A la Une

Accord du 31 décembre: le G7 lance un appel à la mobilisation générale

Accord du 31 décembre: le G7 lance un appel à la mobilisation générale

25 ans après la marche des chrétiens en vue de l’instauration de la démocratie, le 16 février...

Martyrs de la démocratie

Martyrs de la démocratie

Les cris et chants des chrétiens tombés sous les balles de la soldatesque de Mobutu, le 16...

Caf-C2 : FC Renaissance joue sa qualification contre FC Akanda

Caf-C2 : FC Renaissance joue sa qualification contre FC Akanda

Le FC Renaissance du Congo doit impérativement gagner face àFC Akanda, pour valider son ticket...

Harcelé par la justice, le G7 soutient Antoine-Gabriel KYUNGU-wa-ku-MWANZA

Harcelé par la justice, le G7 soutient Antoine-Gabriel KYUNGU-wa-ku-MWANZA

Constatant le climat délétère qui prédomine dans toutes les provinces du pays, le G7 est...

Le gouvernement se dévoile : pas d’élections en 2017

Le gouvernement se dévoile : pas d’élections en 2017

  Programmer les élections pour un coût global estimé par la Ceni à 1,8 milliards Usd est loin...

  • Accord du 31 décembre: le G7 lance un appel à la mobilisation générale

    Accord du 31 décembre: le G7 lance un appel à la mobilisation générale

    vendredi 17 février 2017 10:31
  • Martyrs de la démocratie

    Martyrs de la démocratie

    vendredi 17 février 2017 09:11
  • Caf-C2 : FC Renaissance joue sa qualification contre FC Akanda

    Caf-C2 : FC Renaissance joue sa qualification contre FC Akanda

    vendredi 17 février 2017 07:15
  • Harcelé par la justice, le G7 soutient Antoine-Gabriel KYUNGU-wa-ku-MWANZA

    Harcelé par la justice, le G7 soutient Antoine-Gabriel KYUNGU-wa-ku-MWANZA

    vendredi 17 février 2017 05:59
  • Le gouvernement se dévoile : pas d’élections en 2017

    Le gouvernement se dévoile : pas d’élections en 2017

    jeudi 16 février 2017 10:18
Imprimer

La construction du barrage Inga III débutera malgré tout

Écrit par Super User. Publié dans Brèves

Le gouvernement de la République démocratique du Congo débutera la construction du barrage électrique d’Inga III en dépit du fait qu’une étude d’impact environnemental n’ait pas été conduite et que la Banque mondiale désapprouve ce mouvement. Selon l’ONG International Rivers, Bruno Kapandji, le directeur de l’Agence du projet Inga aurait confié cela aux représentants de l’organisation lors d’une rencontre. « Inga III est là pour répondre à un besoin. Il s’agit d’un projet congolais, implanté au Congo, et vous devez réfléchir en tant que Congolais. En tant que Congolais, nous n’avons d’autres choix que de construire le barrage. Notre industrie ne peut pas se développer sans énergie. Inga III produira près de 3 000 MW dont 1 000 MW seront mis à la disposition de la région et 1 000 MW dans le Sud pour l’industrie minière.», a affirmé M. Kapandji. Il a également révélé que dans ses efforts de poursuite du projet, le gouvernement espérait faire construire le barrage par une entreprise chinoise qui fournirait le financement nécessaire. Il espère que la compagnie achèvera les travaux en « un maximum de cinq ans et s’ils sont libres de faire tout ce qu’ils veulent, ils pourront le faire même en quatre ans».

Imprimer

Haut-Uele: les travaux de réhabilitation de la route Niania-Isiro suspendus

Écrit par Super User. Publié dans Brèves

Les travaux de réhabilitation de la route Niania-Isiro dans la province du Haut-Uele, entamés en janvier dernier, sont suspendus depuis deux semaines. Le représentant de l’équipe de l’Office des routes, à pied d’œuvre sur cet axe, explique cet arrêt par la pénurie de carburant et de lubrifiant  pour faire fonctionner ses engins. Le chef de brigade 402 de l’Office des routes dit attendre  environ 20 mètres cube de mazout en provenance de la ville de Kisangani pour relancer les travaux. L’arrivée de cette quantité de carburant devrait coïncider avec la visite de ce chantier par le nouveau gouverneur du Haut-Uele dans les jours qui viennent, a indiqué le représentant de l’office des routes sur place. En attendant, la société civile locale déplore l’impraticabilité de cet axe routier, précisément à partir du point kilométrique 111 jusqu’ au point kilométrique 186 en allant de Wamba vers Isiro. Selon le secrétaire exécutif de ce mouvement citoyen, un véhicule plein des marchandises met pratiquement près d’une semaine pour parcourir cette route longue de 225 kilomètres, à cause de sa dégradation.

