Imprimer

Lancement de la 2ème phase du projet de renforcement de l'observation citoyenne des élections au Congo

Écrit par Florent N’LUNDA N’SILU le . Publié dans Online Dépêches

La phase 2 du Procec sera axée sur la poursuite du renforcement des capacités de la Société civile, en privilégiant les provinces, à observer les élections de manière professionnelle à travers le territoire national.

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa Yobeluo, a salué l’apport du Procec et surtout de la Symocel à travers l’observation citoyenne des élections en RDC.

Le président de la CENI a tenu ces propos lors de son intervention, jeudi 8 février, à l’hôtel Memling à Kinshasa, à l’occasion du lancement de la deuxième phase du projet de renforcement de l’observation citoyenne des élections au Congo (Procec) par la délégation de l’Union européenne en RDC, EISA et DRI. Il a noté que l’ambition de cette initiative aura été, entre autres, le renforcement de la transparence mais aussi celui de la crédibilité de façon à avoir un processus électoral objectif.

Corneille Nangaa s’est ensuite réjoui de ce que la CENI sera la première bénéficiaire de cette deuxième phase du projet avant de s’engager à faciliter tout ce qui peut être comme accréditation, à travailler avec ce projet dès lors qu’il s’agit de la consolidation de la démocratie, mais aussi l’acceptation des résultats.

« La contrepartie attendue par la CENI est l’objectivité, la dépolitisation et le respect de la loi en ce qui concerne la question électorale; cela pour que nous restions de bons partenaires », a averti Corneille Nangaa.

De son côté, l’ambassadeur, chef de Délégation de l’Union européenne en RDC, Bart Ouvry, a rappelé la genèse du projet qui remonte à 2011 quand la mission d’observation électorale de l’Union européenne avait émis comme une de ses recommandations principales l’appui à la Société civile tant en matière d’éducation civique que d’observation électorale.

« L'appui de l'Union européenne au processus électoral se veut global et a comme unique objectif de contribuer à la consolidation de la démocratie en République démocratique du Congo », a assuré  l’ambassadeur, avant d’indiquer que « nous appuyons la société civile, dans l'observation mais aussi dans l'éducation civique et électorale avec un large programme qui rassemble douze organisations de la Société civile dans toute l'étendue du pays et qui a comme objectif principale la promotion de la participation des femmes et des jeunes ».

Il a ensuite fait savoir que l’Union européenne est prête à accompagner la CENI dans ses efforts pour mener à bien les élections prévues le 23 décembre 2018 en RDC. « Comme ambassadeur de l'Union européenne, j’encourage et appuie les initiatives visant à mobiliser davantage encore les énergies en faveur d'élections libres, démocratiques et transparentes », a-t-il indiqué, soulignant que celles-ci sont le meilleur garant d'une société stable et apaisée, d'un développement durable et la prospérité de tous les Congolais.

Auparavant, le chef d’équipe du Procec, André Kabunda, avait brossé les différentes activités organisées dans le cadre de la phase 1 du Procec, lesquelles ont permis notamment de former et de renforcer les capacités des organisations de la Société civile congolaise en matière d’observation électorale citoyenne et d’analyse de tous les aspects techniques d’un processus électoral.

« En partenariat avec les parties prenantes que sont la CENI, les partis politiques, le parlement ainsi que la population congolaise dans son ensemble, la phase 2 du Procec qui sera mise en œuvre sur une durée de trente mois sera axée sur la poursuite du renforcement des capacités de la société civile en privilégiant les provinces, à observer les élections de manière professionnelle, impartiale et crédible », a annoncé André Kabunda.

Il a précisé que le programme vise à permettre aux bénéficiaires du Procec d’opérationnaliser leurs connaissances avec des actions coordonnées de contrôle qualité de différentes étapes du processus par le déploiement d’une mission d’observation le long du cycle électoral, à travers le territoire national.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Le vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et évêque coadjuteur de l’archidiocèse de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, revient sur la dernière déclaration de l’assemblée plénière...
More inA la Une  Société  A la Une  Sports  A la Une