A la Une

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

La tripartite du Palais du peuple est entrée dans le vif du sujet. Le président de la Céni,...

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Soutien improductif

Soutien improductif

La République démocratique du Congo est en train de sombrer. La crise politique ne fait que...

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

La tenue d’élections étant exclue cette année, l’après-décembre 2017 reste un mystère. Raison...

Imprimer

*Les habitants du quartier industriel, dans la commune de Limete, sont en conflit ouvert avec un député national. Pour

Écrit par Kanyinda Mutombo Patrick (Stagiaire/Ifasic) le . Publié dans Brèves

*Les habitants du quartier industriel, dans la commune de Limete, sont  en conflit ouvert avec un député national. Pour assurer la propreté des  alentours de son école, l’honorable député, avec le concours d’une entreprise de la place et des agents de l’ordre, se sont, le mercredi 29 mai 2013, permis d’évacuer marchés, bars, terrasses, restaurants, cabines téléphoniques  et autres échoppes installées  dans les parages. C’était une surprise pour les victimes qui disent ne pas être informées au préalable. Pour ce faire, elles ont  assisté impuissantes au déploiement du tracteur sous la supervision des agents de l’ordre. Abandonnées à leur triste sort, elles ne savent à  quel saint se vouer.

 

 

 
Imprimer

*Les cas d’avortements sont fréquents au quartier Mfumunsuka dans la commune de Masina. En effet, le mercredi 29

Écrit par Anicet Dondho (Stagiaire/UPN) le . Publié dans Brèves

*Les cas d’avortements sont fréquents au  quartier Mfumunsuka dans la commune de Masina.  En effet, le mercredi 29 mai 2013, un  fœtus a été trouvé dans la rivière N’sanga. Et selon les témoignages recueillis sur le lieu, cette grossesse est de cinq mois. Certaines personnes avancent que les  grossesses indésirables seraient la cause  des  avortements. Et que  l’absence d’électricité en serait aussi à la base : «en faisant l’école buissonnière, nos jeunes filles s’exposent. Par conséquent, elles sont facilement rendues grosses », disent-elles.                                                           


 
Imprimer

*Au quartier Kingabwa dans la commune de Limete, une entreprise de la place est accusée d’être à la base de la

Écrit par Patience Mukabazika ( Stagiaire/Ifasic) le . Publié dans Brèves

*Au quartier Kingabwa dans la commune de Limete, une entreprise de la place  est accusée d’être à la base de la destruction  de l’entrée du service des Travaux Publics  sur l’avenue Madrandele. A force  d’y passer régulièrement,  les gros camions la détruisent davantage. L es dernières pluies qui se sont  abattues à Kinshasa ont sérieusement endommagé cette avenue. Situation qui rend difficile la circulation des taxis et même des habitants  du quartier sur ce tronçon.  Des moyens conséquents doivent donc être mobilisés pour la réhabilitation de cette avenue qui relie la route des Poids Lourds  au quartier Kingabwa sans fil.  Les habitants dudit quartier qui ne cessent d’incriminer cette entreprise, ne demandent rien d’autre que la réhabilitation de cette avenue. Autrement, la  route sera coupée dans les jours à venir.

 
Imprimer

*L’organisation des manifestations publiques, notamment les marches dites pacifiques sont interdites sur toute

Écrit par *L’organisation des manifestations publiques, notamment les marches dites pacifiques sont interdites sur toute le . Publié dans Brèves

*L’organisation des manifestations publiques, notamment les marches dites pacifiques sont interdites sur toute l’étendue de la ville de Kolwezi, jusqu’à nouvel ordre, a rapporté l’Agence congolaise de presse (ACP).  Cette décision a été prise récemment au cours de la réunion de sécurité présidée par Antoine Gabriel Kyungu, président de l’assemblée provinciale du Katanga. « Cette mesure a été prise à la suite d’un climat de tension qui prévaut actuellement dans la ville de Kolwezi au sujet de découpage territorial », note la source.
Une sélection de Yannick Mulumba (Stagiaire/IFASIC)

Imprimer

*La relance des activités de la Société de chemins de fer d’Uélé-fleuve (SCFUF) a été au centre des entretiens

Écrit par Une sélection de Yannick Mulumba (Stagiaire/IFASIC) le . Publié dans Brèves

*La relance des activités de la Société de chemins de fer d’Uélé-fleuve (SCFUF) a été au centre des entretiens du vice-président de l’Assemblée provinciale de la province Orientale, Panamoya Ekopele avec l’adg de cette entreprise du Portefeuille de l’Etat, Jean Enyange, a rapporté  l’Agence congolaise de presse (ACP). Pour l’adg cité par la source, la vetusté très avancée des équipements techniques, de vieillissement du personnel éligle à la retraite ainsi que de l’état actuel des rails enfoncés dans la fôret dense sont notamment les problèmes majeurs pour la relance de la SCFUF.

Articles récents

S’alignant presque sur la ligne de la Majorité présidentielle (MP), la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a laissé entendre que les élections reportées « au plus tard en décembre » auront...