A la Une

Qui a bu boira

Qui a bu boira

À l’heure actuelle, accepter de travailler avec le gouvernement congolais, c’est porter un...

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

Les USA et l’UE sont d’accord pour une transition sans Kabila. Raison, préparer en toute sérénité...

La tension monte

La tension monte

Il n’y aura pas d’élections en décembre 2017. C’est une certitude. Comme en 2016, la République...

La RDC expose ses diverses opportunités d’investissements au Forum Naturallia 2017

La RDC expose ses diverses opportunités d’investissements au Forum Naturallia 2017

C’est un travail de promotion des investissements qu’est allé mener au Canada, à l’occasion du...

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Brazzaville accueille, ce jeudi, un sommet spécial de la CIRGL (Conférence internationale sur...

Imprimer

Haine d’enfer !

Écrit par Ben-Clet, Publié lundi 25 septembre 2017 le . Publié dans Apostrophe

L’amour appelle la haine. La haine, elle, appelle le meurtre de l’un des protagonistes ou de tous. Elle commence par troubler le sommeil, fragiliser l’esprit et le corps, détourner de bonnes causes, inciter à mal penser, à mal faire.

La culture de la haine irrigue les opportunistes «profiteurs» de la RD Congo depuis 1960. Sa cruauté, surtout en politique, se mesure par l’ampleur de crimes commis en son nom. Elle se manifeste à travers les entourages qui manipulent leur maître, le radicalisent contre une ou des cibles choisies, le détournant finalement de l’idéal patriotique afin de se servir.

La haine d’enfer est illustrée par des cas emblématiques : Kasa vubu & alliés vs Lumumba, Mobutu vs Tshisekedi, Kabila vs Katumbi. Au bout du compte, le haineux se rendra compte – trop tard - que la haine n’aura rien construit. Au contraire. Témoignages.

Elie Wiesel (1928, USA) : La haine n’engendre que la haine. L’intolérance est sa première phase. Plutôt que de la combattre, il faut la prévenir. Par quel moyen ? […] Où chercher des remèdes ? Je n’en connais qu’un seul : la mémoire. Rappelons aux hommes, aux femmes et à leurs enfants d’aujourd’hui, le mal et le malheur que l’intolérance a infligés à l’humanité d’hier.

Tennessee Williams (1914-1983, USA) : Je crois que la haine est un sentiment qui ne peut exister que dans l’absence de toute intelligence. Les bons médecins ne haïssent pas leurs malades.

Oswald Mbuyiseni Mtshali (1940, Afrique du Sud) : L’Enfer c’est / la haine qui luit / dans ton œil.
Gabrielle Roy (1909-1983, Canada) : Se haïr … il ne fallait pas être grand savant pour connaître que c’est là la pire souffrance de l’homme.
Hosea Ballou (1771-1852, USA) : Haïr, c’est se punir soi-même.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

La dégradation de la situation humanitaire dans  la région du Kasaï causée par les affrontements de triste mémoire risque de provoquer des maladies, tueries, particulièrement pour les femmes et les...