Imprimer

Transition sans Kabila : Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi mobilisent

Écrit par LP le . Publié dans Online Dépêches

Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi, respectivement président et président du comité des sages du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, ont effectué le déplacement, hier dimanche 3 décembre pour le siège de l’Envol où a été organisée la matinée politique de l’Alternance pour la République.

La rencontre qui a eu comme objectif de susciter l’éveil populaire contre la confiscation de la démocratie planifiée dans la loi électorale en cours d’examen, à l’Assemblée nationale, a permis aux deux leaders du Rassemblement de raviver la mobilisation populaire pour une transition sans l’actuel chef de l’État, Joseph Kabila.

 

Pour le président du comité des sages du Rassemblement, le Rassemblement ne va pas baisser la garde. « Le 30 novembre, nous avions un double plan. Il était attendu dans notre plan B que si Kimbuta n’autorise pas la marche, que nous paralysions tout le pays. C’est un plan qui a porté ses fruits parce que 16 villes à travers le pays avaient vécu la paralysie des activités… Nous avons donc le devoir de lutter et de lutter toujours», a déclaré Pierre Lumbi, sous les ovations des militants des partis de l’AR.

 

Il a poursuivi : « N’écoutez pas ceux qui veulent vous décourager. Une lutte est une succession de bataille. Mandela et l’ANC ont fait plus de 50 ans de lutte. Personne n’avait baissé les bras. C’est ce que nous allons faire ici. Décembre est un mois capital et déterminant. Vous devez être prêt à répondre à l’appel du Rassemblement pour pouvoir engager des actions déterminantes et définitives. Nous ne serons pas 10 mille ou 100 mille. Nous serons 2 millions des Congolais dans la rue. Ceux qui doutent, on leur renvoie au 16 février 1992, au 15 janvier 2015 et au 19 septembre 2016 ».

 

Marche du 19 décembre prochain

 

Pierre Lumbi a ainsi appelé à la mobilisation totale pour qu’au 31 décembre prochain, toutes les couches se mettent dans la danse. « Mais avant d’y arriver, il y a le 19 décembre. Le mot d’ordre est lancé par le président Félix Tshisekedi. Si Kimbuta nous interdit la marche projetée, soyez prêts cette fois-ci. Ils devront subir la paralysie des villes et cette fois, pour trois, quatre, cinq ou six jours d’affilé… », a-t-il fait savoir.

 

Ovationné à son arrivée, quelques instants avant la fin de la manifestation, Félix Tshisekedi a été réclamé par les militants présents au rendez-vous pour prendre la parole. Ne pouvant se soustraire à cet appel, le président du Rassemblement a réitéré son récent appel de vigilance. Il a rappelé son message adressé aux hommes en uniforme, de ne pas respecter des ordres mal donnés contre des manifestants pacifiques. « Le salut du pays vous concerne aussi »,  a-t-il lancé.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Les investisseurs étrangers ont davantage profité du boom du secteur des ressources naturelles à partir de 2007 que le gouvernement et la population de la RDC indique un rapport récent de la Banque...