A la Une

Qui a bu boira

Qui a bu boira

À l’heure actuelle, accepter de travailler avec le gouvernement congolais, c’est porter un...

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

Les USA et l’UE sont d’accord pour une transition sans Kabila. Raison, préparer en toute sérénité...

La tension monte

La tension monte

Il n’y aura pas d’élections en décembre 2017. C’est une certitude. Comme en 2016, la République...

La RDC expose ses diverses opportunités d’investissements au Forum Naturallia 2017

La RDC expose ses diverses opportunités d’investissements au Forum Naturallia 2017

C’est un travail de promotion des investissements qu’est allé mener au Canada, à l’occasion du...

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Brazzaville accueille, ce jeudi, un sommet spécial de la CIRGL (Conférence internationale sur...

Imprimer

Les sites miniers des territoires de Shabunda, Fizi et Mwenga prioritaires dans la validation et la qualification en 2017

Écrit par Rédaction le . Publié dans Brèves

Les sites miniers des territoires de Shabunda, Fizi et Mwenga sont prioritaires dans la validation et la qualification au cours de cette année 2017. Cette décision a été prise, mardi 10 janvier, au cours d’une réunion que le ministre provincial des Mines, Apollinaire Bulindi, a présidée à l’attention des services étatiques sous sa tutelle avec le partenaire du secteur minier, OIM. Au cours de cette réunion, il a été question d’évaluer les activités réalisées en 2016 visant à qualifier les sites miniers. Le responsable du projet Mine à l’OIM a promis que son organisation, en collaboration avec la coopération allemande BGR, qualifieront plusieurs sites miniers au cours de cette année 2017. Le ministre des Mines a dit qu’il est nécessaire de mettre l’accent sur les territoires de Mwenga, Shabunda et Fizi et qu’un protocole d’accord sera signé  avec la société KAZA MINING pour canaliser l’OR de Misisi et de la rivière ULINDI. Le ministre a évoqué la construction d’un barrage hydroélectrique par la société BANRO à Mwenga et le traitement des déchets par les exploitants à Misisi dans le territoire de Fizi. 

Imprimer

Les factures d’électricité baissent de 25% à Kalemie

Écrit par Rédaction le . Publié dans Brèves

La Société nationale d’électricité (SNEL) et ses abonnés se sont accordés, mardi 10 janvier, pour baisser de 25%  les factures de consommation d’électricité dans la ville de Kalemie (Tanganyika). Les factures du mois de décembre 2016, par exemple, viennent de baisser de 20 000 francs congolais (environ 15 USD)  à 15 400 francs congolais (environ 12.5), a indiqué Rogatien Kitenge, le coordonnateur de la Nouvelle société civile de Kalemie. Le directeur de la SNEL dans le Tanganyika, Sagali Kahite, a parlé «d’un réajustement dû au programme de délestage […]. On a trouvé une moyenne de 22 jours par mois. Et nous avons fait nos calculs en fonction de cette réalité». Rogatien Kitenge a salué une décision «juste», expliquant que la SNEL facturait auparavant ses abonnés sans tenir compte des jours de délestage. Sur les onze mille abonnés que compte la SNEL à Kalemie, environ 90% parmi eux ne possèdent pas de compteurs électriques. La société recourait à la facturation forfaitaire.  Ce qui, selon lui, exposait les abonnés aux risques de surfacturation. De son côté, le porte-parole des abonnés de la SNEL à Kalemie, Me Akilimali Nazer, a promis de poursuivre les efforts pour la mise en place des mécanismes pouvant épargner les abonnés des risques de surfacturation. 

Imprimer

Nigeria: ouverture du procès d'un leader Pro-Biafra

Écrit par Rédaction le . Publié dans Brèves

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri",sans-serif; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;} Le procès du leader indépendantiste biafrais Nnamdi Kanu s'est ouvert mardi à Abuja, capitale du Nigeria, avant d'être immédiatement ajourné en attendant de nouvelles requêtes de la défense contre l'accusation.Chef du mouvement pour le Peuple Indigène du Biafra (IPOB), Nnamdi Kanu, est en détention depuis octobre 2015, une situation qui suscite la colère et des protestations de ses partisans dans le sud-est du pays.

