A la Une

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

La Sénat a entamé, lundi, l’examen du projet de révision de la loi électorale, lequel a été...

L’UE conditionne ses rapports avec la RDC au respect de « l’esprit de consensus de l’Accord de la Saint-Sylvestre »

L’UE conditionne ses rapports avec la RDC au respect de « l’esprit de consensus de l’Accord de la Saint-Sylvestre »

Réuni, hier lundi 11 novembre à Bruxelles, le Conseil de l'Union européenne, organe qui...

Anarchie dans la ville

Anarchie dans la ville

On n’est pas encore dans une situation d’état d’urgence. Mais, il faut reconnaître que,...

Loi électorale révisée : Grandes manœuvres politiques au Sénat

Loi électorale révisée : Grandes manœuvres politiques au Sénat

Programmé pour samedi dernier, l’examen en seconde lecture du projet de loi électorale révisée...

Les non-dits de Brazza

Les non-dits de Brazza

Brazzaville a organisé un mini-sommet, le samedi 9 décembre, qui a réuni trois présidents de la...

Imprimer

Producteurs et exportateurs célèbrent les filières café-cacao RD congolaises

Écrit par Bienvenu Ipan, mardi le . Publié dans Economie

La qualité et la diversité des cafés produits en RDC ont été à l’honneur les 1er et 2 octobre, notamment avec le lancement de l’Atlas du café congolais, outil de visibilité et traçabilité développé par Élan RDC et les acteurs du secteur.

À l’occasion de la journée internationale du café-cacao célébrée cette année sous le thème « Café pour toi et moi », Élan RDC et Essor, deux programmes financés par la coopération britannique (UKAID), ont organisé les assises du café les 1er et 2 octobre à la Maison de France, à Gombe.

Les activités rendues possibles en partenariat avec différents acteurs de la filière du café en République démocratique du Congo ont mis en exergue la diversité, la qualité et l’attractivité des cafés produits en RDC.

Présent à cette cérémonie officielle d’ouverture, le ministre de l’Agriculture, Georges Kazadi, a indiqué que le gouvernement est déterminé à relancer les activités sur les cultures pérennes, l’une des sources majeures de revenu de la RDC. Il a souligné la nécessité pour la RDC d’augmenter sa production de café, de cacao et d’en améliorer la qualité pour être plus compétitive sur le marché international et de récupérer ainsi sa place d’antan parmi les grands producteurs et exportateurs de ces deux produits agricoles dans le monde.

Le président national du comité professionnel café-cacao de la FEC, Emmanuel Rwakagaro Nzikisa, a rappelé que dans les années 1982 à 1990, la RDC exportait en moyenne 120 mille tonnes de café vert Robusta et Arabica confondus. Aujourd’hui, cette performance a sensiblement baissé à 11 mille tonnes. À cet effet, il propose, notamment la matérialisation de la volonté politique du ministère en charge de l’Agriculture pour réunir les acteurs du secteur, en vue de la résolution de tous les problèmes qui rongent l’agriculture, en général, et les filières café-cacao, en particulier ; organiser les états généraux de l’agriculture.

Pour sa part, le représentant du projet britannique « Essor », Guy Kalasi, a indiqué l’appui qu’apporte sa structure au ministère de l’Agriculture et à l’Office national du café (ONC). Appui qui consiste à identifier les forces et les faiblesses du cadre juridique et institutionnel qui s’applique à la production et à la commercialisation du café afin de présenter les pistes de réforme devant être amorcées en vue de l’élaboration et la mise en œuvre du plan stratégique de réforme institutionnelle et opérationnelle de l’ONC. C’est dans ce cadre, a-t-il dit, qu’un partenariat fructueux est noué entre l’Essor, l’ONC et le ministère de l’Agriculture.

L’Atlas du café congolais

Le représentant du programme Élan RDC a placé un mot sur l’Atlas du café congolais qui répond à la volonté d’accroître la visibilité du café produit en RDC sur les marchés nationaux, régionaux, et internationaux. L’Atlas du café, poursuit-il, mobilise les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour promouvoir le café congolais sur le web au travers de nouveaux outils de cartographie. Avec cet Atlas, les producteurs et exportateurs de café congolais pourront mobiliser ces outils afin d’accroître la visibilité de leurs produits sur le marché international. Tandis que les acheteurs et torréfacteurs internationaux pourront accéder facilement aux informations clés sur le marché du café en RDC, telles que les contacts des acteurs de la filière, les prix en vigueur pour chaque appellation, les programmes de développement en place, les volumes annuels d’exportation, et les infrastructures de transformation du café implantées en RDC. L’Atlas du café permet de donner plus de visibilité aux acteurs de la filière en RDC, afin que de plus en plus d’acheteurs internationaux achètent davantage des cafés congolais à des meilleurs prix. L’Atlas du café a été dernièrement présenté avec succès à l’Assemblée des Nations unies.

Au regard de tout ce qui précède, Élan RDC soutient les acteurs du secteur du café afin d’améliorer la quantité, la qualité et la compétitivité du café congolais. Le programme travaille avec des exportateurs (tels que Tsongo Kaserekas, Virunga coffee) et des coopératives commerciales (telles que Soprocopiv et Muungano), ainsi qu’avec des associations d’exportateurs (comme ASSECAF), avec lesquels ce projet britannique teste de nouveaux modèles commerciaux et des solutions durables que ces acteurs continueront de développer de manière indépendante dans les années à venir.

Élan RDC et ses acteurs investissent afin notamment de former les producteurs de café aux bonnes pratiques agricoles afin d’augmenter leurs rendements ; mettre en place des certifications et infrastructures de transformation pour améliorer la qualité et la valeur de leur café.

La célébration de la journée internationale du café a aussi été l’occasion pour les différents panelistes représentant le secteur privé et le secteur public de discuter des opportunités et défis du commerce du café-cacao en RDC.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Les commentaires de Mr. Sébastien Impeto Pengo, ancien gouverneur de lEquateur de la République démocratique du Congo sur Le Journal ont attiré l'attention du public. Une grande attention a été attirée...