A la Une

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

Les USA et l’UE sont d’accord pour une transition sans Kabila. Raison, préparer en toute sérénité...

La tension monte

La tension monte

Il n’y aura pas d’élections en décembre 2017. C’est une certitude. Comme en 2016, la République...

La RDC expose ses diverses opportunités d’investissements au Forum Naturallia 2017

La RDC expose ses diverses opportunités d’investissements au Forum Naturallia 2017

C’est un travail de promotion des investissements qu’est allé mener au Canada, à l’occasion du...

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Brazzaville accueille, ce jeudi, un sommet spécial de la CIRGL (Conférence internationale sur...

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Président à deux reprises (1976-1979, 1999-2007), le Nigérian Olusegun Obasanjo s’est investi...

Imprimer

Forum sur la redevabilité sociale : les participants s’engagent à œuvrer pour une nouvelle citoyenneté

Écrit par Olivier Kaforo, Publié lundi 25 septembre 2017 le . Publié dans Société

Tout citoyen est appelé observer le principe de redevabilité. Ainsi, la société pourra être mieux gérée à tous les niveaux. Nouvelle citoyenneté oblige.

L’appropriation des théories relatives à la redevabilité sociale figure parmi les impératifs devant faciliter la nouvelle citoyenneté en République démocratique du Congo. Ayant réalisé le bien-fondé d’une telle démarche, les participants au Forum national sur la redevabilité sociale face aux objectifs du développement durable se sont ainsi engagés à s’approprier la notion de « redevabilité sociale » pour enfin devenir de nouveaux citoyens. Ce forum a été organisé par World Vision avec l’appui du gouvernement, du 21 au 22 septembre. La salle de réunion de l’Hôtel du gouvernement (1er niveau) a servi de cadre à l’organisation de ces assises.

Sélectionnés parmi les services de l’Etat, les organisations de la Société civile ainsi que des partenaires au développement à travers le pays, les participants ont, non seulement pris l’engagement d’appliquer à la lettre les notions apprises, mais aussi de vulgariser le principe de « redevabilité sociale » à tous les niveaux.
Aux partenaires bilatéraux et multilatéraux, les participants ont recommandé leur accompagnement au ministère de la Jeunesse et Initiation à la nouvelle citoyenneté, afin que celui-ci réussisse les missions qui lui ont été assignées. Et dans cette optique, pense-t-on, la redevabilité sociale pourra s’imposer à tous les niveaux de la vie nationale.

« Nous souhaitons que ce genre de forums soit dupliqué dans tous les ministères. Nous plaidons pour que la redevabilité sociale fasse l’objet d’une loi. Ainsi, nous en appelons à la conscience des élus nationaux pour la faisabilité de ce vœu. Et au niveau de l’enseignement primaire et secondaire voire universitaire, nous plaidons pour l’introduction de la notion de redevabilité sociale dans le programme de l’éducation nationale », a indiqué le représentant des participants à ce forum.
Dans sa communication, le directeur-pays de World Vision, Edouard Ngoy, s’est dit satisfait du bon déroulement des travaux de ce forum qui, selon lui, a permis de relever l’importance de la participation citoyenne pour l’accomplissement des projets conçus à l’initiative de la base communautaire.

« Il s’avère donc que l’atteinte des objectifs du développement durable impose une approche claire et une méthodologie basée sur l’implication de la communauté. L’approche voies et actions citoyennes permet l’atteinte de ces objectifs du développement durable, dans la mesure où les communautés informées et formées sur les notions de la justice, droits humains, droits politiques…peuvent contribuer la mise en œuvre des objectifs du développement durable et accompagner ces résultats à l’échelle nationale », a-t-il déclaré, avant de prendre à bon compte les recommandations formulées à l’issue des échanges.

Le représentant de la ministre de la Jeunesse, Gérard Kabemba, a rappelé la responsabilité de tous les citoyens concernant la redevabilité sociale. Il a, par la même occasion, invité toutes les parties prenantes à être redevable. « Nous sommes tous responsabilisés en ce qui concerne la redevabilité sociale. Chacun s’engage donc à être redevable. Quant aux partenaires, ils sont prêts à s’approprier l’approche Voies et actions citoyennes. Tout citoyen doit donc cultiver la nouvelle citoyenneté et se sentir redevable au regard de sa gestion », a-t-il martelé. 

Rappelons que ce forum organisé par World Vision vise, entre autres, l’amélioration de la bonne gouvernance ainsi que la promotion des Objectifs du développement durable (ODD).

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Trois jours après l’attaque de son domicile, à Kinshasa, le président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), Joseph Olenghankoy, s’interroge sur l’absence d’intervention de la police. Celui...