A la Une

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Annoncée depuis la dernière assemblée générale des Nations unies, l’ambassadrice des Etats-Unis à...

Le démineur

Le démineur

Aussitôt que le témoin lui a été passé par son homologue angolais, le nouveau pilote de la...

Qui a bu boira

Qui a bu boira

À l’heure actuelle, accepter de travailler avec le gouvernement congolais, c’est porter un...

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

Les USA et l’UE sont d’accord pour une transition sans Kabila. Raison, préparer en toute sérénité...

La tension monte

La tension monte

Il n’y aura pas d’élections en décembre 2017. C’est une certitude. Comme en 2016, la République...

Imprimer

Bonana, mauvaises nouvelles

Écrit par LE POTENTIEL le . Publié dans Apostrophe


C’est, de nouveau, la fin d’une année. Plutôt, le début d’une autre. Quoi que disent les hautes sphères des institutions de la République, 2013 se termine, pour l’ensemble du peuple d’en bas, de bien triste manière. La faim toujours dans les trippes. Pour une fin d’année, c’est une bonne faim d’année !

Imprimer

L’arroseur arrosé

Écrit par RICH NGAPI le . Publié dans Apostrophe


Dans la culture africaine, lorsque deux individus s’entraccusent de sorcellerie, c’est que tous les deux ont mille chances d’être des sorciers. Ne peux détecter avec exactitude un sorcier que son homologue qui a, lui aussi, quatre yeux. Ceux qui ont eu la chance de lire l’œuvre du père jésuite Eric de Rosny intitulé « Les yeux de ma chèvre. Sur les pas des maîtres de la nuit en pays Douala (Cameroun) », n’auront pas de la peine à pénétrer mon message.

Imprimer

Le chaos centrafricain

Écrit par RICH NGAPI le . Publié dans Apostrophe


Il se passe des choses horribles de l’autre côté de la République Centrafricaine. Ça brûle chez le voisin. Curieusement, la communauté internationale se tait. Elle observe religieusement la situation se détériorer. Seule la France, pays parrain-colonisateur, se bat, bon gré malgré, les fausses promesses de ses « alliés ». La France est habituée à faire cavalier seule dans ce genre de situations. On l’a vue intervenir en Libye et, récemment, au Mali alors que les autres tergiversaient.

Imprimer

Adieu « Seigneur Ley »

Écrit par RICH NGAPI le . Publié dans Apostrophe


La nouvelle est tombée alors que les regards des Congolais étaient tournés vers Lubumbashi, où le représentant congolais à la Coupe de la Confédération africaine (CAF) livrait son match retour de la finale qui opposait au CS Sfaxien de Tunis. Pascal Tabu Ley, dit « seigneur Ley  Tabu Pascal Rochereau», a tiré sa révérence à Bruxelles. Le célèbre chanteur congolais s’est éteint samedi le 30 novembre 2013, à l’âge de 73 ans. Il était dans le coma depuis plusieurs jours, après avoir été terrassé par un accident cardiovasculaire (AVC), il y a plus de deux ans.

Articles récents

Le Cardinal Monsengwo serait une personnalité « expérimentée, consensuelle, apolitique, soucieuse de l'intérêt général, gardienne des archives de la conférence nationale souveraine, base de la fondation...