A la Une

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Annoncée depuis la dernière assemblée générale des Nations unies, l’ambassadrice des Etats-Unis à...

Le démineur

Le démineur

Aussitôt que le témoin lui a été passé par son homologue angolais, le nouveau pilote de la...

Qui a bu boira

Qui a bu boira

À l’heure actuelle, accepter de travailler avec le gouvernement congolais, c’est porter un...

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

Les USA et l’UE sont d’accord pour une transition sans Kabila. Raison, préparer en toute sérénité...

La tension monte

La tension monte

Il n’y aura pas d’élections en décembre 2017. C’est une certitude. Comme en 2016, la République...

Imprimer

Odieuse calomnie

Écrit par Ben-Clet, lundi le . Publié dans Apostrophe

Qu’une calomnie soit basse, noire ou odieuse, elle restera à jamais une calomnie. C’est-à-dire une accusation mensongère qui attaque par méchanceté la réputation ou l’honneur de quelqu’un. Comment la victime peut-elle se laver d’une calomnie ou la faire taire ? Aucune suggestion de ma part. Débrouillez-vous ! Mais, méditez ce qu’en pensaient déjà les anciens.

«Les belles femmes et les riches peuvent-ils vivre sans être calomniés ? C’est à croire qu’ils n’ont pas le droit d’être honnêtes et heureux, que l’honnêteté est le seul apanage des taudis, des haillons et des femmes laides.» (Gueorgiu Stamatov, 1869-1942, Bulgarie).

«La calomnie est un vice curieux : tenter de le tuer le fait vivre ; le laisser tranquille le fait périr de mort naturelle.» (Thomas Paine, 1737-1809, États-Unis).

«La plus prudente vierge est encore prodigue / De sa beauté, si elle la dévoile à la lune. / La vertu elle-même n’échappe pas / Aux coups de la calomnie.» (William Shakespeare, 1564-1616, Grande Bretagne).

«La calomnie est bien le pire fléau, elle qui fait deux coupables et une victime.» (Hérodote, v. 484-420 av. J.-C., Grèce antique).

«Médire confère l’avantage de s’imprimer dans les esprits et d’être promptement cru, même si l’on parle à tort et à travers ; … quiconque veut se défendre des accusations doit prodiguer les paroles et donner du poumon à perdre haleine avant qu’on ne le croie.  Qu’un peu d’huile tombe sur un tissu, la tache se forme en un clin d’œil ; si on veut l’ôter, c’est à grand renfort de terre, d’effort et de soleil : encore le tissu en garde-t-il la trace.» (Gasparo Gozzi, 1713-1786, Italie).

«Les mauvais bruits sont immortels ; ils vivent encore quand on les croit morts.» (Plaute, 254-184 av. J.-C., Rome antique).

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

C’est une grogne qui ne dit pas son nom. Les présidents des assemblées provinciales n’en peuvent plus. Au point de lancer leur cri de détresse dans les médias. En escale à Kinshasa en attendant la...