A la Une

Loi électorale : le putsch de la MP

Loi électorale : le putsch de la MP

C’est la loi du plus fort qui a fini par s’imposer au parlement en ce qui concerne le projet de...

Casques bleus tués à Semiliki : l’inévitable enquête pour rétablir la vérité

Casques bleus tués à Semiliki : l’inévitable enquête pour rétablir la vérité

Plusieurs interrogations demeurent sans réponse après l’attaque meurtrière contre une base...

Déficit démocratique

Déficit démocratique

Après deux cycles démocratiques en 2006 et en 2011 en République démocratique du Congo, la...

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Hier jeudi, le président du Sénat Léon Kengo wa Dondo a donné des orientations dont la...

Un démineur ?

Un démineur ?

Généralement considéré comme une chambre des sages, le Sénat pourrait-il prendre de la hauteur...

Imprimer

Bruno Tshibala défend le projet de budget 2018 à l’Assemblée nationale

Écrit par Pitshou Mulumba le .

Bruno Tshibala a passé son oral, hier vendredi 24 novembre à l’Assemblée nationale, pour présenter le projet de loi de finances de l’exercice 2018. Le texte présenté à la représentation nationale est sous-tendu par des agrégats macroéconomiques, notamment le taux de croissance du PIB évalué à 4,4%, le déflateur du PIB qui est de 6,7%, le taux d’inflation moyen 30,4%, le taux de change moyen 1.813,4 Fc le dollar américain.

Le budget du pouvoir central de l’exercice 2018 est présenté en équilibre en recettes et en dépenses, à 10.313,3 milliards de Fc, soit 12,9% du PIB et un taux de régression de 10,5% par rapport à son niveau de l’exercice 2017 arrêté à 11.524,5 milliards de Fc.

Suivant les explications du Premier ministre, les recettes de l’ordre de 10.313,3 milliards de Fc sont constituées de recettes du budget général évaluées à 8.915,1 milliards de Fc, des recettes des budgets annexes projetées à 917,2 milliards de Fc et des recettes des comptes spéciaux chiffrées à 481,0 milliards de Fc. Les recettes du budget général comprennent les recettes internes de l’ordre de 6.6665,4 milliards de Fc et les recettes extérieures de 2.249,7 milliards de Fc, représentant respectivement 74,8 % et 25,2% du budget général. Et les recettes internes sont constituées des recettes courantes de 6.590,4 milliards de Fc et des recettes exceptionnelles de 75,0 milliards de Fc.

Par ailleurs, le Premier ministre a rappelé que le projet de loi de finances pour l’exercice 2018 s’inscrit dans la ligne droite des missions confiées au gouvernement d’union nationale, à savoir l’organisation des élections crédibles, libres, transparentes et apaisées ; l’arrêt de la dégradation de la situation économique du pays ; l’amélioration des conditions des vies de population.

Le Premier ministre a également rappelé le contexte qui a caractérisé l’élaboration du projet de loi. C’est notamment sur le plan politique et sécuritaire, la persistance des foyers de tensions dans le Grand Kasaï et le Katanga, la résurgence des groupes armés dans le Grand Kivu et la poursuite des opérations d’enrôlement des électeurs ainsi que la publication du calendrier électoral.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Les investisseurs étrangers ont davantage profité du boom du secteur des ressources naturelles à partir de 2007 que le gouvernement et la population de la RDC indique un rapport récent de la Banque...