A la Une

Loi électorale : le putsch de la MP

Loi électorale : le putsch de la MP

C’est la loi du plus fort qui a fini par s’imposer au parlement en ce qui concerne le projet de...

Casques bleus tués à Semiliki : l’inévitable enquête pour rétablir la vérité

Casques bleus tués à Semiliki : l’inévitable enquête pour rétablir la vérité

Plusieurs interrogations demeurent sans réponse après l’attaque meurtrière contre une base...

Déficit démocratique

Déficit démocratique

Après deux cycles démocratiques en 2006 et en 2011 en République démocratique du Congo, la...

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Hier jeudi, le président du Sénat Léon Kengo wa Dondo a donné des orientations dont la...

Un démineur ?

Un démineur ?

Généralement considéré comme une chambre des sages, le Sénat pourrait-il prendre de la hauteur...

Imprimer

Mont-Ngafula : les habitants de Mitendi exposés aux maladies d’origine hydrique

Écrit par FL NL-NS/ACP le . Publié dans Société

Les habitants du quartier Mitendi, dans la commune de Mont-Ngafula, sont exposés aux maladies d’origine hydrique dues à la consommation d’eau des puits non traitée.

Selon un notable de ce quartier périphérique, en dépit de l’existence des installations de la Régie de distribution d’eau (REGIDESO) dans ce quartier, la population n’a pas accès à l’eau potable, ce qui serait à la base de plusieurs maladies d’origine hydrique touchant un nombre important d’enfants, rapporte l’ACP.

Il a souligné que la carence en eau potable constitue un calvaire pour les ménagères avant de formuler le souhait de voir les autorités compétentes intervenir pour résoudre cet épineux problème de pénurie d’eau à Mitendi.

Il a dénoncé l’insouciance des autorités de la REGIDESO face aux appels répétés de la population obligée de s’approvisionner en eau dans certains ruisseaux, l’eau qui est impropre à la consommation, l’exposant ainsi à toute sorte de maladies.

Dans la commune de Ngaliema, voisine à celle de Mont-Ngafula, certains habitants des quartiers Mfinda et Munganga, situés à Binza Ozone, sont confrontés, quant à eux, à la pénurie d’eau. La situation remonte à plusieurs mois. Une situation due, a-t-on appris de bonne source, au manque de pression d’eau dans la tuyauterie.

Depuis lors, les habitants de ces deux quartiers vivent un véritable calvaire pour s’approvisionner en eau potable de la REGIDESO. Car obliger de contacter  les propriétaires des parcelles où existent des robinets mais surtout se faire accepter pour s’approvisionner en eau potable dans leurs parcelles.

Là ne s’arrête pas leur calvaire, car ils doivent négocier aussi les montants à payer à la fin de chaque mois. Des montants qui, il faut le signaler, sont non-négociables, car fixés unilatéralement par les propriétaires des parcelles, selon leur humeur. Ces montants varient entre 3 000 et 5 000 francs congolais mensuellement.

Mais paradoxalement, la REGIDESO continue d’émettre des factures de consommation d’eau destinées à ces habitants pour l’eau qu’ils n’ont pas consommée. C’est une dure réalité que vivent ces habitants. Les différents appels lancés par les abonnés de la REGIDESO privés d’eau en direction de la hiérarchie de cette entreprise d’État pour remédier à la situation sont demeurés lettre morte.  Seulement, il y a deux semaines un agent de cette entreprise a été dépêché, selon ses dires, aux quartiers Munganga et Mfinda pour s’enquérir de la situation. Les abonnés de la REGIDESO lui ont fait part de leurs difficultés à s’approvisionner en eau potable, espérant que la hiérarchie de cette entreprise publique apportera une solution à cet épineux problème dans les meilleurs délais.

Toujours à Ngaliema, les habitants du quartier Museyi sont confrontés au problème de perturbation de la fourniture d’eau potable. Sont concernés notamment par cette situation, les avenues Masolokele, Balombadio, Mukoko, Kimbangu et Makanda Manza,

La situation, avons-nous appris d’un habitant de ce quartier, remonte à trois mois. L’eau coule à des heures tardives certains jours. Parfois, l’eau ne coule pas des robinets pendant deux jours d’affilée.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Les investisseurs étrangers ont davantage profité du boom du secteur des ressources naturelles à partir de 2007 que le gouvernement et la population de la RDC indique un rapport récent de la Banque...