A la Une

Mgr Ambongo : « L’interdiction des marches est anticonstitutionnelle »

Mgr Ambongo : « L’interdiction des marches est anticonstitutionnelle »

Le vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et évêque coadjuteur...

Cuisine interne

Cuisine interne

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), parti phare de la Majorité...

ASF-RDC appelle les congolais à l’éthique et la considération de l'autre

ASF-RDC appelle les congolais à l’éthique et la considération de l'autre

L’Ong ASF invite la presse à cultiver le caractère sacré de la patrie pour « barrer la route à...

RDV du 23 décembre : la décrispation bat de l’aile

RDV du 23 décembre : la décrispation bat de l’aile

Entre l’Opposition, appuyée par les forces vives, et le pouvoir des divergences majeures...

Emboiter le pas

Emboiter le pas

Pendant qu’on l’attend sur le terrain, à côté du peuple qui réclame l’application intégrale de...

Imprimer

Aller au-delà

Écrit par LP le . Publié dans A la Une

Face à la privation des libertés fondamentales, notamment le droit de manifester, attestée par la série des répressions meurtrières des manifestants pacifiques en République démocratique du Congo, les indignations et les condamnations sont légitimes. Mais celles-ci ne doivent pas faire l’économie de la compréhension de tels actes.

Il faut donc aller au-delà de simples condamnations de principe. Oui, cela est une nécessité. Le soutien exprimé au peuple martyrisé doit l’être réellement et doit se traduire en acte pour protéger une population résolument engagée à barrer la route à la dictature qui est le premier obstacle pour l’organisation des élections libres, transparentes et apaisées dans son pays.

Comme le signifie aussi clairement le Comité laïc de coordination, la communauté internationale doit passer à la vitesse supérieure, en prenant des résolutions pertinentes à l’encontre des auteurs des répressions. Il faut une position, une attitude allant au-delà des condamnations de sorte que la volonté populaire triomphe face aux bourreaux qui tiennent à prendre toute la nation en otage…C’est ainsi que l’appel du Comité laïc de coordination rencontre l’assentiment de l’ensemble de la population congolaise. Quelle que soit son appartenance religieuse, associative, politique ou professionnelle, tout Congolais est déterminé à se battre pacifiquement pour vaincre la dictature. Et ceux qui ont choisi le camp du peuple, devrait quitter la tiédeur des décisions inefficaces qui ne changent pas d’un iota la situation sur le terrain. Car, il est prouvé que les dictateurs et les tyrans n’entendent que le langage qui leur convient. Des condamnations protocolaires ne freinent jamais leur élan machiavélique.

Il faut aller au-delà des condamnations pour permettre à un peuple de libérer son avenir et faire de son pays une terre de paix, de dignité, d’hospitalité et de progrès pour tous.

Il faut aller au-delà des condamnations pour que les droits fondamentaux au vote et au choix du peuple soient garantis.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Le vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et évêque coadjuteur de l’archidiocèse de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, revient sur la dernière déclaration de l’assemblée plénière...
More inA la Une  Société  A la Une  Sports  A la Une  

Facebook FanBox