Il est accusé, avec trois autres membres du mouvement, de rassemblements illégaux, de trahison et de conspiration contre l'Etat, et de terrorisme.Les velléités séparatistes parmi les Igbo, majoritaires dans le sud-est du Nigeria, ont pris de l'ampleur après l'arrestation de Kanu et ont provoqué des affrontements sanglants avec les forces de sécurité.

La sécession du Biafra, sept ans après l'indépendance du Nigeria, avait débouché sur un conflit féroce de trois ans (1967-70) et la mort d'environ un million de personnes, beaucoup ayant succombé à la maladie et à la famine.

Imprimer

Le Rwanda vise une couverture de l'Internet 4G de 92% en 2017

Écrit par Rédaction le . Publié dans Brèves

Le Rwanda vise une couverture de 92% du réseau de la 4G cette année, a déclaré dimanche le ministère de la Jeunesse et des TIC. Jean Philbert Nsengimana, ministre rwandais de la Jeunesse et des TIC, a indiqué aux journalistes que le pays voulait faire en sorte que la 4G atteigne les zones rurales, contrairement au réseau d'aujourd'hui qui est concentré dans la capitale Kigali et quelques autres endroits. Le petit pays d'Afrique centrale fait partie des quelques pays d'Afrique à avoir déroulé un réseau Internet haut débit d'une vitesse de téléchargement allant jusqu'à 100 mégaoctets par seconde. La vitesse d'Internet est pratiquement trois fois plus rapide que celle qui était jusqu'alors disponible dans le pays comme la 3G et la 2G, d'après les experts.  La fibre optique posée en 2010 tend à renforcer l'accès aux différents services Internet, y compris les applications comme la gouvernance électronique, la banque en ligne, l'éducation en ligne, afin que le Rwanda atteigne sont but, à savoir devenir un pays à revenus moyens d'ici 2020. Depuis son lancement au Rwanda en septembre 2013 et son lancement commercial en novembre 2014, Korea Telecom (KT) a signé un accord avec le Rwanda pour déployer la technologie LTE (Long terme Evolution) 4G dans tout le pays. KT Rwanda Networks (KTRN) a depuis implanté la 4G dans le pays et a atteint 30% de couverture.

 

Imprimer

La Zambie entame une procédure judiciaire contre une entreprise minière pour pollution

Écrit par Rédaction le . Publié dans Brèves

L'agence zambienne de protection de l'environnement (ZEMA) a déclaré mardi qu'elle avait lancé une procédure judiciaire contre Konkola Copper Mines (KCM), unité de la société Vedanta Resources côtée à Londres, sur la pollution de l'eau potable et de l'environnement dans une ville minière de la province de Copperbelt. Selon Ireen Chipili, porte-parole de la ZEMA, des poursuites judiciaires ont été engagées contre l'entreprise après que des enquêtes ont révélé qu'elle était responsable de la pollution d'une rivière et de l'environnement dans la ville de Chingola. Elle a fait savoir que le régulateur de l'environnement a pris des échantillons de sept installations dans la ville pour l'analyse, laquelle révèle que l'entreprise était responsable de la pollution. Le ministre zambien du Développement de l'eau et de l'assainissement, Lloyd Mulenga, a déclaré que des experts de la ZEMA ont été envoyés pour évaluer le degré de la pollution de l'eau de la rivière Kafue, une importante rivière qui fournit de l'eau à la plupart des villes de la province de Copperbelt. Les habitants des villes minières se sont plaints récemment de la qualité de l'eau qu'ils buvaient après que certaines sociétés minières aient déversé des effluents dans la rivière.

Articles récents

La dégradation de la situation humanitaire dans  la région du Kasaï causée par les affrontements de triste mémoire risque de provoquer des maladies, tueries, particulièrement pour les femmes et les...