Imprimer

Lancement des travaux de dégazage du lac Kivu

Écrit par Super User. Publié dans Brèves

     

 

Le ministre des Hydrocarbures de la République démocratique du Congo (RDC), Ngoy Mukena, a lancé mercredi les travaux de dégazage du lac Kivu près de Saké au Nord-Kivu, dans l'est du pays. Selon Pierre Le Brun, membre de l'entreprise française Liminological Corporation, choisie par le gouvernement rd-congolais pour réaliser ces travaux, "la première étape de ces travaux consistera à rechercher dans les fonds abyssaux du lac Kivu les couches riches qui hébergent le dioxyde de carbone (CO2)". "Une fois localisées et sécurisées, ces couches seront ensuite dégazées du CO2 grâce à une station pilote adaptée à cette technologie de dégazage installée sur le lac Kivu, il y a près de 8 ans", a-t-il poursuivi. Par la suite, débutera la phase industrielle de l'exploitation du méthane, dont la durée ne sera déterminée qu'après des analyses approfondies de la technologie à exploiter, d'après M. Le Brun. De son côté, le ministre des Hydrocarbures a salué ce projet qui, selon lui, va mettre à l'abri près de 2 millions de personnes habitant autour du Lac Kivu. En août 2015, le réseau provincial d'organisations non-gouvernementales de défense des droits de l'homme du Sud-Kivu (REPRODHOC) avait demandé au gouvernement d'entamer sans délai, le processus de dégazage du lac Kivu qui contient du gaz méthane et carbonique en saturation. 

Imprimer

Mambasa: affrontements entre l’armée et le groupe rebelle ULPC

Écrit par Super User. Publié dans Brèves

 

Des nouveaux affrontements ont été signalés jeudi 26 mai dans la localité d’Etabe à Mambasa (Ituri) entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et un nouveau groupe armé dénommé « Union des patriotes pour la libération du Congo » (ULPC), rapporte radiookapi.net.

Selon l’administrateur du territoire de Mambasa, Alfred Bongwalanga, l’armée congolaise a répliqué à une attaque-surprise de combattants qui, selon lui, étaient lourdement armés. Les affrontements se seraient déroulés pendant toute la journée.

Des sources locales renseignent que les combats ont créé la panique. Les habitants ont arrêté toutes leurs activités pour se mettre à l’abri. Certains ont trouvé refuge à Mayuano et d’autres à Teturi, deux villages proches du lieu où se déroulaient les combats. Seul un petit groupe d’habitants est resté à Etabe sous la protection des FARDC, indiquent les mêmes sources.

Le commandant second de l’armée en Ituri, le colonel Shiko Citambwe, assure que ses hommes contrôlent la localité après avoir repoussé les assaillants. Mais il n’a cependant pas donné le bilan de ces affrontements.

L’attaque des combattants de l’Union des patriotes pour la libération du Congo est la deuxième en moins d’un mois dans la localité d’Etabe, selon des sources sécuritaires locales.

 

Une sélection de la Rédaction

Imprimer

Conflits dans l’Est : les évêques catholiques en assemblée épiscopale

Écrit par Super User. Publié dans Brèves

 

Les Evêques de la province ecclésiastique de Bukavu (Goma, Butembo, Kasongo, Bukavu et Kindu) sont en session ordinaire de l’assemblée épiscopale provinciale depuis mardi 24 mai à Kindu, rapportent l’édition en ligne de Radio Okapi.

 

Ils réfléchissent notamment sur le message à apporter au gouvernement pour ramener la paix dans l’Est de la RDC, secoué par des conflits intercommunautaires entre les communautés Hutu et Nande au Nord-Kivu, des Banyamulenge et Bangu-Bangu dans le Maniema et l’activisme des groupes armés au Sud-Kivu, a expliqué Mgr François Maroy, l’archevêque de Bukavu. Les évêques entendent également jouer un rôle pour la paix dans l’Est de la RDC et promettent d’apporter un message commun de courage et de communion à toutes les communautés vivant dans cette partie du pays, a précisé le prélat catholique.