A la Une

Le ton monte

La République démocratique du Congo court à l’implosion si rien n’y est fait pour faire échec à...

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

L’appel lancé par le CLC pour une marche populaire le 31 décembre 2017 a mis les services de...

Parcours biaisé

Parcours biaisé

Le président de la République a promulgué, dimanche 24 décembre, depuis Lubumbashi où il se...

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

C’est en mission de décrispation politique que le président du CNSA Joseph Olenghankoy s’est...

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

A l’instar du Comité laïc de coordination qui a annoncé, pour le 31 décembre 2017, une...

Imprimer

Mondial 2018 : bien qu’éliminée, la RDC sauve son honneur

Écrit par Armel Langanda le . Publié dans Sports

La victoire de la RDC face à la Guinée (3-1) n’a malheureusement pas permis aux Léopards d’aller en Russie. Grâce à son nul face à la Libye (0-0), la Tunisie a terminé en tête du groupe A et file en Russie pour la Coupe du monde 2018.

Sans surprise, les Léopards de la RDC n’iront plus en Russie l’année prochaine. Terminés deuxième du groupe A avec 13 points, les Léopards de la RDC cèdent la place aux Aigles de Carthage de la Tunisie pour la Coupe du monde « Russie 2018 ».

Le verdict est tombé le samedi 11 novembre lors de la sixième et dernière journée des éliminatoires pour la zone Afrique. La RDC qui s’est montrée performante au stade des Martyrs de la Pentecôte contre la Guinée (3-1), ne pouvait que compter sur la surprise de la Libye à Radès face à la Tunisie. Malheureusement, la victoire du sélectionneur Florent Ibenge, n’a servi absolument à rien pour envoyer le onze national congolais en Russie pour l’aventure mondiale du football.

Malgré leur domination dans le jeu, les Congolais se faisaient peur en contre et sur quelques relances complètement ratées et Matampi devait s’employer pour détourner un corner adverse. La RDC répliquait par Mubele, mais le Rennais manquait le ballon dans la surface… La Guinée terminait mieux le premier acte et Matampi devait encore repousser après une percée d’Alkhaly Bangoura.

C’est encore le gardien des Léopards qui était à la parade au retour des vestiaires. Les locaux repartaient ensuite de l’avant et ils finissaient par virer en tête sur un but contre son camp de Sidibé (1-0, 61e). Mais Kebano manquait le break de la tête et Keita Junior, lancé en profondeur, égalisait dix minutes plus tard (1-1, 71e). Malgré ce but qui compromettait encore un peu plus leurs rêves de Russie, les Congolais ne lâchaient rien et arrachaient le succès grâce à un penalty de Bolingi (90e+2) puis un but de Kebano (90e+3), lancé en profondeur.

La RDC termine à un point de la Tunisie, mais ce sont bien les Aigles de Carthage qui verront la Russie.

Moins percutante face à la Libye, la Tunisie a manqué la force de gagner à Radès.  Elle a juste assuré un point face à la Libye (0-0), qui lui permet de terminer en tête avec une unité d’avance sur la RDC.

Le regard devra maintenant être tourné vers les éliminatoires de la CAN « Cameroun 2019 ». Il reste à savoir si la Fédération congolaise de football association (FECOFA), continuera avec le sélectionneur principal, Jean Florent Ibenge, qui a réussi à marquer son histoire à la tête de la sélection. Le contrat qui le liait à la Fecofa était d’objectif. C’était de ramener la RDC à la Coupe du monde après 44 ans d’absence. Chose qui ne s’est pas réalisée.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’atelier national, qui est entré dans sa 2ème phase, vise à proposer aux enseignants les modules d’enseignement simultané du français et d’une des langues nationales, selon les zones linguistiques.