A la Une

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Hier jeudi, le président du Sénat Léon Kengo wa Dondo a donné des orientations dont la...

Un démineur ?

Un démineur ?

Généralement considéré comme une chambre des sages, le Sénat pourrait-il prendre de la hauteur...

Décrispation politique : Kinshasa dans le viseur de l’UE

Décrispation politique : Kinshasa dans le viseur de l’UE

Lundi dernier, le Conseil européen s’est penché sur le dossier de la République démocratique du...

2018, espoirs permis

2018, espoirs permis

L’espoir fait vivre. Dans le domaine économique comme dans le domaine politique, les perspectives...

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

La Sénat a entamé, lundi, l’examen du projet de révision de la loi électorale, lequel a été...

Imprimer

Processus électoral : la Céni annonce la tripartite avec le gouvernement et le CNSA

Écrit par Pitshou Mulumba, publié mercredi 26 juillet 2017 le .

Dans un communiqué de presse signé par le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante, Norbert Basengezi en mission en Séoul, la Céni qui se réjouit de la mise en place du CNSA et envisage, à cet effet, amorcer l’étape suivante, celle de fixer finalement sur la suite du processus.

« La Céni, ensemble avec les experts en matière électorale de l’Union africaine, de la SADC, de l’Union européenne, du PNUD-PACEC, de la Division électorale de l’organisation des Nations unies (Monusco), des USA, de la Grande Bretagne, de la Belgique, de l’A-WEB, de l’OIF ainsi que des experts congolais de la Majorité présidentielle, de l’Opposition et de la Société civile, vont trouver un consensus sur la publication du calendrier pour l’organisation des élections en une seule séquence présidentielle, législatives nationales et provinciales conformément au chapitre IV page 7 de l’Accord de la Saint-Sylvestre », note-t-on dans le communiqué.

Plus de 35 millions d’électeurs

Par ailleurs, le vice-président de la Céni se réjouit de l’identification et de l’enrôlement de plus de 35 millions d’électeurs pour les prochaines échéances électorales. Un dépassement par rapport à 2011 où 31 millions d’électeurs ont été enrôlés et 25 millions en 2005.

Reste à ce que des conditions de paix soient garanties pour le démarrage de l’opération d’identification et d’enrôlement dans le Kasaï, le Kasaï Central et une partie de la Lomami (Kamiji et Muilu). « C’est dans ce cadre qu’une mission d’évaluation conduite par le président de la Céni, Corneille Nangaa, que nous encourageons, se trouve dans cette partie du pays en vue de faire l’état des lieux et commencer les étapes essentielles du recrutement du personnel, de la formation, de la réhabilitation de nos infrastructures et du déploiement des matériels électoraux là où c’est possible. Rappelons que nos bureaux de Dibaya, Dimbelenge, Luebo, Kabeya-Kamwanga et Kazumba ainsi que des matériels de base ont été vandalisés. Nos agents ont été tués et cela, nous demande des précautions surtout sécuritaires », a indiqué Norbert Basengezi.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’attaque menée la semaine dernière contre une base de la Monusco dans l’Ituri, sur la route de Mbau Kamango, continue à susciter de nombreuses questions. Malgré les promesses d’enquête, connaîtra-t-on...