A la Une

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Hier jeudi, le président du Sénat Léon Kengo wa Dondo a donné des orientations dont la...

Un démineur ?

Un démineur ?

Généralement considéré comme une chambre des sages, le Sénat pourrait-il prendre de la hauteur...

Décrispation politique : Kinshasa dans le viseur de l’UE

Décrispation politique : Kinshasa dans le viseur de l’UE

Lundi dernier, le Conseil européen s’est penché sur le dossier de la République démocratique du...

2018, espoirs permis

2018, espoirs permis

L’espoir fait vivre. Dans le domaine économique comme dans le domaine politique, les perspectives...

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

La Sénat a entamé, lundi, l’examen du projet de révision de la loi électorale, lequel a été...

Imprimer

Du football à la musique : Trésor Lualua fait son choix

Écrit par Bienvenu Ipan, publié vendredi 04 le . Publié dans Culture

Après un parcours professionnel irréprochable en football, l'international congolais change de casquette. Il abandonne le ballon rond pour la voix.

 

Trésor Lualua Lomana change de casquette en abandonnant le ballon rond pour la voix. Selon La République, le nouveau musicien signe, avec John K et R-One, «Life never give up» dont la sortie mondiale est prévue avant la fin de cet été 2017 à travers les plateformes musicales digitales et les télévisions câblées.

 

C'est au studio de Pyramide Group, situé dans le centre-ville de Kinshasa, que ce trio vocal a enregistré cette œuvre particulière.

 

Il faut dire ici que ce changement de casquette remonte à janvier 2013. Trésor Lualua Lomana, 32 ans, avait décidé de mettre fin à sa carrière internationale, juste après l’élimination de la RDC, le lundi 28 janvier 2013 au premier tour de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (Can 2013). Interrogé par le site footafrica365 après le dernier match des Léopards en Afrique du Sud face aux Aigles du Mali (1-1), l’attaquant congolais avait déclaré que la prestation de la RDC à cette Can était une «déception de trop».

 

« Ma carrière internationale est finie. J’ai atteint un stade où je veux juste profiter de mes trois ou quatre dernières années dans le football. J’aime mon pays, j’ai toujours conseillé aux jeunes joueurs de venir jouer en sélection, mais pour moi c’est terminé », avait lâché l’ancien sociétaire de Newcastle (L1 Angleterre). Or, cela n’était que la face cachée de l’iceberg. Il lui a fallu quelque temps pour révéler ce projet.

 

Trésor Lualua affirmait vouloir revenir en RDC comme entraîneur, après la fin de sa carrière en tant que joueur.

 

« L’avenir appartient à la RDC. Il y a beaucoup de jeunes pétris de talent. Je reviendrai peut-être un jour dans le staff, afin d’essayer d’aider et de transmettre mon expérience. Il faudrait que les joueurs se concentrent sur le jeu, plutôt que sur des choses qui devraient être réglées avant les compétitions», avait-t-il poursuivi, faisant allusion aux questions de primes qui empoisonnent depuis longtemps la vie de la sélection congolaise.

 

Trésor Lualua est né le 28 décembre 1980 à Kinshasa (RDC, alors Zaïre). Il est connu pour ses célébrations de buts de manière acrobatique. Sa carrière plusieurs fois a été marquée par de très nombreuses blessures.

 

La première sélection de Lualua remonte à 2001. Il commencera bien sa carrière internationale avec un doublé lors de sa deuxième sélection. L’international congolais a été capitaine de la sélection nationale de football suite à l’absence de Shabani Nonda pendant la Coupe d’Afrique des Nations 2006, jouée en Égypte.Il a participé à quatre Coupe d’Afrique des Nations : 2002 (4 matches), 2004 (2 matches), 2006 (4 matches) et 2013 (3 matches).

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’attaque menée la semaine dernière contre une base de la Monusco dans l’Ituri, sur la route de Mbau Kamango, continue à susciter de nombreuses questions. Malgré les promesses d’enquête, connaîtra-t-on...