A la Une

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

La tripartite du Palais du peuple est entrée dans le vif du sujet. Le président de la Céni,...

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Soutien improductif

Soutien improductif

La République démocratique du Congo est en train de sombrer. La crise politique ne fait que...

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

La tenue d’élections étant exclue cette année, l’après-décembre 2017 reste un mystère. Raison...

Imprimer

Haut-Uele: les travaux de réhabilitation de la route Niania-Isiro suspendus

Écrit par Super User le . Publié dans Brèves

Les travaux de réhabilitation de la route Niania-Isiro dans la province du Haut-Uele, entamés en janvier dernier, sont suspendus depuis deux semaines. Le représentant de l’équipe de l’Office des routes, à pied d’œuvre sur cet axe, explique cet arrêt par la pénurie de carburant et de lubrifiant  pour faire fonctionner ses engins. Le chef de brigade 402 de l’Office des routes dit attendre  environ 20 mètres cube de mazout en provenance de la ville de Kisangani pour relancer les travaux. L’arrivée de cette quantité de carburant devrait coïncider avec la visite de ce chantier par le nouveau gouverneur du Haut-Uele dans les jours qui viennent, a indiqué le représentant de l’office des routes sur place. En attendant, la société civile locale déplore l’impraticabilité de cet axe routier, précisément à partir du point kilométrique 111 jusqu’ au point kilométrique 186 en allant de Wamba vers Isiro. Selon le secrétaire exécutif de ce mouvement citoyen, un véhicule plein des marchandises met pratiquement près d’une semaine pour parcourir cette route longue de 225 kilomètres, à cause de sa dégradation.

Imprimer

Lancement des travaux de dégazage du lac Kivu

Écrit par Super User le . Publié dans Brèves

     

 

Le ministre des Hydrocarbures de la République démocratique du Congo (RDC), Ngoy Mukena, a lancé mercredi les travaux de dégazage du lac Kivu près de Saké au Nord-Kivu, dans l'est du pays. Selon Pierre Le Brun, membre de l'entreprise française Liminological Corporation, choisie par le gouvernement rd-congolais pour réaliser ces travaux, "la première étape de ces travaux consistera à rechercher dans les fonds abyssaux du lac Kivu les couches riches qui hébergent le dioxyde de carbone (CO2)". "Une fois localisées et sécurisées, ces couches seront ensuite dégazées du CO2 grâce à une station pilote adaptée à cette technologie de dégazage installée sur le lac Kivu, il y a près de 8 ans", a-t-il poursuivi. Par la suite, débutera la phase industrielle de l'exploitation du méthane, dont la durée ne sera déterminée qu'après des analyses approfondies de la technologie à exploiter, d'après M. Le Brun. De son côté, le ministre des Hydrocarbures a salué ce projet qui, selon lui, va mettre à l'abri près de 2 millions de personnes habitant autour du Lac Kivu. En août 2015, le réseau provincial d'organisations non-gouvernementales de défense des droits de l'homme du Sud-Kivu (REPRODHOC) avait demandé au gouvernement d'entamer sans délai, le processus de dégazage du lac Kivu qui contient du gaz méthane et carbonique en saturation. 

Imprimer

Mambasa: affrontements entre l’armée et le groupe rebelle ULPC

Écrit par Super User le . Publié dans Brèves

 

Des nouveaux affrontements ont été signalés jeudi 26 mai dans la localité d’Etabe à Mambasa (Ituri) entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et un nouveau groupe armé dénommé « Union des patriotes pour la libération du Congo » (ULPC), rapporte radiookapi.net.

Selon l’administrateur du territoire de Mambasa, Alfred Bongwalanga, l’armée congolaise a répliqué à une attaque-surprise de combattants qui, selon lui, étaient lourdement armés. Les affrontements se seraient déroulés pendant toute la journée.

Des sources locales renseignent que les combats ont créé la panique. Les habitants ont arrêté toutes leurs activités pour se mettre à l’abri. Certains ont trouvé refuge à Mayuano et d’autres à Teturi, deux villages proches du lieu où se déroulaient les combats. Seul un petit groupe d’habitants est resté à Etabe sous la protection des FARDC, indiquent les mêmes sources.

Le commandant second de l’armée en Ituri, le colonel Shiko Citambwe, assure que ses hommes contrôlent la localité après avoir repoussé les assaillants. Mais il n’a cependant pas donné le bilan de ces affrontements.

L’attaque des combattants de l’Union des patriotes pour la libération du Congo est la deuxième en moins d’un mois dans la localité d’Etabe, selon des sources sécuritaires locales.

 

Une sélection de la Rédaction

Imprimer

Conflits dans l’Est : les évêques catholiques en assemblée épiscopale

Écrit par Super User le . Publié dans Brèves

 

Les Evêques de la province ecclésiastique de Bukavu (Goma, Butembo, Kasongo, Bukavu et Kindu) sont en session ordinaire de l’assemblée épiscopale provinciale depuis mardi 24 mai à Kindu, rapportent l’édition en ligne de Radio Okapi.

 

Ils réfléchissent notamment sur le message à apporter au gouvernement pour ramener la paix dans l’Est de la RDC, secoué par des conflits intercommunautaires entre les communautés Hutu et Nande au Nord-Kivu, des Banyamulenge et Bangu-Bangu dans le Maniema et l’activisme des groupes armés au Sud-Kivu, a expliqué Mgr François Maroy, l’archevêque de Bukavu. Les évêques entendent également jouer un rôle pour la paix dans l’Est de la RDC et promettent d’apporter un message commun de courage et de communion à toutes les communautés vivant dans cette partie du pays, a précisé le prélat catholique.

Imprimer

Lubumbashi : une délégation gouvernementale examine la hausse vertigineuse de prix de la farine de maïs

Écrit par Super User le . Publié dans Brèves

Une délégation interministérielle du gouvernement central, conduite par le ministre de l’Economie nationale, Bahati Lukwebo, est arrivée lundi à Lubumbashi pour analyser la situation de la hausse de prix de la farine de maïs dans la province du Haut-Katanga. Dans son entretien avec la presse, le ministre de l’Economie a souligné que cette délégation est venue dans la province du Haut-Katanga sur instruction du chef de l’Etat et du Premier ministre afin de trouver sur place une solution à la flambée du prix des produits vivriers notamment celui de la farine de maïs aliment de base de la population. Il a souligné que le gouvernement de la RDC est décidé de relancer l’agriculture pour assurer l’autosuffisance alimentaire à travers toute la République dans le cadre de la promotion agricole.

LP

Articles récents

Félix Tshisekedi entame une tournée de sensibilisation des populations à travers la RDC. Ce, en vue d’amener le peuple congolais à vaincre la peur et se tenir debout pour résister à l’imposture....