A la Une

RDC : Une police à deux vitesses

RDC : Une police à deux vitesses

Formée et équipée par l’Union européenne dans le cadre du projet Eupol, la PNC est encore loin de...

L’usure du pouvoir

L’usure du pouvoir

La démocratie en Afrique évolue en dents de scie. Il y a plusieurs exemples qui soutiennent cette...

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

C’est au cours d’un Conseil des ministres marathon présidé mardi par le chef de l’Etat que le...

Mi-figue, mi-raisin

Mi-figue, mi-raisin

La journée du 15 novembre 2017 a vécu. L’heure est maintenant au bilan. Sur ce point, les avis...

15 novembre 2017: La Police menace, la Monusco appelle à la retenue

15 novembre 2017: La Police menace, la Monusco appelle à la retenue

La journée de mercredi 15 novembre 2017 s’annonce très tendue. Des mouvements citoyens tels que...

Imprimer

19ème Congrès du PCC : présentation d’un rapport-bilan aux perspectives heureuses

Écrit par Cyprien Kapuku/Depuis Beijing le . Publié dans Internationale

Le parti communiste chinois (PCC), avec à sa tête son secrétaire général, Xi Jinping, également président de la Chine, n’a pas dérogé à la règle. Les us et coutumes de cette grande formation politique ont été respectés. C’est le moins que l’on puisse dire de l’ouverture, hier à Beijing, du 19ème congrès du PCC, un grand rendez-vous politique qui aura tenu toutes ses promesses, commente-t-on dans les couloirs du Grand Palais du Palais.

D’un air plutôt rassurant, Xi Jinping, veste bleue foncée, chemise blanche à la colle de laquelle était nouée une cravate mauve zigzaguée des motifs rouges, a effectué son entrée dans la grande salle du Congrès avec un fil des applaudissements nourris et incessants à lui réservés par plus de 2.890 délégués venus de tous les coins du pays et représentant toutes les couches de la population.

Comme à l’accoutumée, un rapport-bilan des activités du pays est présenté à l’ouverture de chaque session du Congrès, en même temps  que sont dévoilées les grandes lignes de la prochaine gouvernance. Un exercice dont s’est chargé le président Xi Jinping.

C’est à 9h06 (Heure de Beijing) que le président chinois s’est approché du perchoir pour lire, pendant trois heures et demie, un rapport d’activités qui aura relevé des avancées majeures accomplies par ce pays lors des cinq dernières années en laissant derrière lui des perspectives heureuses.

Pour ne citer que l’exemple de l’économie, Xi Jinping a annoncé que le produit intérieur brut chinois était passé de 54.000 milliards de yuans à 80.000 milliards de yuans (12.100 milliards de dollars) au cours des cinq dernières années. Ce qui ne l’a pas empêché d’appeler à une plus grande réforme des entreprises d'État et à faire gagner les capitaux publics "en puissance, en ampleur et en performance".

Au Chapitre politique, le président chinois a promis de veiller à l'application de la Constitution et au contrôle de son applicabilité, à faire progresser le travail d'examen de la constitutionnalité et à préserver l'autorité de la Constitution. Avant de reconnaitre que « La démocratie socialiste chinoise est la démocratie la plus large, la plus réelle et la plus efficace pour préserver les intérêts fondamentaux du peuple ».

Des efforts supplémentaires à accomplir

Dans  tous les cas, il y a encore du chemin à parcourir pour arriver à réaliser le grand renouveau chinois, a déclaré le président Xi, dont le discours n’était pas que linéaire. Le président variait le ton au fur et à mesure qu’il abordait  des sujets délicats.

Ainsi en est-il de la lutte contre la corruption : « Le Parti communiste chinois remportera une « victoire écrasante » dans sa lutte contre la corruption, pour éviter le cycle historique d'ascension et de chute, a-t-il déclaré, d’un ton ferme.

Il en est de même de la question Taïwanaise. Xi est resté fidèle au principe d’une seule Chine. Le président chinois a promis de ne manager aucun effort pour empêcher les velléités indépendantistes de cette région. Il a en parallèle avoué que le principe : "un pays, deux systèmes" est le meilleur régime pour Hong Kong et Macao afin de maintenir la prospérité et la stabilité à long terme de ces deux régions à administration spéciale  depuis leur rétrocession.

« Le Parti communiste chinois a la volonté ferme, la confiance totale et la capacité suffisante pour mettre en échec les tentatives sécessionnistes visant à "l'indépendance de Taiwan", sous quelque forme que ce soit », a déclaré  Xi Jinping, notant au passage que le PCC « s’efforcerait de faire de l’armée populaire une armée de rang mondial d’ici le milieu du 21ème siècle ».

Pour cela, Xi Jinping estime qu’il faut abattre un grand travail à l’intérieur en termes de renforcement de l’idéologie du parti. C’est dans ce sens qu’il a confirmé que le PCC  doit avoir son mot à dire dans le domaine de l'idéologie. Ainsi, a-t-il appelé à des efforts continus et plus importants pour s'assurer que le Parti communiste chinois (PCC) ait son mot à dire dans le domaine de l'idéologie.

Des mesures d’apaisement et des promesses  vis-à-vis du monde extérieur? Il y en a eu également de ce rapport cocktail qui n’aura rien laissé au hasard.

En ce qui concerne l’environnement, Xi Jinping a exhorté mercredi tous les pays à collaborer pour un monde propre et beau en s'attaquant au changement climatique via la coopération.

En termes des promesses, le président Xi Jinping assure que  la Chine ne recherchera ni l'hégémonie ni l'expansion. « Quel que soit le degré de développement qu'elle aura atteint, la Chine ne recherchera jamais l'hégémonie ni l'expansion », a-t-il assuré. Il a par ailleurs confirmé que son pays continuera à s’ouvrir davantage au monde. L’Initiative la Ceinture et la Route » est une preuve.

C’est ce jeudi 19 octobre que les rideaux vont tomber sur le 19ème Congrès du PCC, avec en toile de fond, la reconduire de Xi Jinping au poste du secrétaire général du parti et, donc, du président de la République pour un second mandat de cinq ans qui sera d’ailleurs son dernier.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

À la surprise générale, Shark XI FC n’est pas revenu à sa décision. Par la voix de son secrétaire général, il confirme sa non-participation à la 23ème édition de la Ligue nationale de football...
More inSports  Politique  Economie  A la Une