A la Une

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

Les USA et l’UE sont d’accord pour une transition sans Kabila. Raison, préparer en toute sérénité...

La tension monte

La tension monte

Il n’y aura pas d’élections en décembre 2017. C’est une certitude. Comme en 2016, la République...

La RDC expose ses diverses opportunités d’investissements au Forum Naturallia 2017

La RDC expose ses diverses opportunités d’investissements au Forum Naturallia 2017

C’est un travail de promotion des investissements qu’est allé mener au Canada, à l’occasion du...

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Brazzaville accueille, ce jeudi, un sommet spécial de la CIRGL (Conférence internationale sur...

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Président à deux reprises (1976-1979, 1999-2007), le Nigérian Olusegun Obasanjo s’est investi...

Imprimer

Chine : que sait-on de la diplomatie de Ping-pong ?

Écrit par Cyprien Kapuku, mercredi le . Publié dans Internationale

Au-delà de la diplomatie classique, la Chine, dans sa volonté portée vers la normalisation des relations entre les Etats du monde, explore au moindre détail tous les moyens susceptibles de parvenir à cette fin. Ainsi en est-il de la diplomatie de Ping-pong, une dynamique de coopération internationale et de rapprochement des peuples qui s’est installée en Chine depuis plus de 40 ans.

La quintessence de ce concept diplomatique a été expliquée, mardi, par les responsables de l’Association du peuple chinois pour les relations avec les pays étrangers (CPAFFC), qui répondaient aux questions des journalistes africains en visite de travail à Beijing.

Si ce concept apparaît minimal aux yeux de certains, il n’en demeure pas moins vrai que, sur le terrain, la recette a bien réussi à apaiser certainsappétits belliqueux. C’est aussi grâce à cette diplomatie de terrain que la Chine, pays d’une nombreuse population de près de 1,7 milliards d’habitants, arrive à resserrer davantage les liens d’amitié avec les autres peuples du monde.

C’est le moins que l’on puisse dire du rapprochement entre Américains et Chinois, ainsi que Japonais et Chinois, rendu entre autres possibles grâce à la diplomatie de Ping-pong, ont laissé entendre les responsables de CPAFFC, rappelant ainsi les relations tumultueuses  et souvent tendues entre la Chine et le Japon, par ricochet leurs peuples.

Aussi anodin que cela puisse paraître, d’une simple boule de tennis de table, les stéréotypes qui s’érigeaient autrefois en barrières entre ces peuples ont été tout simplement repoussés très loin en arrière. Ce qui a ouvert la voie à un grand boulevard de coopération et d’échanges.

Début de la diplomatie de Ping-pong

Tout commence en 1971 lorsque l’équipe américaine de tennis de table s’est rendue au Japon pour participer au 31ème championnat du monde de cette discipline. Profitant de la présence américaine chez son voisin, la Chine ne s’est pas fait prier pour inviter cette dernière sur son sol afin de partager les expériences en cette matière. Mais à son début, l’initiative n’avait pas fait l’unanimité. Les mécontents murmuraient.

Dans un contexte politique aussi particulier que celui a prévalu dans les années qui ont suivi la fin de la deuxième guerre mondiale, pareille initiative ne pouvait que susciter des oppositions de la part des certains. Mais c’était sans compter avec le leadership politique des dirigeants de l’époque qui tenaient mordicus à réaliser ce projet.

Ce qui fut d’ailleurs fait. L’arrivée des athlètes américains qui découvraient pour la première fois ce vaste pays aux dimensions continentales, avait néanmoins défrayé la chronique.

Le jeu ayant eu lieu, ce fut un moment d’amitié, de respect et de considération de l’autre entre les deux parties. C’est à partir de ce moment que va germer l’idée de renforcer la coopération entre les nations et les peuples du monde par le moyen de Ping-pong.

Depuis lors, cette idée n’a jamais quitté les esprits des dirigeants chinois, au point que le ping-pong, jusqu’à ce jour est considéré comme une autre pair de manche de la diplomatie chinoise.

A une période bien déterminée, différents peuples et personnalités du monde diplomatique et politique se serrent les coudes au tour de tennis de table pour témoigner de leur amitié et de leur volonté à œuvrer ensemble afin de promouvoir la paix et la stabilité internationale.

En décembre 2011, la Chine, à travers CPAFFC, avait célébré le 40ème anniversaire de la diplomatie de Ping-pong. Plusieurs personnalités étrangères, notamment l’ancien président américain, Jimmy Cartel, ont rehaussé leur présence à cette importante activité. Côté chinois, l’on a noté la présence du président, Xi Jinping, à l’époque vice-président de Chine.

Il va sans dire que la Chine, éprise du principe de coexistence pacifique, se montre disposée à apporter sa pierre dans la construction de la paix dans le monde, une priorité dont elle se fait d’ailleurs l’apôtre depuis la nuit de temps. En atteste ses multiples et incessants appels à une solution politique dans les tensions observées ces derniers temps, dans la péninsule coréenne, entre Américain et Nord-coréen.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Trois jours après l’attaque de son domicile, à Kinshasa, le président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), Joseph Olenghankoy, s’interroge sur l’absence d’intervention de la police. Celui...