Imprimer

APPEL AU PEUPLE CONGOLAIS « LA NATION EST EN DANGER »

Écrit par Rassemblement le . Publié dans Online Dépêches

Mesdames et Messieurs,

1. C’est avec indignation et colère que nous constatons que Monsieur Kabila a décidé de nous ramener à la situation qui avait prévalu en janvier 2015 lorsqu’il voulait opérer un passage en force par l’utilisation de sa majorité mécanique à l’Assemblée nationale pour le vote d’une loi électorale qui faisait du recensement une condition préalable à l’organisation des élections dans notre pays. Comme un seul homme, notre peuple s’était levé dans la semaine du 19 au 25 janvier 2015 pour barrer la route à l’imposture ;

2. Il semble malheureusement que le régime de Monsieur Kabila refuse fatalement de tirer des leçons de l’Histoire en considérant aujourd’hui qu’il peut, une fois de plus, se servir d’un projet de loi électorale inique pour tenter de refermer le piège de l’arnaque électorale en préparation avec la complicité avérée de la CENI qui confirme ainsi son allégeance au parti de Monsieur Kabila ;

3. L’enregistrement sonore publié par le Journal Jeune Afrique de la réunion des députés du PPRD du vendredi 24 novembre 2017, présidée par Monsieur Minaku, Secrétaire général de la MP et Président de l’Assemblée nationale illégitime, avec la participation active de Monsieur Naanga, Président de la CENI, vient de mettre à nu le complot ourdi par Monsieur Kabila et ses affidés contre la démocratie dans notre pays. Aussi, sous d’autres cieux, Messieurs MINAKU et NAANGA devaient purement et simplement démissionner de leurs fonctions ;

4. Telle une pièce de théâtre bien répétée, le peuple congolais assiste glacé à la mise en scène du décor et des accessoires préparés lors de cette réunion pour faire passer cette supercherie à l’Assemblée nationale, comme une lettre à la poste ;

5. Au regard de la gravité des faits et du danger que courent le processus électoral et la  Nation, le Rassemblement se fait le devoir de dire à la population congolaise, qu’il ne se sent pas concerné par ce qui se passe actuellement au Palais du Peuple et, par conséquent, demande à la population de rejeter la loi électorale du PPRD qui en sortira ;

6. Le Rassemblement demande ainsi au peuple congolais de défendre la démocratie en danger, conformément à l’article 64 de la Constitution et, en conséquence, de participer massivement à la marche pacifique de ce jeudi 30 novembre à Kinshasa et dans les grandes villes des provinces. Nous allons marcher pour montrer à Monsieur Kabila que le peuple congolais rejette son régime illégitime ;

7. Pour ce faire, le Rassemblement demande :

-aux parents de garder leurs enfants à la maison et de ne pas les envoyer à l’école ;

aux personnes de troisième âge de ne pas quitter leur maison ;

aux opérateurs économiques de fermer leurs boutiques et magasins ;

- à tous les étudiants de toutes les universités, à tous les jeunes, à toutes les mamans d’occuper massivement les rues du pays ce jeudi 30novembre 2017 pour défendre la démocratie et dire NON à toute forme de dictature.

La Nation est en danger.

Que Dieu bénisse la RDC et son vaillant peuple.

Fait à Kinshasa, le 29 novembre 2017

 

Félix Antoine TSHISEKEDI

Président

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Les investisseurs étrangers ont davantage profité du boom du secteur des ressources naturelles à partir de 2007 que le gouvernement et la population de la RDC indique un rapport récent de la Banque...