des sourds entre MP et Rassemblement

Entre la Majorité présidentielle et le Rassemblement, c’est la guerre des postes au sein des...

CAN 2017 : la RDC joue sa qualification face à la Côte d’Ivoire

CAN 2017 : la RDC joue sa qualification face à la Côte d’Ivoire

Les Léopards ont besoin d’une deuxième victoire en vue d’arracher la qualification pour les...

  • Application de l’accord inclusif : les prolongations

    Application de l’accord inclusif : les prolongations

    samedi 21 janvier 2017 12:14
  • CAN 2017 : la RDC et la Côte d’Ivoire se séparent dos à dos (2-2)

    CAN 2017 : la RDC et la Côte d’Ivoire se séparent dos à dos (2-2)

    samedi 21 janvier 2017 07:15
  • Sassou à la rescousse de la CENCO

    Sassou à la rescousse de la CENCO

    vendredi 20 janvier 2017 10:31
  • RDC: langage des sourds entre MP et Rassemblement

    RDC: langage des sourds entre MP et Rassemblement

    vendredi 20 janvier 2017 09:25
  • CAN 2017 : la RDC joue sa qualification face à la Côte d’Ivoire

    CAN 2017 : la RDC joue sa qualification face à la Côte d’Ivoire

    vendredi 20 janvier 2017 07:11
Imprimer

Les faiseurs de paix

Écrit par Rich Ngapi. Publié dans Apostrophe

L’humanité célèbre, le 20 septembre de chaque année, la Journée internationale de la paix. Cette année, le thème retenu est éloquent : « le droit des peuples pour la paix ». Et pour montrer au monde entier que l’Est de la RDC négocie petit-à-petit son virage décisif vers un retour effectif de la paix, Goma, le chef-lieu de la province du Nord-Kivu a été choisi pour abriter la cérémonie officielle.

Imprimer

Tombeaux blanchis

Écrit par Rich Ngapi. Publié dans Apostrophe

Lorsque vous dites à un affamé qui vous tend la main qu’il y a plus affamé que lui, que voulez-vous qu’il vous rétorque ? Lorsque vous répondez à un peuple, qui vous demande un peu plus de démocratie, que vous n’êtes pas le seul ni l’unique régime à violer la Constitution, qu’attendez-vous en retour ? Lorsque vous vous dites être des « démocrates », mais vous n’admettez aucun débat contradictoire, aucun autre son de cloche, aucune pensée contraire à la vôtre, quel type d’Etat comptez-vous bâtir ?

Imprimer

Au nom de qui ?

Écrit par Rich Ngapi. Publié dans Apostrophe

A lors que le monde évolue, d’autres continents marquent des points dans le sens du progrès, l’Afrique bat les records mondiaux les plus tristes : c’est le continent qui compte le plus d’affamés, le plus d’assoiffés, où a sévi à une certaine époque le racisme le plus inhumain, celui de l’apartheid en Afrique du Sud, et les dictatures les plus meurtrières… Les quatre facteurs du sous-développement y règnent en maîtres : pauvreté, maladie, famine, analphabétisme. C’est le continent des « manque de… », comme dirait le prêtre camerounais Jean Marc Ela.

Imprimer

Démocratie au ralenti

Écrit par Le Potentiel. Publié dans Apostrophe


Un pas en avant, deux pas en arrière. Ainsi avance la démocratie congolaise. Aujourd’hui, on plante un arbre, demain, on scie ses branches. Aujourd’hui, on jette un pont pour la traversée, demain, on le détruit et on creuse un fossé. A-t-on envie d’avancer ou de reculer ?

Imprimer

Charivari politicien

Écrit par Rich Ngapi. Publié dans Apostrophe


Au cours d’une marche vers un objectif, certains félons arrivent à embrouiller la piste de sorte que la grande assemblée des pèlerins perde les repères. Il en va de même du parcours politique. Les Congolais qui se préparent à choisir leurs élus – à tous les niveaux – d’ici à 2016, ne savent plus exactement quel chemin suivre, ni par quel bout le prendre. Tant il est vrai que les bruits des politiciens deviennent assourdissants, si assourdissants que le peuple ne sait plus entendre la voix de la sagesse.