A la Une

La nouvelle feuille de route du Rassemblement

La nouvelle feuille de route du Rassemblement

Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement a finalement clôturé,...

Prix de la trahison

Prix de la trahison

La Cénco avait pleinement raison dans son dernier message : Le pays va très mal, Debout...

2ème conclave de l’Opposition à Kinshasa : le Rassemblement vise l’alternance

2ème conclave de l’Opposition à Kinshasa : le Rassemblement vise l’alternance

Sorti groggy de la mise en application de l'Accord de la Saint-Sylvestre, le Rassemblement a...

La SADC recommande à la Céni de publier un calendrier électoral consensuel

La SADC recommande à la Céni de publier un calendrier électoral consensuel

La situation politique et sécuritaire en République démocratique du Congo a encore une fois été...

Sortie de crise en RDC : Majorité et Opposition font une interprétation sélective de l’article 64

Sortie de crise en RDC : Majorité et Opposition font une interprétation sélective de l’article 64

Dans l’incertitude d’organiser des élections apaisées, l’Opposition et la Majorité présidentielle...

Imprimer

Aux abois !

Écrit par LP. Publié dans A la Une

C’est une volte-face de ceux-là même qui, hier, ont brandi une perception subjective de la souveraineté nationale pour narguer la communauté internationale. « Pas d’ingérence… », ce refrain monotone défendu à longueur des journées n’est plus à jour. Il faut vite recourir à l’extérieur de peur de foncer droit dans le mur. C’est une réalité désormais comprise par les autorités congolaises.

Et du coup, ce sont les mêmes qui sollicitent le soutien financier des bailleurs de fonds internationaux pour faire face à la crise économique qui a empiré…

Ce revirement spectaculaire traduit sans doute une forme d’agonie mentale qui fait à ce qu’on se livre à un exercice d’essai-erreur pour une survivance incertaine. La pratique est d’une telle gravité quand on est appelé à conduire la destinée des millions d’habitants, à l’instar de la population congolaise.

Comment espérer une aide internationale dans le contexte actuel alors que les conditionnalités pour une telle faveur ont clairement été fixées ? Qui oublie que les donateurs occidentaux sont réticents à aider le gouvernement après l’expiration, depuis décembre dernier, du second et dernier mandat du président Joseph Kabila, encore que son gouvernement est sous le coup d’accusation de violations des droits de l'homme ?

Attendre une suite favorable de la main tendue à l’extérieur est un rêve ! Un rêve qui traduit le tâtonnement du gouvernement et un tâtonnement qui doit rapidement s’arrêter avant le pire.

La solution est simple et connue de tous. Il faut revenir à la case départ. Cela suppose la mise en œuvre effective de l’Accord global et inclusif du Centre interdiocésain ainsi que la mise en place d’un gouvernement responsable qui sera l’interlocuteur valable et crédible auprès de la communauté internationale. C’est la voie de la sagesse au lieu de se mettre aux abois.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Alors que l’économie du pays se dégrade, un rapport de Global Withness fait état de près de 750 millions Usd échappés au trésor public de la RDC entre 2013 et 2015. Avant toute reprise de la...

Facebook FanBox