A la Une

Le Rassemblement mobilise : non au 3ème dialogue

Le Rassemblement mobilise : non au 3ème dialogue

Plus que jamais soudé derrière le tandem Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi, le Rassemblement des...

Le refrain habituel

Le refrain habituel

La République démocratique du Congo a payé un lourd tribut de sa dépendance dans son industrie...

La SADC demande à la Céni de publier « le calendrier électoral révisé »

La SADC demande à la Céni de publier « le calendrier électoral révisé »

Au terme de son sommet, qui s’est clôturé dimanche en Afrique du Sud, la SADC (Communauté pour...

Alternance démocratique : Un front de résistance est né à Paris

Alternance démocratique : Un front de résistance est né à Paris

Au moment où la crise politique s’enlise, des mouvements citoyens et quelques personnalités ont...

La résistance s’organise

La résistance s’organise

Une stratégie commune pour obtenir le départ du régime de Kinshasa avant la fin de l’année, voilà...

Imprimer

Tshopo : pénurie d’eau potable à Bangboka

Écrit par Rédaction. Publié dans Brèves

Les habitants de la localité de Bangboka dans la province de la Tshopo éprouvent d'énormes difficultés pour s’approvisionner en eau potable. Les femmes parcourent environ 17 km à pieds en pleine forêt pour atteindre les sources d’eau dont l’accès n’est pas toujours facile en cette saison de pluie. Arrivées aux sources, il faut plusieurs heures pour pouvoir se procurer une denrée devenue précieuse.

Selon Roger Mokonda, infirmier à Bangboka, la consommation de l’eau puisée dans des sources non aménagées favorise des maladies d’origine hydrique surtout chez les enfants. Il affirme qu’environ 7 enfants de moins de 5 ans souffrant de diarrhée sont admis chaque semaine dans son centre de santé. D’autres sont soignés avec des méthodes traditionnelles. Ce qui occasionnerait des décès. Les habitants de Bangboka sollicitent l’adduction d’eau potable dans leur village.

Imprimer

Les ex-travailleurs de la SENGAMINES réclament leurs décomptes finals

Écrit par L.P.. Publié dans Brèves

Plus de mille ex-travailleurs de la SENGAMINES à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental) continuent de réclamer le versement de leurs décomptes finaux. Ils affirment que leurs créances, validées depuis 2010, s’élèvent à environ 4 millions de dollars américains. Mais ils ne comprennent pas pourquoi ils ne sont toujours pas payés.

« Nous demandons que [nous puissions] toucher nos dus. On en a marre. Il y a quelques-uns parmi nous qui sont déjà [morts]. Nos enfants n’étudient pas », a affirmé le président des ex-travailleurs de la SENGAMINES, Théodore Lukusa. 

Imprimer

Kinshasa : la Lucha recommande à Samy Badibanga de renoncer à son poste de 1er ministre

Écrit par Matshi. Publié dans Brèves

La Lucha a adressé un message très expressif via sa page Facebook au nouveau Premier ministre, Samy Badibanga l’invitant, tout en lui reconnaissant les mérites d’avoir à plusieurs reprises élevé la voix pour dénoncer les manœuvres dilatoires de la majorité pour retarder l’organisation des élections, à renoncer à son nouveau poste.

Imprimer

La Troïka stratégique note une légère accélération des prix intérieurs

Écrit par Super User. Publié dans Brèves

 

Les membres de la Troïka ont noté une stabilité, nonobstant une légère accélération des prix intérieurs. Parmi les indicateurs, il a été constaté que le taux d’inflation hebdomadaire est à 0,049%. En cumul, l’inflation a atteint 0,572%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent à 1,494% pour un objectif de 3,4%. Le taux de change du franc congolais par rapport au dollar des Etats-Unis d’Amérique s’est maintenu stable avec de légères dépréciations de 0,1% sur le marché indicatif, et de 0,2% au parallèle. Au 20 mai 2016, le taux y était respectivement de 951,89 FC/USD, et 981,00 FC/USD, souligne la Troïka. Les réserves internationales, au 20 mai 2016, étaient à 1.204,04 millions USD, couvrant 5,32 semaines d’importations des biens et services. Et le taux directeur de la Banque centrale du Congo demeure à 2% au 20 mai 2016, avec une marge positive de 0,840 point. Par ailleurs, le solde mensuel des opérations financières de l’Etat au 20 mai est négatif de 92,592 milliards CDF, résultant des recettes 139,716 milliards FC -soit 43% des projections, et des dépenses de 232,308 milliards FC - 68% d’exécution.

Articles récents

La première victime de Luzolo est là. Elle s’appelle Anatole Kikwa, ancien directeur général de l’Ogefrem. Il doit répondre vendredi prochain à une convocation du cabinet du Procureur général de la...