A la Une

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

La tripartite du Palais du peuple est entrée dans le vif du sujet. Le président de la Céni,...

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Soutien improductif

Soutien improductif

La République démocratique du Congo est en train de sombrer. La crise politique ne fait que...

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

La tenue d’élections étant exclue cette année, l’après-décembre 2017 reste un mystère. Raison...

Imprimer

Déclaration du bureau de Moïse Katumbi

Écrit par Stanislas Ntambwe le . Publié dans Online Dépêches

Ce lundi 7 août 2017, de nouveaux troubles ont éclaté à Kinshasa et dans la province du Kongo Central. Ils auraient fait au moins 12 morts, selon le bilan officiel. Nous adressons nos pensées sincères à leurs familles et à leurs proches ; nous déplorons ces nouvelles victimes du régime de Joseph Kabila.

Cet épisode de violence, qui vient s’ajouter à tant d’autres depuis plus d’un an, a été pensé et exécuté par le régime dont la stratégie est claire : faire régner le chaos dans le pays afin d’instaurer l’état d’urgence et ainsi créer un environnement propice à son maintien illégal au pouvoir.

Nous condamnons avec la plus grande fermeté cette stratégie criminelle. Elle révèle, pour ceux qui en doutaient encore, le vrai visage de Joseph Kabila qui sacrifie des vies d’innocents pour parvenir à son objectif de pouvoir à vie.

Debout Congolais ! Refusons ces manœuvres macabres, exigeons le départ d’un régime illégitime, illégal, incompétent et criminel. Dès demain et le jour suivant, suivons massivement l’appel aux journées « villes mortes » !    

Olivier Kamitatu, porte-parole  

Bureau de Moïse Katumbi

Bruxelles, le 7 août 2017 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

S’alignant presque sur la ligne de la Majorité présidentielle (MP), la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a laissé entendre que les élections reportées « au plus tard en décembre » auront...