A la Une

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

Au Zimbabwe, l’après-Mugabe se dessine. L’heure est aux négociations entre les galonnés de...

RDC : Une police à deux vitesses

RDC : Une police à deux vitesses

Formée et équipée par l’Union européenne dans le cadre du projet Eupol, la PNC est encore loin de...

L’usure du pouvoir

L’usure du pouvoir

La démocratie en Afrique évolue en dents de scie. Il y a plusieurs exemples qui soutiennent cette...

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

C’est au cours d’un Conseil des ministres marathon présidé mardi par le chef de l’Etat que le...

Mi-figue, mi-raisin

Mi-figue, mi-raisin

La journée du 15 novembre 2017 a vécu. L’heure est maintenant au bilan. Sur ce point, les avis...

Imprimer

Festival international du cinéma de Kinshasa : la RDC peu représentée

Écrit par Bienvenu Ipan le . Publié dans Culture

Sur une centaine de films sélectionnés, la République démocratique du Congo n’a pu aligner que trois.

L’Institut français de Kinshasa se prépare à accueillir les activités du 4ème Festival international du cinéma de Kinshasa (Fickin) qui s’ouvrent du jeudi 9 au 11 novembre 2017 à 19 heures.

Selon le directeur du festival, Tshoper Kabambi, la particularité de cette 4ème édition est le fait qu’il y aura des projections simultanées sur trois sites, à savoir la Halle de la Gombe, au numéro 8 de la 3ème Rue Limete, et à l’école St Bernard située sur la 17ème, au quartier Kingabwa, à Limete.

L’autre particularité est le fait d’avoir pu aligner, dans la programmation, une centaine de films venus du monde entier. Des films de toutes les catégories tels que longs comme courts métrages, documentaire et fiction et aussi des films d’animation.

Malheureusement, Kinshasa est peu représentée, avec trois films sur plus de cinquante produits à Goma.

C’est pour cette raison qu’il a été mis sur pied, depuis la 2ème édition du festival, un atelier dénommé «De l’idée au film ». Ce, indique le directeur du festival, dans le but de pouvoir pallier les difficultés de production cinématographique en République démocratique du Congo.

Le Festival international du cinéma de Kinshasa (Fickin) est né en 2014, dans le souci de voir naître dans le chef des cinéastes congolais, un élan de créativité pour dynamiser la production cinématographique congolaise.

Lancé en 2014, ce festival est aujourd’hui un rendez-vous phare du cinéma en Afrique centrale. Espace d’échanges et de diffusions de films tant internationaux qu’africains, en général, et de la sous-région, en particulier, le Fickin est également une plateforme qui met l’accent sur la formation aux métiers du cinéma. Depuis sa première édition, le Fickin jouit de partenariats avec quelques grands festivals des courts métrages notamment Clermont-Ferrand, Interfilm, Rencontre des films courts à Madagascar.

Le festival international de Kinshasa, c’est le monde qui s’invite au Congo. Plusieurs autres festivals prestigieux du monde ont fait aussi parvenir leur programmation à la bonne découverte du public kinois convié sur les 3 sites des projections retenus.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

C’est sous le coup de 15h30’ que le stade TP Mazembe vibrera au rythme de la finale aller de la Coupe de la CAF.  Le TP Mazembe accueille Super Sport United ce dimanche 19 novembre....