A la Une

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

Les USA et l’UE sont d’accord pour une transition sans Kabila. Raison, préparer en toute sérénité...

La tension monte

La tension monte

Il n’y aura pas d’élections en décembre 2017. C’est une certitude. Comme en 2016, la République...

La RDC expose ses diverses opportunités d’investissements au Forum Naturallia 2017

La RDC expose ses diverses opportunités d’investissements au Forum Naturallia 2017

C’est un travail de promotion des investissements qu’est allé mener au Canada, à l’occasion du...

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Président à deux reprises (1976-1979, 1999-2007), le Nigérian Olusegun Obasanjo s’est investi...

Sassou s’invite

Sassou s’invite

De Brazzaville, sortira-t-il quelque chose de bon ? Après la visite-éclair du président...

Imprimer

RDC : la COOPEC Cahi bénéficie d’un financement de FPM Sa

Écrit par Amédée Mwarabu, publié lundi 31 juillet 2017 le . Publié dans Economie

Malgré la conjoncture économique difficile, la Coopérative d’épargne et de crédit vient de bénéficier d’un financement du FPM SA, Fonds pour l’inclusion financière. C’est le deuxième financement, en moins de trois ans, dont cette coopec du Sud-Kivu bénéficie de la part de FPM SA. Cet appui financier rentre dans la mission de FPM Sa de contribuer à la consolidation de l’inclusion financière en RDC.

Le directeur général de FPM SA, Fonds pour l’inclusion financière, Carlos Kalambay, a effectué le déplacement de Bukavu pour signer un contrat de financement avec la coopérative d’épargne et de crédit « CAHI ». La cérémonie de signature de ce contrat de financement a eu lieu le vendredi 28 juillet au siège de CAHI dans la commune d’Ibanda, à Bukavu dans la province de Sud-Kivu. Le FPM SA, représenté par son Directeur général, Monsieur Carlos Kalambay,  et la COOPEC CAHI, représentée par son gérant, Patient Choya, ont signé ce contrat en présence du Président du Conseil d’administration, Elias TEGERE, des cadres et des membres de CAHI.

Cet appui financier du FPM SA va permettre à CAHI d’appuyer les Micros, petites et moyennes entreprises (MPME) et les populations à faible revenu du Sud-Kivu afin de les aider à pérenniser leurs activités génératrices de revenus, moteur de croissance et de développement de l’économie de la République démocratique du Congo. « C’est notre mission d’appuyer le secteur financier et de renforcer les institutions financières quelles que soit les circonstances. Certes, le contexte n’est pas propice mais nous savons que nous avons des partenaires qui ont besoin de nous. Nous ne pouvons pas ne pas agir  surtout lorsque nous sentons qu’on a le plus besoin de nous », a déclaré Carlos Kalambay après la cérémonie  de signature de ce contrat de financement.

« Cet appui financier du FPM SA va nous permettre de consolider notre croissance. Après, nous pourrions envisager de nous étendre vers des villes et cités dépourvues d’agences des institutions financières », a dit Patient Choya, gérant de CAHI.

Le FPM SA pense ainsi contribuer, à travers ce prêt,  à la promotion de l’inclusion financière en République démocratique du Congo. « Nous allons continuer à maintenir notre partenariat avec le FPM SA. Quand des partenaires aussi sérieux nous font confiance, ça signifie que nos clients et la population du Sud-Kivu doivent continuer à nous faire confiance », a renchéri le gérant de CAHI.

C’est le deuxième prêt que FPM SA accorde à la COOPEC CAHI en moins de trois ans pour lui permettre de renforcer son portefeuille crédit afin d’intervenir efficacement sur le marché de la microfinance. Pour autant, le FMP SA n’entend pas s’arrêter là. « Le FPM reste disposé à appuyer CAHI chaque fois que le besoin se fera sentir », a rassuré le DG Carlos Kalambay.

Le FMP SA et la COOPEC CAHI n’ont pas voulu révélé la hauteur du financement. Cependant, le FPM SA octroi de prêts à moyen et long terme dans la fourchette allant de 250 000 Usd à 5 millions Usd. Outre Kinshasa et le Sud-Kivu, le FPM SA a déjà financé des institutions financières dans les provinces du Nord-Kivu, de la Tshopo et dans la ville de Kikwit. 

A propos du FPM

Le FPM, le fond pour l’inclusion financière, dont la mission est inscrite dans le cadre de la politique et de la stratégie nationale de la microfinance en République démocratique du Congo, contribue à la réduction de la pauvreté en RDC en favorisant le développement d’une offre durable des services financiers accessibles aux Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) et aux ménages à revenus bas.

Le FPM est le seul fonds d’assistance technique professionnel en RDC qui soutient le secteur de la microfinance. Pour y arriver, le FPM s’appuie sur les institutions financières locales, internationales et les banques à caractère PME, à qui il accorde des  financements à long terme et des services d’assistance technique et financière. Il intervient à travers ses deux axes d’intervention à savoir: Assistance technique directe, Forums et formations ; Etudes de marchés, Financement à travers son véhicule FPM SA. 

A propos de CAHI

La COOPEC CAHI est une coopérative primaire d’épargne et de crédit créée le 4 avril 1976 à l’initiative des membres de la paroisse catholique de CHAHI et agréée par la Banque centrale du Congo sous le numéro réf Gouv/D143/N°001137 Kinshasa, le 4 septembre 2007. Elle était affiliée à la Coopérative centrale de Kivu (COOCEC Kivu), structure faitière qui regroupe une dizaine de COOPEC. En avril 2015, avec l’approbation de la BCC, la COOPEC CAHI s’est désaffiliée de la COOCEC Kivu.

La COOPEC CAHI est l’une des plus anciennes coopératives d’épargne et de crédit du Sud-Kivu et actuellement,la plus importante structure de microfinance de la province en termes de volume de crédit, d’épargne et de portée.

Chiffres clés : au 30 juin 2017, la COOPEC CAHI détient un encours crédit de 10 931 677 Usd ; un portefeuille épargne de 9 573 158 Usd ; 20 471 épargnants ; 5 064 emprunteurs ; 65 agents et cadres.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Les USA et l’UE sont d’accord pour une transition sans Kabila. Raison, préparer en toute sérénité l’alternance démocratique tant attendue. En retour, ils attendent que l’Opposition s’organise...