A la Une

Le ton monte

La République démocratique du Congo court à l’implosion si rien n’y est fait pour faire échec à...

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

L’appel lancé par le CLC pour une marche populaire le 31 décembre 2017 a mis les services de...

Parcours biaisé

Parcours biaisé

Le président de la République a promulgué, dimanche 24 décembre, depuis Lubumbashi où il se...

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

C’est en mission de décrispation politique que le président du CNSA Joseph Olenghankoy s’est...

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

A l’instar du Comité laïc de coordination qui a annoncé, pour le 31 décembre 2017, une...

Imprimer

Le SYNAMAC dénonce la situation sociale « catastrophique » des magistrats

Écrit par L.P., Publié jeudi 27 juillet 2017 le . Publié dans Brèves

Le procureur de la République Isofa Nkanga Edmond, président du Syndicat autonome des magistrats du Congo (Synamac), a au nom de ses pairs, tiré la sonnette d’alarme sur la situation sociale  catastrophique des hommes en toge, qui selon lui, est aggravée par la dépréciation de la monnaie nationale par rapport au dollar américain. Le procureur Isofa souligne que le principal danger qui guette ceux qui doivent dire le droit est la “corruption”.

La situation sociale des magistrats est aujourd’hui catastrophique. Elle est aggravée par la dépréciation de la monnaie nationale par rapport au dollar américain. Nous avons discuté là-dessus et sur la répartition des salaires des magistrats.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’atelier national, qui est entré dans sa 2ème phase, vise à proposer aux enseignants les modules d’enseignement simultané du français et d’une des langues nationales, selon les zones linguistiques.