A la Une

Visite du président Trump au Vatican : Le plaidoyer du pape en faveur de la RDC

Visite du président Trump au Vatican : Le plaidoyer du pape en faveur de la RDC

La visite du président américain Donald Trump au Vatican auprès du pape François suscite un grand...

La révolution de l’AFDL a-t-elle fini par dévorer ses propres enfants ?

La révolution de l’AFDL a-t-elle fini par dévorer ses propres enfants ?

Vingt ans après la chute de Mobutu, peu de compagnons de lutte de Laurent-Désiré Kabila, alors...

Soutien à l’agriculture : la BAD promet 2,4 milliards Usd de financement par an

Soutien à l’agriculture : la BAD promet 2,4 milliards Usd de financement par an

C’est parti avec les Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD). C’est...

Pari difficile

Pari difficile

Le chef de l’État a enjoint aux membres du gouvernement Tshibala d’être réellement au service...

CNSA : les membres bientôt connus

CNSA : les membres bientôt connus

La présidence de la République est en possession de différentes propositions des parties...

Imprimer

Kinshasa : l’énergie solaire pour éclairer la route des Poids lourds

Écrit par Rédaction. Publié dans Brèves

La société japonaise Kitano a implanté 88 poteaux réverbères d’énergie solaire sur les 563 socles prévus pour éclairer la route de l’amitié nippone-congolaise (ex-Poids lourds) à  Kinshasa. Cela, dans le cadre des travaux de parachèvement de cette voie financée sur un don du Japon, a appris l’Agence congolaise de presse (ACP).

Selon la source, ces travaux, dont le contrat a été signé en mai 2015 à Tokyo (Japon), sont financés à hauteur de 9 millions de dollars américains, sur une période de dix mois, soit de juillet 2016 à mai 2017.

Un essai a été fait lundi 20 janvier 2017 en vue de tester ce courant voltaïque.

Longue de 12 km, cette route à deux voies de deux bandes chacune a été construite pour décongestionner le boulevard Lumumba à partir du pont Matete jusqu’à la gare centrale située dans la commune de la Gombe. Cela en vue de faciliter le trafic sur cette route, le long des ports fluviaux.

Imprimer

Uvira : deux morts et trois blessés dans les combats entre deux milices

Écrit par Rédaction. Publié dans Brèves

Deux personnes sont mortes et trois autres sont grièvement blessées au cours des combats qui ont opposé dimanche 29 janvier deux groupes armés, « Local defense » et Gumino, dans les villages Kikozi et Kabamba, à Uvira (Sud-Kivu).

Les sources locales indiquent que ces affrontements ont été provoqués à la suite du meurtre d’un leader du groupe « Local defense » par le groupe armé Gumino.

 

Les miliciens de ce dernier groupe ont réussi à déloger ceux de « Local defense » et à prendre le contrôle du village de Kikozi. Après s’être retirés, les miliciens de Local defense ont à nouveau attaqué leurs rivaux, les chassant du village de Kikozi.

Imprimer

Moba : incendie de 30 maisons des bantous attribué aux pygmées

Écrit par Rédaction. Publié dans Brèves

Une présumée milice Twa a attaqué dimanche 29 janvier les villages Kikango et Marco dans le territoire de Moba (Tanganyika), annonce  la société civile locale. Ces miliciens ont incendié une trentaine de maisons appartenant aux Bantous. 

«Le bilan matériel est encore bien identifié. Donc, ils ont brulé des maisons dans les deux villages-là. C’est au moins plus de trente maisons brûlées. En ce qui concerne les personnes tuées, là, on n’a pas encore l’information», affirme Faustin Kazwiba, coordonnateur de la société civile de Moba, parlant d’un «bilan encore provisoire». Radio Okapi n’a pas réussi à joindre les autorités de Moba.

Imprimer

Cambriolage d’un couvent de religieuses à Kinshasa : les bandits présumés arrêtés

Écrit par Rédaction. Publié dans Brèves

La Police nationale congolais a arrêté lundi 30 janvier des membres d’un groupe des présumés bandits accusés d’avoir cambriolé samedi le couvent des sœurs et la maternité de Bibwa dans la commune de N’sele.

Ces présumés bandits avaient emporté une importante somme d’argent dont le montant n’est pas connu et des biens, notamment des ordinateurs. Une partie des biens volés a été récupérée par la police, affirme Nkama Indi, bourgmestre  de la commune de N’sele. Le nombre de présumés bandits arrêtés n’a pas été révélé.