A la Une

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Hier jeudi, le président du Sénat Léon Kengo wa Dondo a donné des orientations dont la...

Un démineur ?

Un démineur ?

Généralement considéré comme une chambre des sages, le Sénat pourrait-il prendre de la hauteur...

Décrispation politique : Kinshasa dans le viseur de l’UE

Décrispation politique : Kinshasa dans le viseur de l’UE

Lundi dernier, le Conseil européen s’est penché sur le dossier de la République démocratique du...

2018, espoirs permis

2018, espoirs permis

L’espoir fait vivre. Dans le domaine économique comme dans le domaine politique, les perspectives...

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

La Sénat a entamé, lundi, l’examen du projet de révision de la loi électorale, lequel a été...

Imprimer

L’archevêché de Kinshasa : ordination de huit prêtres

Écrit par Hervé Ntumba; publié jeudi 03 aout 2017 le . Publié dans Société

L’archidiocèse de Kinshasa est fier de compter désormais dans ses rangs huit nouveaux prêtres. Ces derniers sont appelés à cultiver un véritable amour.

Le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a procédé à l’ordination presbytérale et sacerdotale. Cette cérémonie  s’est déroulée le mardi 1er août à la cathédrale Notre-Dame du Congo de Lingwala.

 

Pendant plus de cinq heures (9h30 à 15h00), l’archevêque de Kinshasa, entouré de trois de ses quatre évêques auxiliaires et des dizaines de prêtres, a officié la célébration eucharistique devant des milliers de fidèles catholiques.

 

Dans son homélie, le prélat a invité les nouveaux consacrés à cultiver le véritable amour, à être au service du peuple de Dieu, à unir les chrétiens de tout acabit et à prier sans cesse pour eux. Dans cet ordre d’idées, le cardinal a appelé les ordinands à former un seul corps avec le Christ, dont ils détiennent le pouvoir de conduire, sur le bon chemin, les fidèles vers Dieu.

 

L’archevêque de Kinshasa est monté au créneau pour exhorter les prêtres et diacres à ne pas servir deux maîtres à la fois, mais à s’impliquer dans le service de Dieu.

 

Pour cela, ces nouveaux prêtres ont résolu de respecter et d’obéir leurs aînés dans leur noble vocation.

 

Au terme de l’homélie et de la litanie des saints, les ordinands se sont étalés par terre, en signe de soumission et d’abandon total entre les mains de Dieu. Ils se sont, par la suite, agenouillés devant l’archevêque pour l’imposition des mains, un geste relayé par les autres prêtres présents.

 

Les nouveaux prêtres ont, dès lors, reçu l’étole sacerdotale et la chasuble. Le cardinal Laurent Monsengwo leur a appliqué, par la suite, le saint chrême dans les paumes de mains, avant de leur remettre le pain et un zeste de vin qu’ils présenteront à Dieu au nom de tout le peuple fidèle.

 

Au terme de cette célébration eucharistique, la communauté ecclésiastique s’est réjouie d’accueillir les huit nouveaux prêtres ordonnés. Il s’agit nommément des abbés Kithiaka Mandefu François (Paroisse Saint Angèle), Likobe Lokoba (Saint Alphonse), Maleka Pululu Serge (Saint Makasa), Mayembe Nkuwa Yves (Résurrection), Nsilu Mabiala Vaniel-Charles (Saint Martin), Mwamobi Nsinga Joseph (Saint Angele), Ntawangia Emmanuel-Charles (Saint Yves) et Tshiapamba Gaël-Charles (Saint Agate).

 

Il revient aux nouveaux prêtres de s’engager au service divin, en endoctrinant aux fidèles de l’Eglise catholique un esprit de l’humilité. Car ce dernier est l’un des principes fortifiant spirituellement les enfants.  

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’attaque menée la semaine dernière contre une base de la Monusco dans l’Ituri, sur la route de Mbau Kamango, continue à susciter de nombreuses questions. Malgré les promesses d’enquête, connaîtra-t-on...