A la Une

Enquêtes sur l’assassinat de deux experts de l’ONU : Kinshasa pris à partie

Enquêtes sur l’assassinat de deux experts de l’ONU : Kinshasa pris à partie

Lundi dernier, à New-York, Nikki Haley, ambassadrice des USA à l’ONU a recadré le chef de la...

Le cas RDC: Devoir d’agir

Le cas RDC: Devoir d’agir

Le cas RDC s’est invité, encore une fois, sur la table du Conseil de sécurité des Nations...

Prédisant une forte probabilité de fraude-Machine à voter : rejet de Washington

Prédisant une forte probabilité de fraude-Machine à voter : rejet de Washington

Contre la volonté de la Céni d’imposer par tous les moyens la machine à voter lors des scrutins...

Des zones d’ombre

Des zones d’ombre

L’arrivée des bovidés, en décembre dernier, dans les provinces du Kwilu et Kwango, continue de...

RDC-25 février : une 3ème marche pour « dire non à la dictature »

RDC-25 février : une 3ème marche pour « dire non à la dictature »

Après les deux marches pacifiques du 31 décembre 2017 et du 21 janvier 2018, le Comité laïc de...

Imprimer

RDC : Ouverture de deux nouveaux sites pour les réfugiés à Dungu et Baraka

Écrit par HCR/S. Ntambwe le . Publié dans Online Dépêches

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a soutenu les autorités congolaises dans l’ouverture de deux nouveaux sites de réfugiés à l’est et au nord-est de la République Démocratique du Congo (RDC), afin de pouvoir assurer la protection d’un nombre grandissant de réfugiés dans le pays. Les nouveaux sites se trouvent à proximité de la ville de Baraka, dans la province du Sud-Kivu, et de Dungu, dans la province de Haut-Uélé.

Environ 90.000 civils originaires du Burundi, de la République centrafricaine et du Soudan du Sud ont fui vers la RDC au cours des douze derniers mois, portant à plus d’un demi-million le nombre total de réfugiés dans le pays. La majorité de réfugiés vivent dans des zones rurales près des frontières de la RDC.

La semaine dernière, des réfugiés burundais ont été transferés au site de Mulongwe (Sud-Kivu) qui pourra accueillir dans une première phase 5.000 réfugiés. Ceci permettra de loger de nombreux ménages de réfugiés qui n’avaient pas accès à des abris familiaux dans le camp de Lusenda, également au Sud Kivu, qui est surpeuplé et héberge quelque 30.000 personnes. Le site de Mulongwe n’est pas conçu comme un camp mais plutôt comme un village, les réfugiés partagent des écoles et des postes de santé avec la communauté locale. Les autorités congolaises ont alloué des terres aux réfugiés pour leur permettre de pratiquer l’agriculture et le HCR va aider à assurer leur autonomie.

Les arrangements seront similaires pour les Sud Soudanais qui seront hébergés sur le site de Kaka, dans la province du Haut-Uele. La capacité du site peut être étendue à 43.000 réfugiés, mais en raison du manque de financement, jusqu’à présent, seuls des abris pour environ 500 personnes sont disponibles. Le site accueillera des réfugiés qui séjournent actuellement dans des zones à risque, à cause de la présence de groupes armés, vers la frontière de la RDC avec le Soudan du Sud. Près de 300 réfugiés sud soudanais se sont installés sur le site de Kaka, avant même la fin de sa construction.

A Mulongwe et à Kaka, le HCR soutient les autorités congolaises pour améliorer la sécurité des réfugiés.

Cependant, le manque de financement entrave gravement les programmes du HCR. En plus des 526.543 réfugiés qui vivent en RDC, quelques 4,1 millions de Congolais ont été déplacés à l'intérieur du pays - plus que dans n’importe quel pays africain. Le HCR a demandé 236,2 millions de dollars américains pour ses activités en RDC, et n’a reçu à ce jour que moins d’un quart du montant requis.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’objectif est de contribuer à réduire la prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans ainsi que de subvenir aux besoins nutritionnels de 12 000 femmes enceintes et...

Facebook FanBox