A la Une

Des dirigeants congolais sur la shortlist de la CPI

Des dirigeants congolais sur la shortlist de la CPI

L’assassinat en mars dernier de deux experts des Nations unies dans le Kasaï reste d’actualité....

Tôt ou tard

Tôt ou tard

Rien n'est gratuit en ce bas monde. Tout s'expie, le bien comme le mal, se paie tôt ou tard....

Assassinat de deux experts onusiens au Kasaï, trafic de minerais et d’armes, … : Nouvelles révélations des Nations unies

Assassinat de deux experts onusiens au Kasaï, trafic de minerais et d’armes, … : Nouvelles révélations des Nations unies

L’assassinat en mars dernier dans des conditions dramatiques de deux experts onusiens dans le...

Interpellation !

Interpellation !

Un nouveau rapport des Nations unies a été rendu public, le dimanche 13 août, à la suite...

Résumé du rapport final du Groupe d’experts sur la République démocratique du Congo

Résumé du rapport final du Groupe d’experts sur la République démocratique du Congo

L’assassinat  de  deux  de  ses  membres  – Michael  Sharp,  coordonnateur  et spécialiste  ...

Imprimer

Ituri : la Société civile d’Aru s’inquiète de la présence des hommes armés à Morobu

Écrit par L.P., Publié jeudi 27 juillet 2017. Publié dans Brèves

La coordination de la société civile du territoire d’Aru (Ituri) dénonce la présence de plus de mille hommes armés  « non identifiés » aux frontières entre la chefferie de Kakwa en RDC et la localité de Morobu au Soudan du Sud. Elle a lancé l’alerte mardi 25 juillet au cours d’une rencontre avec une délégation de la MONUSCO qui est en mission dans cette entité.

Selon cette structure citoyenne, ces militaires sont aperçus aux frontières du Soudan du Sud avec la chefferie de Kakwa en RDC depuis un mois. La même source affirme que ces hommes armés portent des tenues militaires particulières qui ne ressemblent ni à la tenue de FARDC, ni à celle de l’armée ougandaise ou du Soudan du sud.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Environs 1,3 million de dollars américains (1,2 million de francs suisses) et de trois millions d’euros, c’est le nouveau financement à l’aide humanitaire du Gouvernement suisse et hollandais.