A la Une

Le Rassemblement mobilise : non au 3ème dialogue

Le Rassemblement mobilise : non au 3ème dialogue

Plus que jamais soudé derrière le tandem Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi, le Rassemblement des...

Le refrain habituel

Le refrain habituel

La République démocratique du Congo a payé un lourd tribut de sa dépendance dans son industrie...

La SADC demande à la Céni de publier « le calendrier électoral révisé »

La SADC demande à la Céni de publier « le calendrier électoral révisé »

Au terme de son sommet, qui s’est clôturé dimanche en Afrique du Sud, la SADC (Communauté pour...

Alternance démocratique : Un front de résistance est né à Paris

Alternance démocratique : Un front de résistance est né à Paris

Au moment où la crise politique s’enlise, des mouvements citoyens et quelques personnalités ont...

La résistance s’organise

La résistance s’organise

Une stratégie commune pour obtenir le départ du régime de Kinshasa avant la fin de l’année, voilà...

Imprimer

La gazelle et l’éléphant

Écrit par RICH NGAPI. Publié dans Apostrophe

Il était une fois la gazelle et l’éléphant. Le premier est un mammifère à cornes annelées, à longues pattes fines, très répandu dans les déserts d’Afrique. La légende enseigne que la gazelle est le plus rusé de tous les mammifères. Le deuxième (éléphant), est un grand mammifère ongulé, avec un nez allongé en trompe et des défenses dont on tire l’ivoire.

Imprimer

Terrorisme fiscal

Écrit par RICH NGAPI. Publié dans Apostrophe

Le bras de fer persiste entre le Syndicat national des vendeurs du Congo et le gouvernement. En effet, la Direction générale des impôts (DGI) a imposé aux petits commerçants le paiement de 50 000 Fc d’« impôt forfaitaire sur le bénéfice ». L’échéance de paiement de cet impôt annuel court jusqu’au 31 juillet 2013 pour l’année en cours. Pire, il est exigé en une tranche, selon les assujettis.

Imprimer

Falsificateurs, les revoici

Écrit par RICH NGAPI. Publié dans Apostrophe

Les falsificateurs de l’histoire du Congo-Zaïre peuvent encore compter sur leurs nouveau-nés.  Ils n’ont pas désarmé. Pour se blanchir la conscience, ils ont « fabriqué » un étonnant procès de soi-disant « présumés suspects » dans l’assassinat du premier Premier ministre du Congo indépendant. Nous reprenons ici un large extrait d’un texte publié le lundi 15 juillet par notre confrère Le Phare, pour les besoins de la vérité historique. Il a soulevé des questions intéressantes.

Imprimer

Opposition du ventre

Écrit par RICH NGAPI. Publié dans Apostrophe

Le 26 juin 2013, le président de la République a pris une ordonnance portant création, organisation et fonctionnement des concertations nationales. Depuis, c’est l’agitation au sein de l’Opposition politique. On s’empoigne comme au beau vieux temps des gladiateurs romains. La guerre de leadership, les ambitions démesurées, la mégalomanie, la soif des honneurs, (on me souffle aussi que le long tube digestif), mettent dos-à-dos des «frères ennemis» qui se réclament pourtant d’un même clan politique : l’Opposition.

Imprimer

Une nouvelle race de dirigeants.

Écrit par LE POTENTIEL. Publié dans Apostrophe

Après avoir suivi, en temps réel l’évolution des manifestations du peuple égyptien, jusqu’à la fuite du président Mohamed Morsi, j’ai beaucoup réfléchi sur l’avenir de l’Afrique. Ce mien continent qui souffre de l’irresponsabilité de ses propres filles et fils transformés en « rapaces » du pouvoir. Mon voisin de gauche m’a soufflé à l’oreille, la mort dans l’âme, qu’il nous faut une nouvelle race de dirigeants.

Articles récents

La première victime de Luzolo est là. Elle s’appelle Anatole Kikwa, ancien directeur général de l’Ogefrem. Il doit répondre vendredi prochain à une convocation du cabinet du Procureur général de la...