A la Une

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Soutien improductif

Soutien improductif

La République démocratique du Congo est en train de sombrer. La crise politique ne fait que...

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

La tenue d’élections étant exclue cette année, l’après-décembre 2017 reste un mystère. Raison...

Nul ne le sait

Nul ne le sait

La possibilité d’un report de scrutins se précise. Dans la série de concertations qu’il a...

Réunion stratégique autour de Sassou à Brazzaville

Réunion stratégique autour de Sassou à Brazzaville

Doyen d’Afrique centrale, le président Denis Sassou N’Guesso du Congo/Brazzaville a décidé de...

Imprimer

Uvira : deux morts et trois blessés dans les combats entre deux milices

Écrit par Rédaction le . Publié dans Brèves

Deux personnes sont mortes et trois autres sont grièvement blessées au cours des combats qui ont opposé dimanche 29 janvier deux groupes armés, « Local defense » et Gumino, dans les villages Kikozi et Kabamba, à Uvira (Sud-Kivu).

Les sources locales indiquent que ces affrontements ont été provoqués à la suite du meurtre d’un leader du groupe « Local defense » par le groupe armé Gumino.

 

Les miliciens de ce dernier groupe ont réussi à déloger ceux de « Local defense » et à prendre le contrôle du village de Kikozi. Après s’être retirés, les miliciens de Local defense ont à nouveau attaqué leurs rivaux, les chassant du village de Kikozi.

Imprimer

Moba : incendie de 30 maisons des bantous attribué aux pygmées

Écrit par Rédaction le . Publié dans Brèves

Une présumée milice Twa a attaqué dimanche 29 janvier les villages Kikango et Marco dans le territoire de Moba (Tanganyika), annonce  la société civile locale. Ces miliciens ont incendié une trentaine de maisons appartenant aux Bantous. 

«Le bilan matériel est encore bien identifié. Donc, ils ont brulé des maisons dans les deux villages-là. C’est au moins plus de trente maisons brûlées. En ce qui concerne les personnes tuées, là, on n’a pas encore l’information», affirme Faustin Kazwiba, coordonnateur de la société civile de Moba, parlant d’un «bilan encore provisoire». Radio Okapi n’a pas réussi à joindre les autorités de Moba.

Imprimer

Cambriolage d’un couvent de religieuses à Kinshasa : les bandits présumés arrêtés

Écrit par Rédaction le . Publié dans Brèves

La Police nationale congolais a arrêté lundi 30 janvier des membres d’un groupe des présumés bandits accusés d’avoir cambriolé samedi le couvent des sœurs et la maternité de Bibwa dans la commune de N’sele.

Ces présumés bandits avaient emporté une importante somme d’argent dont le montant n’est pas connu et des biens, notamment des ordinateurs. Une partie des biens volés a été récupérée par la police, affirme Nkama Indi, bourgmestre  de la commune de N’sele. Le nombre de présumés bandits arrêtés n’a pas été révélé.

 

Imprimer

Katanga: la SCPT sollicite le concours de la population pour relancer les activités de la poste

Écrit par Rédaction le . Publié dans Brèves

M. Pierrot  Yav Tshikumb, directeur provincial de la Société congolaise des Postes et Télécommunications (SCPT) pour le Katanga, a lancé vendredi un appel aux populations surtout celles économiquement faible d’apporter leur contribution à la relance des activités de la Poste. A ce sujet, il a ajouté que la SCPT dispose d’une gamme des produits à la portée de toutes les bourses. Il a affirmé que Si beaucoup des gagnepetits utilisent les services des Postes, les recettes générées auront contribué à relancer les activités de la SCPT. Il a insisté sur la bonne volonté des gagnepetits ainsi que du gouvernement central de mettre les moyens à la disposition de cette entreprise entièrement congolaise, a conclu l’orateur. Il s’est exprimé ainsi à la sortie de l’audience où il est allé présenter les civilités au maire de Likasi Dr. Idesbald Petwe Kapande, à qui il a circonscrit le but de sa mission dans la ville montagneuse. Profitant de cette occasion, le directeur provincial de la SCPT a saisi cette opportunité pour remercier le gouverneur de province , à travers l’autorité urbaine, pour la réhabilitation du bâtiment de la SCPT, mis à sac lors des malheureux événements du 12 octobre 2010.

 

Imprimer

Bas-Uélé : arrêt de cours dans une école fréquentée par des réfugiés

Écrit par Rédaction le . Publié dans Brèves

Le complexe scolaire Mboti situé dans la cité d’Ango (Bas-Uele) ne fonctionne pas depuis plus de deux semaines.Dans cet établissement scolaire privé agrée par l’Etat congolais étudient trois cents élèves réfugiés et retournés congolais de la République centrafricaine.

Des sources de la société civile locale rapportent que depuis sa création en 2013, l’école a été prise en charge par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), notamment  pour les salaires des enseignants et les fournitures scolaires.Cette prise en charge devrait prendre fin en décembre 2016, selon chef de bureau intérimaire du  HCR à Bunia, Camille Sogni, évoquant le contrat signé avec le gouvernement congolais.

Actuellement, indique la même source, le gouvernement congolais doit prendre en charge la scolarisation de ces enfants et les fournitures scolaires.

Articles récents

Après avoir perçu les financements du Foner, les gouverneurs de province prélèvent illégalement des fonds à caractère provincial sous prétexte de financer les travaux de réhabilitation des routes....