A la Une

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

Au Zimbabwe, l’après-Mugabe se dessine. L’heure est aux négociations entre les galonnés de...

RDC : Une police à deux vitesses

RDC : Une police à deux vitesses

Formée et équipée par l’Union européenne dans le cadre du projet Eupol, la PNC est encore loin de...

L’usure du pouvoir

L’usure du pouvoir

La démocratie en Afrique évolue en dents de scie. Il y a plusieurs exemples qui soutiennent cette...

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

C’est au cours d’un Conseil des ministres marathon présidé mardi par le chef de l’Etat que le...

Mi-figue, mi-raisin

Mi-figue, mi-raisin

La journée du 15 novembre 2017 a vécu. L’heure est maintenant au bilan. Sur ce point, les avis...

Imprimer

À l’assaut du peuple

Écrit par Le Potentiel, publié vendredi 11 aout 2017 le . Publié dans A la Une

La tension politique actuelle en République démocratique du Congo augure un avenir orageux. La Majorité et l’Opposition n’arrivent pas à résoudre le problème des Congolais. La question que l’on se pose actuellement est celle de savoir ce qui se passera au cas où il n’y aurait pas d’élection présidentielle avant la fin de cette année.

Après avoir intentionnellement ralenti la démarche pour organiser les élections comme prévu dans l’Accord du 31 décembre 2016, la Majorité et l’Opposition politique se rabattent maintenant sur le peuple pour tenter d’arracher d’eux une autre confiance.

Ce qui est certain, c’est que le peuple est fatigué d’interminables dialogues qui n’aboutissent absolument à rien. La population est actuellement avertie. Ne plus renouveler sa confiance, surtout aux politiques véreux qui, intentionnellement, l’ont sacrifiée pour leurs intérêts égoïstes. Le peuple doit reconquérir sa démocratie, car c’est lui qui a le dernier mot pour se sortir du trou de la misère.

À l’allure où vont les choses, il n’y a que deux possibilités : soit le président Kabila se maintient au pouvoir avec son armée ; soit le peuple se prend en charge pour mettre un terme à son régime. Il faut s’attendre à une crise importante dans un futur proche.

Face à cette difficulté, le peuple devra faire très attention aux discours démagogiques de ses leaders politiques. Le pouvoir en place, qui a largement échoué, cherchera à tout prix à gagner la confiance de ce pauvre peuple qui a souffert et continue à souffrir. Se ranger derrière ces leaders politiques, c’est précipiter, sans le savoir, sa mort. Le peuple ne doit jamais le perdre de vue.

Le pouvoir appartient au peuple. Il faut travailler uniquement pour les intérêts de ce peuple. Or, ce qui se passe actuellement, c’est tout le contraire. Des politiciens égoïstes vont revenir vers ce même peuple pour le duper avec des discours pompeux. Le peuple devra être très vigilant pour contrer l’entreprise cynique de ces vendeurs d’illusoins.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Un millier de personnes ont manifesté samedi 18 novembre 2017 à Paris contre des cas d'esclavage en Libye dénoncés dans un documentaire choc de la chaîne américaine CNN....

Facebook FanBox