A la Une

Contentieux Dispromalt – Stade des Martyrs : Le règne de l’arbitraire

Contentieux Dispromalt – Stade des Martyrs : Le règne de l’arbitraire

Le torchon brûle entre la société Dispromalt, spécialisée dans l’affichage publicitaire, et le...

Les humeurs

Les humeurs

On ne cessera jamais de le dénoncer. La gestion opaque des deniers publics reste une...

Le président Kabila intervient ce samedi devant l’Assemblée générale de l’ONU

Le président Kabila intervient ce samedi devant l’Assemblée générale de l’ONU

Après Kananga où il a inauguré mardi dernier le forum sur la paix et le développement dans...

Transition sans Kabila : HRW pousse l’ONU à l’action

Transition sans Kabila : HRW pousse l’ONU à l’action

L’hypothèse d’une transition sans le président Kabila gagne de plus en plus du terrain. Elle a...

Laissés pour compte

Laissés pour compte

La République démocratique du Congo traverse l’une des crises la plus dangereuse de son...

Imprimer

Les bouteilles en plastique, un danger pour l’environnement

Écrit par Sr. Sylvie Famba/Stagiaire UCC, publié jeudi 07 Septembre 2017. Publié dans Société

Un environnement malsain est source des diverses maladies. Pour ce faire, il faut penser  à l’assainissement de  la ville et  au curage de toutes les rivières qui entourent la capitale afin d’éviter la pollution de l’air et toute sorte de maladies.

En République  démocratique du Congo, les bouteilles en plastique  deviennent un poison latent. Elles   contribuent, d’une manière ou d’une autre,  à la destruction du pays.  Et le constat qui se dégage est que presque toutes les rivières de la capitale sont transformées en poubelles et dépôts pour ces bouteilles en plastiques qui constituent un grand danger pour l’environnement.  Ces bouteilles usagées entravent l’écoulement des eaux des pluies qui ne parviennent pas  à se déverser dans le fleuve.

Inondation, une misère pour le peuple

Les eaux mal canalisées provoquent des inondations qui constituent une véritable misère pour le peuple congolais. Plus souvent, elles provoquent des conséquences néfastes pour beaucoup de familles victimes de sinistre et de tant d’autres désastres. Par ailleurs, ces mêmes bouteilles usagées profitent énormément aux vendeurs ambulants qui parcourent les rivières  pour les ramasser et  les revendre, à leur tour, auprès des fabricants  des produits pharmaceutiques et boissons indigènes (lotoko, lungwila, tangawisi). Sans en faire un recyclage préalable,  ces  pharmaciens de fortune  les utilisent   pour  leurs produits  à vendre à  la population.

« Outre l’aspect esthétique de ces fameuses bouteilles, les conséquences sur l’environnement et la santé de la population sont innombrables », a signifié un environnementaliste. Aussi, a-t-il fait savoir,  à travers ces propos : « Par les temps qui courent, notre pays doit penser  assainir ses villes et curer  ses rivières qui sont pleines d’immondices, des  déchets des sachets,  des  bouteilles usagées et autres ».  Il faut donc  trouver une solution pour améliorer la santé de la population.

D’après cet environnementaliste, une deuxième utilisation des bouteilles en plastique provoque souvent les cancers de tout genre. Les produits indigènes conservés dans ces emballages génèrent des microbes indescriptibles, étant donné que les plastiques ne contiennent pas des matières pour une bonne conservation.

Pour le  professionnel de la santé qui a requis l’anonymat, il est très difficile de vivre dans un pays où l’air est pollué parce que cela engendre beaucoup de maladies pulmonaires. L’air pollué ne permet pas une bonne respiration; car lorsqu’il rencontre un ventre creux, il y a risque de développer certaines maladies contagieuses telles que la tuberculose, la toux et autres.

Pour les enfants qui naissent dans l’environnement malsain, ils sont trop exposés et n’ont pas l’exemple de la propreté à suivre. Ces enfants vont  penser que c’est de cette manière que les choses doivent se passer.Pour les personnes du 3ème âge, la vulnérabilité ne leur permet pas d’affronter certaines épreuves comme celles relatives  à la pollution de la nature qui les précipite à la mort. « Ceci dit,  tous les Congolais s’engagent à la propreté de l’héritage nous  légué par nos ancêtres », a-t-il recommandé.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Le 21 septembre de chaque année, le monde entier célèbre la Journée mondiale de la paix. Au-delà de plusieurs activités prévues, en marge de cette journée, une cérémonie officielle a été organisée, le...