A la Une

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Annoncée depuis la dernière assemblée générale des Nations unies, l’ambassadrice des Etats-Unis à...

Le démineur

Le démineur

Aussitôt que le témoin lui a été passé par son homologue angolais, le nouveau pilote de la...

Qui a bu boira

Qui a bu boira

À l’heure actuelle, accepter de travailler avec le gouvernement congolais, c’est porter un...

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

Les USA et l’UE sont d’accord pour une transition sans Kabila. Raison, préparer en toute sérénité...

La tension monte

La tension monte

Il n’y aura pas d’élections en décembre 2017. C’est une certitude. Comme en 2016, la République...

Imprimer

Tenir le cap dans l’adversité politique et la crise économique: Le Potentiel, 35 ans déjà

Écrit par Le Potentiel, jeudi le . Publié dans A la Une

35 ans, c’est l’âge de la maturité. 35 ans, c’est aussi le symbole de la persévérance dans un métier pas facile à exercer au Congo-qui-se-veut-démocratique. C’est le cas du journal Le Potentiel,  un quotidien qui a traversé monts et vallées avant de s’imposer comme leader de la presse congolaise. Né en 1982, le tabloïd de l’avenue Bas-Congo à la Gombe  a surmonté des épreuves, survécu aux tourments de diverses natures avant de  caracoler au firmament. En cette période trouble où la RDC négocie, dans une douleur atroce, sa marche vers un État véritablement démocratique, le quotidien d’analyse et d’informations générales a su demeurer une référence. Malgré l’adversité politique et un contexte économique incertain, Le Potentiel a réussi à garder le cap. !

12 octobre 1982 – 12 octobre 2017. Jour pour jour, Le Potentiel aligne déjà 35 bonnes bougies. C’est un jour d’anniversaire qui arrive dans des moments particulièrement difficiles. Mais, dans sa vie, Le Potentiel a tout connu – des hauts et des bas. Balloté de toutes parts et souvent incompris, Le Potentiel est toujours là, 35 ans durant. Il est le symbole d’une République en quête de son identité.

Dans cet exercice permanent de l’excellence pour une société congolaise bâtie sur les vertus de la démocratie, Le Potentiel n’a jamais fléchi. C’est en tout honneur que nous saluons, tous, la survivance de cette œuvre née de l’imagination de son éditeur, le sénateur Modeste Mutinga Mutuishayi.

Que dire de ce journal ? Ces colonnes ne suffiront certainement pas pour retracer le parcours  combien élogieux de ce journal, compté parmi l’un des plus grands quotidiens de la République démocratique du Congo. Mais, que ce fut dur d’y arriver.

En 35 ans d’existence, Le Potentiel a tout connu. Il a été victime de brimades et d’actes de sabotage de diverses natures. Néanmoins, comme un roseau au milieu des eaux troubles, il a résisté. La résistance fait partie désormais de son ADN. Le Potentiel a traversé toutes les péripéties de la vie politique et économique de ce grand pays au cœur de l’Afrique. Il a été le fer de lance d’une nation en soif de démocratie.

Les années 1990, celles de l’avènement de la démocratie, ont forgé sa ligne qu’il s’emploie à défendre jusqu’à ce jour. La 2ème République n’a pas ébranlé sa détermination. L’arrivée de l’AFDL, en 1997, n’a pas non plus réussi à estomper son élan. La mise en œuvre des institutions politiques issues de l’Accord de Sun City, en 2002, n’aura été qu’une période charnière dans la vie de ce quotidien. Depuis toujours, Le Potentiel est resté le même. Le journal n’a pas pris de ride. Pas une seule. Au contraire, 35 ans après, tel un palmier, vieillissant, il fructifie encore. N’en déplaise à ceux qui tentent par des moyens subtils de prendre le pays en otage pour assouvir leur soif de pouvoir, en muselant la presse.

La célébration de 35 ans est à la fois une interpellation et une invitation à s’interroger sur la marche de la République démocratique du Congo, République du Zaïre à la création du journal en 1982. Entre le Zaïre de 1982 et la RDC de 2017, bien des choses ont changé. Dans un sens comme dans un autre.

En 35 ans, le pays a, à l’instar du journal Le Potentiel, traversé plusieurs épreuves. Comme le pays, Le Potentiel a aussi traversé des moments d’incertitude. Mais, par la détermination et la rigueur de tous les héros dans l’ombre qui se sont succédé à sa rédaction, le journal tient toujours la dragée haute.

Mais, en cette période difficile marquée par une crise politique aigüe et une crise économique qui a fortement réduit son champ d’action, Le Potentiel ne peut que se féliciter de ses 35 ans. À ce titre, il dit merci à tous ceux qui continuent de lui faire confiance.

« Ne jamais trahir le Congo »

Comme M’zée Laurent-Désiré Kabila l’a dit de son vivant, Le Potentiel promet qu’il ne trahira jamais le Congo. Il ne va pas non plus se détourner de sa ligne éditoriale qui reste calquer sur l’intérêt de la RDC. Seule la démocratie guidera, comme il l’a été depuis 35 ans, toutes ces actions.

Sa mission étant d’informer en amenant la bonne information auprès du public, Le Potentiel n’est pas prêt à se dédire. Il ne l’a jamais fait en 35 ans d’existence. Et il ne le fera jamais - quoique les tentations soient énormes pour l’amener à fléchir sa ligne éditoriale.

Témoin de l’émergence de la démocratie, Le Potentiel attend être aussi le grand témoin de la refondation de l’État par la voie de l’alternance démocratique. C’est la ligne qu’il a choisie. Qu’importe la valse de critiques dont il est souvent l’objet. Le Potentiel ne vendra jamais son âme. Cette âme forgée dans l’adversité et dans l’abnégation depuis 1982.

 

Chapeau bas à ce journal, vieux depuis ce jeudi 12 octobre 2017 de 35 ans. Le plus important a été de résister contre tous vents. Le Potentiel l’a fait. Le plus dur est de poursuivre le combat pour sauvegarder la démocratie – en péril. C’est un choix noble.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

C’est une grogne qui ne dit pas son nom. Les présidents des assemblées provinciales n’en peuvent plus. Au point de lancer leur cri de détresse dans les médias. En escale à Kinshasa en attendant la...

Facebook FanBox