A la Une

Lettre d’Etienne Tshisekedi : la Cenco clôt le débat

Lettre d’Etienne Tshisekedi : la Cenco clôt le débat

Existe-il une lettre qu’Etienne Tshisekedi a signée de sa propre main, avant sa mort, désignant...

Bannir la politique du ventre

Bannir la politique du ventre

Le sommeil dans lequel est plongé la RDC semble prendre plus de temps que prévu. L’Accord de la...

Approvisionnement en carburant : la BCC vend 20 millions USD aux pétroliers

Approvisionnement en carburant : la BCC vend 20 millions USD aux pétroliers

Le problème de devises ne se pose pas quant à l’importation des produits pétroliers. La BCC...

Sort de Moïse Katumbi : silence de la Cenco

Sort de Moïse Katumbi : silence de la Cenco

En confiant le sort de Moïse Katumbi à la Cenco, l’Accord politique du 31 décembre 2016 n’a pas...

Lettre de Tshisekedi à la CENCO : Pierre Lumbi éventre le boa

Lettre de Tshisekedi à la CENCO : Pierre Lumbi éventre le boa

Est-ce qu’avant sa mort inopinée, le 1er février 2017 à Bruxelles, Etienne Tshisekedi avait...

  • Lettre d’Etienne Tshisekedi : la Cenco clôt le débat

    Lettre d’Etienne Tshisekedi : la Cenco clôt le débat

    samedi 25 février 2017 13:16
  • Bannir la politique du ventre

    Bannir la politique du ventre

    samedi 25 février 2017 13:00
  • Approvisionnement en carburant : la BCC vend 20 millions USD aux pétroliers

    Approvisionnement en carburant : la BCC vend 20 millions USD aux pétroliers

    samedi 25 février 2017 12:30
  • Sort de Moïse Katumbi : silence de la Cenco

    Sort de Moïse Katumbi : silence de la Cenco

    samedi 25 février 2017 12:00
  • Lettre de Tshisekedi à la CENCO : Pierre Lumbi éventre le boa

    Lettre de Tshisekedi à la CENCO : Pierre Lumbi éventre le boa

    vendredi 24 février 2017 15:50
Imprimer

Mise au point de la CENCO sur la lettre de Monsieur Etienne Tshisekedidestinée au Chef de l’Etat

Écrit par CENCO. Publié dans Online Dépêches

1. Depuis quelques semaines, les voix s’élèvent au sein du Rassemblement des forces politiques et sociales de l’opposition (RASSOP) pour affirmer le dépôt à la CENCO de la lettre de Monsieur Tshisekedi, d’heureuse mémoire, contenant le nom du proposé Premier ministre, à remettre au Chef de l’Etat.

2. Le jeudi 23/02/2017, d’un côté, Monsieur Pierre Lumbi a affirmé dans les médias avoir été témoin oculaire du dépôt de cette lettre à la CENCO par l’abbé Théo Tshilumbu. De l’autre côté, le Secrétaire général de la Majorité présidentielle, l’Honorable Aubin Minaku, a affirmé que le Chef de l’Etat n’a jamais reçu cette lettre.

3. Face à l’opinion de plus en plus grandissante qui pense qu’elle a fait mauvais usage de cette lettre, la CENCO se fait le devoir d’informer le public de la vérité des faits.

4. Le 17/01/2017, Monsieur l’abbé Théo Tshilumbu et Monsieur Lumbi ont déposé au bureau de la médiation de la CENCO une lettre provenant de M. Etienne Tshisekedi destinée au Chef de l’Etat.

5. Les porteurs de cette missive ont donné avec insistance trois conditions pour sa remise à qui de droit : la stricte discrétion, attende le moment opportun c’est-à-dire si toutes les négociations entre le Rassemblement et la MP n’aboutissent pas et la remise en mains propres au destinataire. La CENCO s’est engagée à respecter leur volonté.

6. Entre temps, pendant que les négociations étaient encore en cours, certains médias faisaient déjà allusion à cette lettre… La CENCO quant à elle, a tenu à ses engagements.

7. Le RASSOP ayant certifié que c’était le moment de remettre cette lettre, la CENCO a profité de sa rencontre avec le Chef de l’Etat, le lundi 20/02/2017, pour la lui remettre.

8. Ce dernier a estimé qu’il revient au futur président du Conseil des sages du Rassemblement de lui présenter la liste des candidats.

9. La CENCO attend que le RASSOP se donne un Président du Conseil de sages pour lui remettre cette correspondance pour qu’il l’amène lui chez le Chef de l’Etat.

10. Comme vous l’aurez constaté, la CENCO n’a été que correcte par rapport à ses engagements convenus avec le RASSOP.

 

Kinshasa, le 24/02/2017

 

Abbé Donatien Nshole

Imprimer

Déclaration de G7, rendue par son coordonnateur

Écrit par Le Potentiel. Publié dans Online Dépêches

GROUPE DES 7 PARTIS POLITIQUES

Point de Presse de Pierre LUMBI OKONGO, Président du G7

Mesdames et Messieurs de la Presse,

Devant les spéculations à sens divers qui inondent l'opinion concernant la lettre de présentation, au Président de la République, du Premier Ministre désigné par le Rassemblement, lettre signée de son vivant par le Président Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA. Je me sens le devoir, en tant que témoin et l'un des deux porteurs de cette lettre à la CENCO, de rétablir la vérité et de fixer les congolais à ce sujet.

Il est simplement étonnant et regrettable d'entendre certains hommes politiques diffuser des informations sans aucun fondement; cela ne peut que contribuer à nuire à la crédibilité et à l'honorabilité de la classe politique de notre pays. Nous devons éviter une telle attitude.

J'affirme ici que le Président TSHISEKEDI a bel et bien laissé une lettre avant son voyage pour la Belgique; lettre signée de sa propre main et dont nous avions auparavant parlé avec lui du contenu.

Il m'a confié cette lettre, en présence de Mr l'Abbé Théo TSHILUMBA, son secrétaire particulier qui est prêt à en apporter le témoignage.

Cette lettre présente le nom du Premier Ministre désigné par toutes les composantes du Rassemblement, à transmettre à qui de droit via la CENCO.

Cette lettre, nous l'avons remise le 17 janvier 2017 en mains propres, à Monseigneur UTEMBI, Président de la CENCO, en présence de Mr l'Abbé Théo TSHILUMBA, contre un accusé de réception.

Nous avions tous un devoir de réserve et de confidentialité jusqu'à ce que cette lettre parvienne au destinataire. Vous comprendrez donc pourquoi, je ne pouvais pas faire cette déclaration jusqu'il y a quelques jours.

La vérité étant rétablie, il ne reste plus que la nomination du Premier Ministre ainsi présenté par le Rassemblement, conformément au point III.3.3., de l'accord du 31 décembre 2016.

Je vous remercie.

Fait à Kinshasa, le 23 février 2017

Pierre LUMBI OKONGO