A la Une

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

Au Zimbabwe, l’après-Mugabe se dessine. L’heure est aux négociations entre les galonnés de...

RDC : Une police à deux vitesses

RDC : Une police à deux vitesses

Formée et équipée par l’Union européenne dans le cadre du projet Eupol, la PNC est encore loin de...

L’usure du pouvoir

L’usure du pouvoir

La démocratie en Afrique évolue en dents de scie. Il y a plusieurs exemples qui soutiennent cette...

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

C’est au cours d’un Conseil des ministres marathon présidé mardi par le chef de l’Etat que le...

Mi-figue, mi-raisin

Mi-figue, mi-raisin

La journée du 15 novembre 2017 a vécu. L’heure est maintenant au bilan. Sur ce point, les avis...

Imprimer

ONU : la RDC au nombre de grands dossiers de la France à l’Assemblée générale ce mardi

Écrit par Le Figaro, Publié mardi 12 Septembre 2017 le . Publié dans Online Dépêches

L’Assemblée générale de l’ONU s’ouvre ce mardi 12 septembre à New York (Etats-Unis). Selon une dépêche du quotidien Le Figaro, la France aurait apprêté cinq grands dossiers à défendre devant l’Assemblée générale.

Au nombre de ces dossiers figure en bonne place la crise congolaise. Il s’agit pour Paris de trouver une solution pacifique à ce conflit qui n’en finit plus.

Comment trouver une solution pacifique à la crise congolaise ?

La République démocratique du Congo, le plus grand pays francophone d’Afrique, est en train de plonger dans le chaos malgré la présence de 17000 Casques bleus de la Monusco, qui est actuellement la plus vaste mission de maintien de la paix  dans le monde. Dans la région centrale du Kasaï, on ne cesse de découvrir des nouveaux charniers et l’insécurité a fait près de deux millions de déplacés. La crise est le résultat des 15 ans d’exercice désinvolte et prédateur du pouvoir par le clan de Joseph Kabila. Le problème est que le jeune président s’accroche au pouvoir en violation de la Constitution qu’il a lui-même promulguée. Trouvé après des manifestations réprimées dans le sang, l’Accord de la Saint- Sylvestre 2016 passé entre l’Opposition et le gouvernement sous l’égide de l’église catholique, a donné une année de plus à Kabila pour organiser les élections et a été entériné par la résolution 2348 du Conseil de sécurité.

À l’ONU, la France fera pression pour que Kabila cesse d’atermoyer et organise des élections en décembre 2017, ignorant ce prétexte, (manque de budget, insécurité) ou son lobbying économique. Elle demandera que la Monusco s’implique davantage dans la protection des candidats à la présidentielle.

Aujourd’hui, l’opposant le plus populaire, l’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, a été forcé en exil et il mettrait sa vie en danger à revenir dans son pays.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Un millier de personnes ont manifesté samedi 18 novembre 2017 à Paris contre des cas d'esclavage en Libye dénoncés dans un documentaire choc de la chaîne américaine CNN....