A la Une

Mgr Ambongo : « L’interdiction des marches est anticonstitutionnelle »

Mgr Ambongo : « L’interdiction des marches est anticonstitutionnelle »

Le vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et évêque coadjuteur...

Cuisine interne

Cuisine interne

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), parti phare de la Majorité...

ASF-RDC appelle les congolais à l’éthique et la considération de l'autre

ASF-RDC appelle les congolais à l’éthique et la considération de l'autre

L’Ong ASF invite la presse à cultiver le caractère sacré de la patrie pour « barrer la route à...

RDV du 23 décembre : la décrispation bat de l’aile

RDV du 23 décembre : la décrispation bat de l’aile

Entre l’Opposition, appuyée par les forces vives, et le pouvoir des divergences majeures...

Emboiter le pas

Emboiter le pas

Pendant qu’on l’attend sur le terrain, à côté du peuple qui réclame l’application intégrale de...

Imprimer

La situation politique au menu des échanges entre le gouvernement et le président de la commission de l’UA

Écrit par Lucie Ngusi M., mardi le .

Le président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, s’est entretenu, le samedi 30 septembre 2017 au Kempinski Fleuve Congo Hôtel, avec une délégation du gouvernement composée des ministres d’État en charge des Relations avec le Parlement, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, celui en charge de Décentralisation, Azarias Ruberwa, et d’autres ministres signataires de l’Accord du 18 octobre 2016, notamment Jean-Lucien Busa, Steve Mbikayi, Ingele Ifoto, Papy Nyango, Emery Okundji. Au menu des échanges, « la situation politique de la RDC ».

Après l’échange, le ministre d’Etat Lisanga  Bonganga a souligné que cette rencontre a réuni autour d’une table, quelques membres du gouvernement ayant pris part au dialogue de la Saint-Sylvestre,  afin de discuter de son évolution et de sa mise en application. Pour lui, le gouvernement Tshibala est qualifié de « Gouvernement d’union nationale » où il y a la Majorité, l’Opposition signataire  et le Rassemblement. 

Abordant la question du processus électoral, Lisanga Bonganga a réaffirmé et a dit tout haut qu’il n’y a pas de crise politique au pays et que toutes les batteries sont en place pour l’organisation des élections.

Pour sa part, le ministre d’État en charge de la Décentralisation, a souligné l’objectif de cette rencontre qui est d’évoquer la question de la stabilité sociopolitique avec les parties prenantes au dialogue. « La consultation était conjointe », a indiqué Ruberwa. Avant d’ajouter que le président  de la Commission de l’Union africaine est venu ici en RDC pour écouter aussi bien la  Majorité que  l’Opposition et le Rassemblement par rapport à l’Accord du Saint-Sylvestre et à son application.

« Les échanges ont été fructueux», a-t-il dit. Et de poursuivre : « nous lui avons expliqué le contexte de l’accord, ainsi que sa mise en application ; nous avons également envisagé l’avenir ». La question de la consultation devra avoir lieu entre la Commission électorale nationale indépendante, le CNSA et le gouvernement pour évaluer le niveau  d’application de l’accord et l’application du calendrier. L’Union africaine continue d’appuyer ce processus.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Le vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et évêque coadjuteur de l’archidiocèse de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, revient sur la dernière déclaration de l’assemblée plénière...
More inA la Une  Société  A la Une  Sports  A la Une