A la Une

Contentieux Dispromalt – Stade des Martyrs : Le règne de l’arbitraire

Contentieux Dispromalt – Stade des Martyrs : Le règne de l’arbitraire

Le torchon brûle entre la société Dispromalt, spécialisée dans l’affichage publicitaire, et le...

Les humeurs

Les humeurs

On ne cessera jamais de le dénoncer. La gestion opaque des deniers publics reste une...

Le président Kabila intervient ce samedi devant l’Assemblée générale de l’ONU

Le président Kabila intervient ce samedi devant l’Assemblée générale de l’ONU

Après Kananga où il a inauguré mardi dernier le forum sur la paix et le développement dans...

Transition sans Kabila : HRW pousse l’ONU à l’action

Transition sans Kabila : HRW pousse l’ONU à l’action

L’hypothèse d’une transition sans le président Kabila gagne de plus en plus du terrain. Elle a...

Laissés pour compte

Laissés pour compte

La République démocratique du Congo traverse l’une des crises la plus dangereuse de son...

Imprimer

ONU : la RDC au nombre de grands dossiers de la France à l’Assemblée générale ce mardi

Écrit par Le Figaro, Publié mardi 12 Septembre 2017. Publié dans Online Dépêches

L’Assemblée générale de l’ONU s’ouvre ce mardi 12 septembre à New York (Etats-Unis). Selon une dépêche du quotidien Le Figaro, la France aurait apprêté cinq grands dossiers à défendre devant l’Assemblée générale.

Au nombre de ces dossiers figure en bonne place la crise congolaise. Il s’agit pour Paris de trouver une solution pacifique à ce conflit qui n’en finit plus.

Comment trouver une solution pacifique à la crise congolaise ?

La République démocratique du Congo, le plus grand pays francophone d’Afrique, est en train de plonger dans le chaos malgré la présence de 17000 Casques bleus de la Monusco, qui est actuellement la plus vaste mission de maintien de la paix  dans le monde. Dans la région centrale du Kasaï, on ne cesse de découvrir des nouveaux charniers et l’insécurité a fait près de deux millions de déplacés. La crise est le résultat des 15 ans d’exercice désinvolte et prédateur du pouvoir par le clan de Joseph Kabila. Le problème est que le jeune président s’accroche au pouvoir en violation de la Constitution qu’il a lui-même promulguée. Trouvé après des manifestations réprimées dans le sang, l’Accord de la Saint- Sylvestre 2016 passé entre l’Opposition et le gouvernement sous l’égide de l’église catholique, a donné une année de plus à Kabila pour organiser les élections et a été entériné par la résolution 2348 du Conseil de sécurité.

À l’ONU, la France fera pression pour que Kabila cesse d’atermoyer et organise des élections en décembre 2017, ignorant ce prétexte, (manque de budget, insécurité) ou son lobbying économique. Elle demandera que la Monusco s’implique davantage dans la protection des candidats à la présidentielle.

Aujourd’hui, l’opposant le plus populaire, l’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, a été forcé en exil et il mettrait sa vie en danger à revenir dans son pays.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Le 21 septembre de chaque année, le monde entier célèbre la Journée mondiale de la paix. Au-delà de plusieurs activités prévues, en marge de cette journée, une cérémonie officielle a été organisée, le...