A la Une

Les Africains complotent contre la RDC à propos des eaux de l’Ubangi

Les Africains complotent contre la RDC à propos des eaux de l’Ubangi

La RDC est au cœur de grands enjeux au niveau mondial, notamment en ce qui concerne  le...

Savoir partir

Savoir partir

Pas de sang versé, respect de textes, certes, dans un contexte quelque peu étrange ! Le Zimbabwe...

Calendrier électoral, machine à voter : le débat est clos

Calendrier électoral, machine à voter : le débat est clos

Corneille Nangaa a profité lundi d’une réunion organisée au siège de la Cenco pour fixer l’option...

Sénat : le ministre des Mines interpellé

Sénat : le ministre des Mines interpellé

Pour n’avoir pas obtenu satisfaction à sa question orale avec débat adressée à Martin...

Vivement les élections

Vivement les élections

La Céni a fixé le cadre pour la tenue d’élections à la date du 23 décembre 2018.

Imprimer

L’ancien compte bancaire du DCMP bloqué

Écrit par Armel Langanda le . Publié dans Sports

Les choses sérieuses commencent avec le nouveau comité du DCMP. Le président Abdellah bloque l’ancien compte bancaire de l’équipe, en attendant la communication du nouveau.

Dans le souci de remettre de l’ordre dans l’administration du Daring Club Motema Pembe, le nouveau président de coordination, Hassan Abdallah, vient de prendre des nouvelles dispositions, en informant les partenaires et donataires du DCMP, de la suspension de l’ancien compte bancaire de l’équipe. C’est à dire, tout paiement ou opération financière en faveur de l’équipe est momentanément suspendu.

L’objectif poursuivi dans cette démarche, c’est de chercher à ouvrir  un autre compte officiel en faveur de l’équipe, qui sera communiqué dans les tout prochains jours. Une décision saluée par le nouveau comité récemment élu. Il sera également question de désigner des personnes habilitées à percevoir tout fond ou donation au nom de l’équipe.

Etant donné que l’ancien compte était surveillé par le comité sortant, Hassan veut démarrer sa gestion avec de nouvelles bases. Pour lui, la gestion de l’équipe doit se faire à tous les niveaux, en commençant par les finances.

Dans sa deuxième lettre, le président Hassan a également pris des mesures pour les prochaines communications de l’équipe.    

« La coordination du DCMP informe le public ainsi que les responsables des médias congolais et des administrateurs de site des réseaux sociaux de la suspension jusqu’à nouvel ordre de toutes les émissions et publications liées au club et à son nom. Cette interdiction répond au souci de protéger le nom du Club contre toute usurpation de la part des tiers et de permettre au club de mettre en place une communication qui répond aux exigences et standards « marketing » du nouveau comité. Les noms et autres insignes DCMP ou IMANA  étant protégés, tout contrevenant à cette mesure ou personne non-attitrée s’exposera à des poursuites judiciaires », précise le communiqué officiel de la coordination.

Visiblement, la coordination des vert et blanc de la capitale veut maîtriser toute la situation de l’équipe. Rien ne doit lui échapper pour le bon fonctionnement des activités. Les différentes structures de communication dans les médias et hors médias doivent prendre toutes les dispositions nécessaires pour mettre en application ces nouvelles dispositions.

Actuellement, l’équipe est en préparation de la 23ème édition du championnat national et de la Coupe de la confédération de la CAF. Le comité continue de fournir beaucoup d’efforts pour voir dans quelle mesure rémunérer normalement les joueurs qui ont un objectif, celui de remporter la prochaine Linafoot et d’aller le plus loin possible à la compétition africaine interclubs de la CAF.

Pour rappel, le championnat de la Linafoot démarre le 12 novembre 2017 dans les trois zones de développement. Toutes les équipes doivent se mettre en règle avant le début des hostilités.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

N’étant pas convaincue des chiffres publiés par la Céni concernant l’opération d’enrôlement des électeurs, la CASE invite la Céni à plus de responsabilité de vérité....