A la Une

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

La tripartite du Palais du peuple est entrée dans le vif du sujet. Le président de la Céni,...

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Soutien improductif

Soutien improductif

La République démocratique du Congo est en train de sombrer. La crise politique ne fait que...

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

La tenue d’élections étant exclue cette année, l’après-décembre 2017 reste un mystère. Raison...

Imprimer

Pénurie d’eau au quartier Livulu

Écrit par MAMWI MOKANGO DIANE (stagiaire IFASIC) le . Publié dans Brèves

 

Depuis plusieurs années, les habitants du quartier Livulu, dans la commune de Lemba, connaissent une sérieuse pénurie d’eau potable. Ils réclament une attention particulière de la part des dirigeants de la Regideso. Si une goutte d’eau coule d’un robinet, à Livulu, on peut être sûr qu’elle ne coulerait que tard dans la nuit. Les abonnés de la Regideso sont obligés de veiller, car ils ne savent pas à quelle heure ils pourront être approvisionnés. L’eau, dans ce quartier, a toujours été considérée comme une pierre précieuse et rare. «  Quand pourrons-nous espérer avoir l’eau voir l’eau en permanence ? », s’interroge  Hornella Masudi, étudiante de l’Ifasic habitant le quartier concerné. Cette situation, renchérit-elle, fait que les agents de la Regideso n’osent même pas fouler leurs pieds dans le quartier pour le recouvrement auprès des abonnés, de peur d’être molestés ou chassés. « A leur place, ce sont des journaliers que la Regideso envoie, les exposant ainsi à la vindicte de la population », poursuit l’abonnée. Les abonnés se sont arrangés pour creuser des puits d’eau. Mais cette solution intermédiaire n’apporte que des maladies à la population de recoin de la ville de Kinshasa. Ils sont obligés d’aller puiser de l’eau loin de leurs habitations. Pour avoir plus de précision, nous nous sommes rendu au centre de la Regideso proche du quartier, mais les agents ont refusé de répondre à nos préoccupations. L’un d’être eux nous a demandé d’aller à la direction générale de la Régie de distribution d’eau.

 

MAMWI MOKANGO DIANE (stagiaire IFASIC)

 

Articles récents

Félix Tshisekedi entame une tournée de sensibilisation des populations à travers la RDC. Ce, en vue d’amener le peuple congolais à vaincre la peur et se tenir debout pour résister à l’imposture....