A la Une

Le ton monte

La République démocratique du Congo court à l’implosion si rien n’y est fait pour faire échec à...

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

L’appel lancé par le CLC pour une marche populaire le 31 décembre 2017 a mis les services de...

Parcours biaisé

Parcours biaisé

Le président de la République a promulgué, dimanche 24 décembre, depuis Lubumbashi où il se...

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

C’est en mission de décrispation politique que le président du CNSA Joseph Olenghankoy s’est...

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

A l’instar du Comité laïc de coordination qui a annoncé, pour le 31 décembre 2017, une...

Imprimer

Insolvabilité au sommet

Écrit par RICH NGAPI le . Publié dans Apostrophe

Scandale ! Injustice ! Méchanceté ! (…) Appelez cela comme vous voulez. Au Congo-Kinshasa, les riches ne payent pas l’eau et l’électricité. Ce sont des pauvres qui supportent tout le poids. Oui, le petit peuple souffre. Il est asphyxié et essuie sans et eau pour payer les factures mensuelles de la Régie de distribution d’eau (Regideso) et de la Société nationale d’électricité (SNEL). Factures toujours galopantes au fil de mois, sans raison valable et sans jamais changer d’un iota la qualité du service à rendre à la clientèle.

Imprimer

Le jour le plus long

Écrit par RICH NGAPI le . Publié dans Apostrophe

Dans son discours de clôture des travaux des concertations nationales, le président de la République a promis d’annoncer les grandes décisions aux deux chambres du Parlement réunies en congrès. En fait de décisions, les politicailleurs s’attendent prioritairement à la formation d’un « gouvernement de cohésion nationale ». Déjà, des caïmans du régime et des opposants débauchés pour le besoin de la cause passent des nuits d’insomnie. Les uns et les autres attendent le jour « J », le jour le plus long.

Imprimer

Concertations et après…

Écrit par RICH NGAPI le . Publié dans Apostrophe


Après la pluie, vient le beau temps, dit-on. Les Congolais peuvent-ils me dire ce qui va advenir après les concertations nationales ? Du brillant discours de clôture prononcé par le président de la République, un extrait m’a impressionné : « Soyez rassurés que je vous ai entendus et que je vous ai compris ».

Imprimer

Messieurs les concertateurs ;

Écrit par RICH NGAPI le . Publié dans Apostrophe

Messieurs les concertateurs ;

Il semble que l’une des armes les plus puissantes des régimes iniques et des dictatures est l’occultation de la vérité. Heureusement que nous n’y sommes plus. Nous avons déjà traversé la rive, l’autre rive du régime démocratique. Et, personne n’a le droit, sous aucun prétexte, de nous y replonger. Alors, Messieurs les concertateurs, dites-nous la vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

Imprimer

Affaire perdiem

Écrit par LE POTENTIEL le . Publié dans Apostrophe

- « Monsieur le concertateur, comment vous retrouvez-vous ici maintenant alors que les travaux se poursuivent dans des états généraux ? » - « Eza likambo ya likonda » (se traduit de Lingala : c’est une affaire d’argent). – « Une affaire d’argent ? » - « Oui, le présidium nous prend pour des gamins alors que les délégués de Kampala sont bien traités ». Cette conversation se passe entre un confrère et un concertateur venu de l’intérieur du pays.

Articles récents

L’atelier national, qui est entré dans sa 2ème phase, vise à proposer aux enseignants les modules d’enseignement simultané du français et d’une des langues nationales, selon les zones linguistiques.