A la Une

Le ton monte

La République démocratique du Congo court à l’implosion si rien n’y est fait pour faire échec à...

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

L’appel lancé par le CLC pour une marche populaire le 31 décembre 2017 a mis les services de...

Parcours biaisé

Parcours biaisé

Le président de la République a promulgué, dimanche 24 décembre, depuis Lubumbashi où il se...

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

C’est en mission de décrispation politique que le président du CNSA Joseph Olenghankoy s’est...

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

A l’instar du Comité laïc de coordination qui a annoncé, pour le 31 décembre 2017, une...

Imprimer

Kivu : des mesures urgentes pour prévenir les séismes et volcanismes récurrents

Écrit par Véron Kongo le . Publié dans Société

Le séisme et le volcanisme demeurent deux dangers qui guettent la RDC, particulièrement dans les provinces du Nord et Sud-Kivu. La population de ces provinces et les environs mérite d’avoir des informations fiables et d’être prévenue à temps et par des structures autorisées.

A partir du 16 octobre 2017, le Réseau sismographique de l’Observatoire de Goma (OVG) a enregistré des séismes magmatiques  relatifs à l’activité des volcans actifs des Virunga, à savoir Nyiragongo et Nyamulagira.

Pour faire un suivi en temps réel de ces phénomènes, l’OVG a mis en place un horaire  de surveillance permanente diurne et nocturne. Le travail consiste à faire la localisation des séismes volcaniques, leurs  comptages ainsi que le calcul de l’énergie  dégagée par l’activité magmatique.

Ce suivi est réalisé actuellement à l’aide de neuf stations sismologiques encore  opérationnelles, à savoir Bulengo, Kitchanga, Goma, Luboga, Munigi, Sake, Kibati, Idjwi et Tongo. L’unité de séismologie de l’OVG a enregistré et localisé un grand nombre de séismes à longue période, peu profonds au Nyamulagira (0-12 km) et superficiels au Nyragongo (0-5 km).

Les informations diverses fournies par les centres de recherche de Lwiro et l’Observatoire volcanique ont retenu l’attention du ministère de la Recherche  scientifique et technologie en vue de la protection de la population locale. D’où, le point de presse animé, le vendredi 8 décembre 2017, par le ministre Eva Mwakasa.

Mesures urgentes

Pour permettre à son ministère, par le biais de sa structure spécialisée, l’OVG, d’assurer la sécurité des populations et d’éviter tout effet de surprise, le ministre Eva Mwakasa a annoncé une série de mesures prises à cet effet. Il s’agit de la tenue d’une réunion technique urgente en son cabinet de travail, avec la participation des spécialistes et responsables de l’administration ; l’information au chef de l’Etat et au Premier ministre ; la tenue à la Primature, le 2 novembre 2017, d’une réunion de crise sous la présidence du Premier ministre, avec la participation des ministres des Infrastructures et Travaux publics, de l’Environnement et de l’Action humanitaire ainsi que du vice-ministre de l’Intérieur.

Des instructions ont été données aux ministres du Budget et des Finances pour le déblocage des fonds nécessaires aux opérations d’observation et de surveillance des mouvements sismiques et volcaniques ; à la SNEL, pour une fourniture en énergie  électrique sans interruption, aux structures  chargées de cette surveillance.

Ces mesures urgentes prévoient également  l’organisation urgente d’une table ronde  scientifique internationale sur le volcanisme et la géologie de la région des Virunga et du Lac Kivu en vue de la définition de meilleures approches scientifiques d’études de ces phénomènes, de la sensibilisation des populations et des décideurs politiques à tous les niveaux.

Le ministre Eva Mwakasa a, à cette occasion, informé la presse du déblocage, par le gouvernement, des fonds nécessaires en faveur de l’OVG pour l’achat d’équipements  techniques en vue d’accroître la capacité de l’OVG dans la surveillance de ces phénomènes ; mener des campagnes de sensibilisation des populations avec l’appui des experts de la tutelle.

MM. Ndambu Mwalanga Odon et le professeur Zana, respectivement secrétaire général à la Recherche scientifique et technologie et directeur du Centre des recherches géophysiques, ont complété le ministre pour, d’une part, entretenir la presse sur la validation de plus de contingences et l’opérationnalité de secours ; et, d’autre  part, sur l’origine des phénomènes volcaniques et de tremblement de terre.  

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’atelier national, qui est entré dans sa 2ème phase, vise à proposer aux enseignants les modules d’enseignement simultané du français et d’une des langues nationales, selon les zones linguistiques.