A la Une

Le Rassemblement mobilise : non au 3ème dialogue

Le Rassemblement mobilise : non au 3ème dialogue

Plus que jamais soudé derrière le tandem Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi, le Rassemblement des...

Le refrain habituel

Le refrain habituel

La République démocratique du Congo a payé un lourd tribut de sa dépendance dans son industrie...

La SADC demande à la Céni de publier « le calendrier électoral révisé »

La SADC demande à la Céni de publier « le calendrier électoral révisé »

Au terme de son sommet, qui s’est clôturé dimanche en Afrique du Sud, la SADC (Communauté pour...

Alternance démocratique : Un front de résistance est né à Paris

Alternance démocratique : Un front de résistance est né à Paris

Au moment où la crise politique s’enlise, des mouvements citoyens et quelques personnalités ont...

La résistance s’organise

La résistance s’organise

Une stratégie commune pour obtenir le départ du régime de Kinshasa avant la fin de l’année, voilà...

Imprimer

Démocratie au ralenti

Écrit par Le Potentiel. Publié dans Apostrophe


Un pas en avant, deux pas en arrière. Ainsi avance la démocratie congolaise. Aujourd’hui, on plante un arbre, demain, on scie ses branches. Aujourd’hui, on jette un pont pour la traversée, demain, on le détruit et on creuse un fossé. A-t-on envie d’avancer ou de reculer ?

Imprimer

Charivari politicien

Écrit par Rich Ngapi. Publié dans Apostrophe


Au cours d’une marche vers un objectif, certains félons arrivent à embrouiller la piste de sorte que la grande assemblée des pèlerins perde les repères. Il en va de même du parcours politique. Les Congolais qui se préparent à choisir leurs élus – à tous les niveaux – d’ici à 2016, ne savent plus exactement quel chemin suivre, ni par quel bout le prendre. Tant il est vrai que les bruits des politiciens deviennent assourdissants, si assourdissants que le peuple ne sait plus entendre la voix de la sagesse.

Imprimer

Un miraculeux d’Ebola”

Écrit par Rich Ngapi. Publié dans Apostrophe



Il y a trois semaines, France 24 avait publié le témoignage de Dr Senga Omeonga, ce médecin originaire de la République démocratique du Congo (RDC) en poste à Monrovia, au Liberia, qui avait contracté le virus Ebola. Il croupissait dans le couloir d’un hôpital, sans soins ni nourriture. Aujourd’hui, s’il est encore très faible, Senga Omeonga va mieux. Beaucoup mieux.

Imprimer

Arme à la main

Écrit par Rich Ngapi. Publié dans Apostrophe


La mort a encore frappé à la porte des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Le commandant de la 8ème région militaire, le général-major Lucien Bahuma Ambamba, est décédé le samedi le 30 août 2014 à Pretoria, en Afrique du Sud. Il aurait succombé des suites d’un accident cardiovasculaire cérébral (AVC), selon une annonce du porte-parole des FARDC, le dimanche 31 août à radio Okapi.

Articles récents

La première victime de Luzolo est là. Elle s’appelle Anatole Kikwa, ancien directeur général de l’Ogefrem. Il doit répondre vendredi prochain à une convocation du cabinet du Procureur général de la...