A la Une

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Soutien improductif

Soutien improductif

La République démocratique du Congo est en train de sombrer. La crise politique ne fait que...

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

La tenue d’élections étant exclue cette année, l’après-décembre 2017 reste un mystère. Raison...

Nul ne le sait

Nul ne le sait

La possibilité d’un report de scrutins se précise. Dans la série de concertations qu’il a...

Réunion stratégique autour de Sassou à Brazzaville

Réunion stratégique autour de Sassou à Brazzaville

Doyen d’Afrique centrale, le président Denis Sassou N’Guesso du Congo/Brazzaville a décidé de...

Imprimer

Contrats chinois : plus de peur que de mal

Écrit par Le Potentiel le . Publié dans A la Une

 

Alors que l’agitation gagne certains camps

Les contrats chinois traverseraient une zone de fortes turbulences. Un oracle qui a failli faire basculer les espoirs suscités par ces contrats dits du « siècle » pour la RDC. « Rien de nouveau sous le soleil », affirme le secrétaire exécutif du bureau de coordination et du suivi du programme sino-congolais, Moïse Ekanga, qui tente de relativiser. Le gel de certains travaux d’infrastructures inscrits dans ces contrats ne serait dicté, précise-t-il,  que par le souci de recadrage en vue de se tourner vers le projet minier qui vient en compensation. N’en déplaise à certains sceptiques, les contrats chinois tiennent bon.

Articles récents

Après avoir perçu les financements du Foner, les gouverneurs de province prélèvent illégalement des fonds à caractère provincial sous prétexte de financer les travaux de réhabilitation des routes....

Facebook FanBox