A la Une

Le ton monte

La République démocratique du Congo court à l’implosion si rien n’y est fait pour faire échec à...

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

L’appel lancé par le CLC pour une marche populaire le 31 décembre 2017 a mis les services de...

Parcours biaisé

Parcours biaisé

Le président de la République a promulgué, dimanche 24 décembre, depuis Lubumbashi où il se...

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

C’est en mission de décrispation politique que le président du CNSA Joseph Olenghankoy s’est...

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

A l’instar du Comité laïc de coordination qui a annoncé, pour le 31 décembre 2017, une...

Imprimer

Sud-Kivu : les habitants de Lulimba et Lubichako redoutent une nouvelle attaque

Écrit par L.P. Poblié jeudi 03 aout 2017 le . Publié dans Brèves

Dans la province du Sud-Kivu, les habitants des localités de Lulimba et Lubichako dans le territoire de Fizi, attaqués le 30 juin par les Maï-Maï Yakutumba, craignent une nouvelle incursion de cette milice. Ils ont exprimé cette crainte à une mission conjointe de la MONUSCO et du gouvernement provincial qui s’est rendue lundi 31 juillet dans ce territoire pour évaluer la situation sécuritaire dans ces localités.

Cette délégation a constaté que la population vit encore dans la peur et réclame le renforcement des mesures sécuritaires avant le retour des personnes déplacées.

 

Selon la population, les miliciens Yakutumba  rodent toujours dans les environs et menacent toujours d’y revenir. Les femmes affirment qu’elles sont chassées de leurs champs par des éleveurs du groupe Gumino.

 

La population dénonce aussi des tracasseries des militaires qui ont érigé plusieurs barrières où tout passant doit débourser au moins 500 FC. Le général Safari, commandant des opérations Sokola au Sud-Kivu affirme avoir mis fin à toutes ces pratiques.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’atelier national, qui est entré dans sa 2ème phase, vise à proposer aux enseignants les modules d’enseignement simultané du français et d’une des langues nationales, selon les zones linguistiques.