A la Une

Des charniers de plus

Des charniers de plus

Chaque jour qui passe, le drame du Grand Kasaï délivre un secret de plus. Après les huit...

Mafia à la CENI : détournement du contrat « Sitele »

Mafia à la CENI : détournement du contrat « Sitele »

Dans ses investigations sur la gestion à la Commission électorale nationale indépendante,...

Phénomène Kamuina Nsapu : la désillusion du gouvernement Badibanga

Phénomène Kamuina Nsapu : la désillusion du gouvernement Badibanga

Les populations de l’espace Kasaï ne connaissent pas encore la paix et la sécurité. Même à...

Répartition des postes entre composantes: les ministères régaliens posent problème

Répartition des postes entre composantes: les ministères régaliens posent problème

Intérieur, Défense, Justice, Finances et Affaires étrangères Une fois de plus, la plénière...

Conseil de sécurité : She Okitundu dans le déni de la réalité

Conseil de sécurité : She Okitundu dans le déni de la réalité

«Il n’existe aucune manœuvre pour retarder la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre...

Imprimer

*Des délinquants, communément appelés « Pomba « et « Kuluna » sèment la panique dans la commune de Kalamu,

Écrit par Futila Lydia (Stagiaire/Ifasic). Publié dans Brèves

*Des délinquants, communément appelés « Pomba «  et « Kuluna » sèment la panique dans la commune de Kalamu, particulièrement au quartier Yolo-Nord. Le mercredi 29 mai 2013, un jeune garçon habitant le quartier Kimbangu  a été agressé autour de 21.30’. Il a reçu un coup de machette sur sa tête.  Heureusement qu’il n’en est pas mort. Cette situation a dégénéré par un conflit ouvert entre les jeunes de Yolo et de  Kimbangu.  

 
Imprimer

*Les habitants du quartier industriel, dans la commune de Limete, sont en conflit ouvert avec un député national. Pour

Écrit par Kanyinda Mutombo Patrick (Stagiaire/Ifasic). Publié dans Brèves

*Les habitants du quartier industriel, dans la commune de Limete, sont  en conflit ouvert avec un député national. Pour assurer la propreté des  alentours de son école, l’honorable député, avec le concours d’une entreprise de la place et des agents de l’ordre, se sont, le mercredi 29 mai 2013, permis d’évacuer marchés, bars, terrasses, restaurants, cabines téléphoniques  et autres échoppes installées  dans les parages. C’était une surprise pour les victimes qui disent ne pas être informées au préalable. Pour ce faire, elles ont  assisté impuissantes au déploiement du tracteur sous la supervision des agents de l’ordre. Abandonnées à leur triste sort, elles ne savent à  quel saint se vouer.

 

 

 
Imprimer

*Les cas d’avortements sont fréquents au quartier Mfumunsuka dans la commune de Masina. En effet, le mercredi 29

Écrit par Anicet Dondho (Stagiaire/UPN). Publié dans Brèves

*Les cas d’avortements sont fréquents au  quartier Mfumunsuka dans la commune de Masina.  En effet, le mercredi 29 mai 2013, un  fœtus a été trouvé dans la rivière N’sanga. Et selon les témoignages recueillis sur le lieu, cette grossesse est de cinq mois. Certaines personnes avancent que les  grossesses indésirables seraient la cause  des  avortements. Et que  l’absence d’électricité en serait aussi à la base : «en faisant l’école buissonnière, nos jeunes filles s’exposent. Par conséquent, elles sont facilement rendues grosses », disent-elles.                                                           


 
Imprimer

*Au quartier Kingabwa dans la commune de Limete, une entreprise de la place est accusée d’être à la base de la

Écrit par Patience Mukabazika ( Stagiaire/Ifasic). Publié dans Brèves

*Au quartier Kingabwa dans la commune de Limete, une entreprise de la place  est accusée d’être à la base de la destruction  de l’entrée du service des Travaux Publics  sur l’avenue Madrandele. A force  d’y passer régulièrement,  les gros camions la détruisent davantage. L es dernières pluies qui se sont  abattues à Kinshasa ont sérieusement endommagé cette avenue. Situation qui rend difficile la circulation des taxis et même des habitants  du quartier sur ce tronçon.  Des moyens conséquents doivent donc être mobilisés pour la réhabilitation de cette avenue qui relie la route des Poids Lourds  au quartier Kingabwa sans fil.  Les habitants dudit quartier qui ne cessent d’incriminer cette entreprise, ne demandent rien d’autre que la réhabilitation de cette avenue. Autrement, la  route sera coupée dans les jours à venir.

 

Articles récents

Le deal a quitté les salons huppés où elle a été négociée en secret pour se retrouver fort malheureusement dans la presse. À titre indicatif « Le Journal », quotidien paraissant à Kinshasa lui...